Soirée “The Last Minute Show”

Bonjour à tous! J’espère que le début de semaine est bon. Personnellement, avec la fin de semaine riche en “Hip Hop events”, je suis exténuée! Je viens donc à vous pour vous retranscrire tout d’abord la soirée de jeudi 07 avril 2011 à la Bellevilloise par Garance Productions.

Ce jeudi était une journée très ensoleillée donc j’ai passé la journée à me balader (et à faire la coursière de maman!) puis le temps de faire “la belle” et j’ai filé à la Bellevilloise pour la soirée “The Last Minute Show” dans le cadre du soutien à l’Elysée Montmartre qui s’est consumée le 22 mars 2011 dernier. J’ai très bien été accueillie par Amaelle et j’ai de ce pas descendu les escaliers où je croise une multitude de passionnés/habitués, plus contents les uns que les autres d’être ici présents… Pour un jeudi soir, j’étais très agréablement surprise de voir tant de monde… Je ne m’y attendais pas!

Je croise des amis au devant de la scène donc je me faufile parmi eux dans le but de prendre quelques clichés et surtout ressentir au mieux les vibrations du concert. Par chance, j’arrive au moment où ce cher Dwele, héro et amant imaginaire de ces jeunes femmes commence sa prestation. C’est toujours un plaisir de le voir car il a une très grande prestance scénique, énormément de charisme et surtout: beaucoup de charme! Un vrai dragueur ce Dwele… Il joue avec le public (surtout avec les demoiselles), est très proche de ses musiciens. Le seul petit “hic” est que sa voix était extrêmement basse, surement dû à une défaillance de son micro. Je tiens par contre à saluer son batteur… Il nous a fait un show grandiose, est descendu dans la foule, a parlé avec quelques-unes, s’est roulé par terre… Ah ce Dwele!



Puis Dwele a laissé place à Jeru Tha Damja. Ayant Déjà vu Primo et Dwele, j’étais juste impatiente de me retrouver nez à nez avec Jeru! Le monsieur est arrivé sur scène avec une casquette noire à l’envers, un polo vert bouteille, un baggy jeans et des Timberland (ça me fait penser à un son de The Lost Boys) et bien sûr, de la boisson à la main! Jeru est très peace, cool et relaxé sur scène. Il ne fait pas de grands gestes sur scène mais quelle prestance! Des pas posés qui entrent bien dans le sol; une gestuelle bien oldschool, il a fait ce qu’il fallait, pas plus, pas moins. Une vraie interaction avec nous, il parlait beaucoup, expliquait certaines choses, s’en prenait aux copines de ces monsieurs dans la foule et répétait à quelle point il aimait les femmes et le Hip Hop! Il nous a expliqué (pour ce qui ne savaient pas) qu’il a commencé avec Gangstarr, que sans Gangstarr il n’y aurait pas de Jeru Tha Damaja et nous a fait un joli hommage à notre regretté Guru.

Pas le temps de blablater, on enchaîne tout de suite avec Cut Killer qui m’a franchement fait plaisir niveau sélection musicale… Malheureusement, les morceaux qu’il jouait ne duraient pas plus de 15 secondes donc, cela ne nous laissait pas le temps d’apprécier totalement nos sons préférés… Bien dommage mais pour tous ceux qui trouvaient que Cut Killer en avait déçu plus d’un au fil des années, il a bel et bien montré qu’il avait sa place parmi les références du DJing Hip Hop français.

J’ai pu par la suite m’éclipser dans la partie réservée aux VIP pour soutirer une interview à Simsima. J’avais rencontré Simsima l’année dernière à la regrettée Elysée Montmartre, en première partie de Method Man puis Jazzy Jeff. J’ai halluciné sur la performance du DJ! Il est franchement excellent!


Simsima:

“Salut c’est Simssima, je suis DJ pro depuis six ans, je mixe depuis douze ans et je suis originaire du Nord, de Lille. J’ai choisi comme nom “Simsima” parce que je m’appelle Simon et à l’époque, j’avais écouté le son de Beenie Man “Who Am I” et je trouvais que ça glissait bien donc me voilà! C’était super impressionnant de jouer avant Method Man car c’est un grand, la salle était exceptionnelle (Elysée Montmartre) et le public était super chaud… J’avais la pression… La semaine d’après j’ai fait la première partie de Jazzy Jeff et là c’était c’était… Waouw! Pour moi c’était vraiment un challenge de jouer devant lui car c’est une référence.
Ce soir je suis là pour supporter Garance Urban,Yannick et l’Elysée Montmartre. On va monter que l’esprit de l’Elysée Montmartre est resté le même malgré l’accident et que les choses ne changeront pas lorsque ça va ré-ouvrir. Il y a des gens motivés pour ça et on se battra pour la réouverture. Là j’e viens tout juste de mixer derrière Jeru, c’était génial! Le mec, je l’écoute depuis quinze ans, je connais toutes ses lyrics, j’ai une vraie chance et c’était phénoménal. Maintenant je vais aller mixer d’ici quelques minutes, je vais jouer des classiques car c’est ce que les gens aiment et surtout car c’est avec eux que je me sens à l’aise, tout en essayant d’amener ça à ma manière.
A tout à l’heure et merci Lya!”

Simsima a laissé place au plus français des DJ’s américains, je parle bien évidemment de DJ Lord Jazz des Lords Of The Underground. Que dire de lui? Vous savez déjà tout! Il nous a fait des sets excellents! Il était à l’aise chez lui avec ses frères de New York… Que demander de plus?

On garde la plus grosse pointure pour la fin, c’est logique! Dj Premier Premier Premier Premier… est arrivé avec une pêche d’enfer malgré son état de fatigue. Il faut dire qu’il jouait depuis plusieurs jours et il était impressionnant de le voir assurer son show comme il l’a fait, avec une voix cassée certes, mais beaucoup d’énergie. Sa prestation était bien meilleure que celle de l’année dernière, on sentait qu’il s’est vraiment engagé lors du show.Ceux qui étaient déçus l’année dernière ce sont retrouvés ravis cette année! Ses prods toujours aussi lourdes, un hommage à Guru et Big L, une dédicace à Jeru, une déclaration d’amour au Hip Hop… Du grandiose!

Exténuée, j’ai eu le temps d’attraper Jeru pour un rendez-vous le lendemain soir car il mixait au Barbershop (il faut vraiment que vous vous y rendiez lorsque que DJ Baba y mixe…).
Et hop! Le lendemain soir, après un cours de danse, je me suis rendue au Barbershop à la rencontre de Jeru qui, lorsque je suis arrivée, était tout juste en train de mixer. Plutôt que de faire des grandes phrases, je vous préfère une vidéo!

Il se rendit par la suite à la Bellevilloise (encore!) pour une soirée mais je ne l’ai pas suivi car j’avais ma Maman chérie à voir… Ah… Que ne ferais-je pas pour elle…! Nous avions donc convenu d’un autre rendez-vous le lendemain après midi pour une interview…

Samedi 15h00, j’étais sur le lieu de rendez-vous et je vois trois quatre américains que je trouvais suspect… Pourquoi? Parce que ce samedi soir, Raekwon se produisait à la Bellevilloise donc je me suis dit qu’ils devaient faire parti de son staff mais j’ai préféré rester discrète…

Après quelques courses avec Jeru, nous commencions l’interview:

Jeru:

Hey yo je suis Jeru Tha Damaja, Brooklyn, New York est dans la place! Le show de jeudi était cool avec beaucoup de gens, une très forte énergie et on a vraiment passé un très bon moment. J’aime vraiment être sur scène donc c’était génial. Je suis ici à Paris car une de mes salles préférées, l’Elysée Montmartre a brûlé et c’est la première scène sur laquelle j’ai rappé à Paris avec Gangstarr en 1994. Mon gars Yannick de chez Garance m’a appelé, m’a demandé de venir soutenir et c’est pour ça que je suis là. Ce tragique évènement ne va pas changer ma vie mais il est vrai que je me suis senti concerné car comme je te l’ai dit, c’est là que j’ai joué pour la première fois à Paris. C’est un peu comme si l’Apollo brûlait… Je me souviens parfaitement de mon premier show ici en 1994… Je me souviens d’ailleurs de tous mes show, je rêve des shows jajajaja! J’ai quand même un pincement au coeur car je me suis retrouvé là avec Premier sans Guru. Mais la vie continue; il restera toujours dans mon coeur et la meilleure chose que je puisse faire c’est lui faire honneur en donnant le meilleur de moi même sur scène…

J’ai commencé à rapper quand j’étais tout petit garçon, j’avais huit ans.  Ma tante était rappeuse… chez elle! Elle n’était pas connue mais je faisais tout ce qu’elle faisait. Puis j’ai rencontré Gangstarr au lycée grâce à un mec nommé Shabb et son cousin Smeety qui formaient Gangstarr avec Guru au début. Je me souviens de tout concernant mon premier album car c’est mon premier bébé! C’était la première fois que je pouvais exprimer tout ce qui était dans ma tête et je l’avais fait avec Premier. Nous avions beaucoup travaillé pour sortir quelque chose de bien. Au jour d’aujourd’hui je travaille toujours avec DJ Premier, nous bossons sur mon prochain album qui j’espère sortira à la fin de l’année ou au début de l’année prochaine; dès que je rentre à la maison je vais continuer à bosser dessus. Je vais avoir quelques featurings dessus mais je n’en dis pas plus, juste que ça va être bon jajaja!

Je suis fan de Paris, c’est une de mes villes préférées, je me sens comme un parisien. Ce soir je vais voir Raekwon en concert, c’est cool d’avoir un frère de New York ici et je serai de l’autre côté de la scène,  je vais passer un très bon moment et je serai un fan car Raekwon, c’est du niveau! Je vais faire le fan, prendre des photos et m’amuser au concert.

Hey les gens, vivez votre vie au meilleur de vos capacités. La vie ce n’est pas  la vivre parfaitement ou de faire tout extrêmement bien, la vie c’est être la meilleure personne que l’on puisse être. Vivez votre vie, aimez vous vous même, aimez les gens qui vous entourent et ne prêtez pas attention à ce que les gens pensent de vous car on naît seul et on meurt seul. Soyez heureux et essayez de ne pas faire de mal aux gens, la vie est belle! Peace”

Peace n kiss

Lya .

Merci à Garance, Yannick, Amaelle et Fred.

About the author

    2 Comments. Leave your Comment right now:

    1. by yohann

      amazin thats wussup

      • by yohann

        amazin

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>