Beat Torrent, c’est DJ Pfel et DJ Atom, la moitié des C2C (avec Greem et 20Syl des Hocus Pocus), 4 fois champions du monde DMC consécutifs. Les deux DJs viennent de sortir le 8 Novembre Reworks chez Kif Records, un vrai-faux album de remixes électro-hop où ils recomposent des titres des HP, Beat Assailant et Birdy Nam Nam entre autres.

Tout d’abord, quel regard portez-vous sur votre impressionnant palmarès avec les C2C ?

Et bien après 4 ans depuis notre dernière participation aux championnats du monde DMC et donc, depuis notre dernier titre , on prend forcément  un peu plus de recul sur cette période. C’est toujours une fierté lorsqu’on y repense et c’est vrai que cela été un bon tremplin pour nous. Mais c’est vrai qu’on relativise quand même pas mal sur la satisfaction que cela peut procurer dans le sens où ce n’est en rien une finalité et qu’il nous reste tout à faire et encore beaucoup à prouver pour pouvoir s’installer durablement dans le paysage musical.

Etant tout deux membres du C2C, comment est-née la sous-formation Beat Torrent ?
En effet, nous sommes tout deux membres de C2C, avec Greem et 20syl d’Hocus Pocus. En fait à la base il nous arrivait souvent d’être bookés dans 2 endroits différents avec Hocus et C2C, du coup comme 20syl et Greem étaient pris, on devait assurer les shows de C2C à deux. Ce qui nous a amené à développer des choses dans des directions qui ne convenaient plus forcément à C2C, on a donc décidé d'”officialiser” ce truc qu’on avait à tout les deux et de trouver un nom : Beat Torrent.

Qu’est-ce que vous a donné envie de faire des remixes, de la prod vous aussi ?

Je pense que c’est dans la continuité de notre travail aux platines. Je me rappelle quand on bossait sur nos routines( ndlr composition aux platines) il y avait déja un aspect prod d’engagé. Après on s’est mis à taffer des mixs puis des remixs sur Pro Tools et au fil des rencontres on a commencé a remixer pas mal d’artistes dont certains figurent aujourd’hui sur REWORKS. Après je ne pense pas qu’il y a eu un déclic qui nous a particulièrement donné envie de s’y mettre, c’est  plus un processus d’évolution  qui est d’ailleurs toujours en cours aujourd’hui d’où la mention “from deejaying to production” sur le disque .

D’où viennent vos influences électro ?

Dans les années 90, même si on était très hip hop east coast, on s’interessait à ce qui se faisait autour, notamment la scène Drum’n’Bass, on apréciait beaucoup le travail d’artistes comme Pendullum ou SquarePusher. Ou bien le taf d’un mec comme Prefuse 73, très influencé par le hip hop. Puis à l’arrivée de la vague “Ed Banger” on s’est tout de suite sentis proche de cette esthétique, le côté électronique, puissant, mais avec des grosses batteries qui rivalisaient enfin avec des beats de Dj Premier ou Pete Rock, c’était un peu l’électro qu’on attendait.

Comment s’est décidé vos choix de morceaux à ‘retravailler’, les différents critères ? Je pense à « Putain de Mélodie » de HP, Mr J.Medeiros, Beat Assailant…

Sur deux des morceaux que tu cites en exemple, cela s’est fait tout naturellement du fait de la proximité entre nous et ces groupes (Greem et 20syl d’HP font partie  de C2C et Pfel fut le dj de Beat Assailant pendant 2 ans). Après on ne l’aurait pas fait non plus si on n’avait pas trouvé que les morceaux orignaux avaient un bon potentiel à être remixer. Pour Mr J Meideiros  c’est plus ou moins la même histoire, c’est via Hocus Pocus avec qui il était en featuring sur le morceau Hip hop qu’on la rencontré. On a écouté son album et le choix s’est arrêté assez vite sur le titre Target Market sur lequel on s’est dis qu’il y avait un truc à faire. Après on remix aussi des artistes qui ne font pas partie de notre entourage, on est ouvert quand même!

Un mot à passer aux lecteurs de Streetblogger ?

Venez nous voir en concert, la tournée dure jusqu’à fin décembre avec un finish sur l’ile de la réunion pour ceux qui sont la bas! Sinon le shop en ligne vient d’ouvrir c’est beat-torrent.com on y trouve des goodies et bientôt des mixs et remixs inédits. Peace! Big up les lecteurs !

Deux des meilleurs Djs du monde qui transforment des titres en hip-hop (Hocus Pocus, Mr J.Medeiros ou encore le « Spy » des Beat Assailant feat Ben L’Oncle Soul) ou abstract/alternatif (Lexicon, Birdy Nam Nam…) en machines à clubber, ça vaut largement le coup d’oreille. On ressent à travers leur ‘retravail’ toute leur expérience et leur technicité en matière de mix et deejaying (scracthings, sonorités…) au point de redécouvrir les originaux sous ces autres formes. Très bon taf de leur part.

About the author

Ex-rédacteur/chroniqueur pour Rap2K.com et... biométricien !

  • Quatre-quart de Hip-Hop, Soul, Jazz et Funk
    Quatre-quart de Hip-Hop, Soul, Jazz et Funk

2 Comments. Leave your Comment right now:

  1. Pingback: Les tweets qui mentionnent StreetBlogger » Beat Torrent, du DJing à la prod -- Topsy.com

  2. Pingback: Beat Torrent (DJ Pfel & DJ Atom) « Reworks / From Deejaying to Production  @@@½ « Sagittarius Hip-Hop reviews

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>