Faut-il que je vous présente Enz ? Vous n’êtes jamais passé dans sa Boutique ? Ce n’est pas grave, vous pouvez maintenant vous procurer sur Internet son Ingredient Secret, un pur produit rap 100% vrai sans émulsifiant ni conservateur.

Pour les curieux, voici le classique jeu du questions-réponses.

J’ai appris par Mil que tu avais quitté l’aventure PadBleM après avoir sorti deux albums (Blumonk et Cherche pas Ailleurs avec Ed), pourquoi donc ?

J’ai créé PadBleM en 2007 pour sortir mon album. Mil et Marie M sont arrivés fin 2008 avec beaucoup d’énergie et d’ambition, nous avons alors travaillé ensemble… Petit à petit on s’éloignait de l’idéal que j’avais en tête au départ, un truc qui s’appelle “PadBleM”, sans calcul ni stratégie ou l’humain et la qualité artistique priment sur des considérations pécuniaires, à l’inverse des maisons disques. Je me suis trouvé dans une impasse : soit quitter le label, soit continuer seul dans le label. Tu rajoutes à ça des mésententes liées aux égo de chacuns et tu obtiens un cocktail bien explosif. Le plus honnête pour moi était donc de partir continuer l’aventure seul, et voici le 1er épisode.

Tu sors cet EP par le biais de la plateforme bandcamp, pourquoi avoir privilégié ce type de distribution plutôt qu’une structure comme Just Like par exemple ?

Je mets ma casquette de producteur pour répondre à cette question: “Ma boutique” mon premier album, a bénéficié d’une distribution nationale, mon distributeur et la Fnac ont pris leur marge sur les disques, ont gagné de l’argent et moi j’ai à peine pu rembourser mes frais. BandCamp me permet de vendre ma musique assez simplement et la marge qui est prélevée est minime. Je gère mes envois, je n’ai besoin de compter sur personne, il n’y a pas de galère pour se faire payer bref… L’indépendance.

Quand on voit l’état du rap français actuellement, qu’est-ce qui te motive à continuer de rapper ?

Le rap français n’existe pas, on nous a fait croire le contraire, mais c’est faux. Je fais du rap pour moi avant tout, après les gens classent dans la case qu’ils veulent. Je n’attends rien des rappeurs, de la bonne musique il y en a partout. Ce qui me motive c’est l’envie d’écrire, pour le texte, la virtuosité du flow, la technicité des placements, la puissance de la prod, l’art quoi… plus rien à voir avec la musique que les médias plus ou moins importants appellent ‘rap’. On vit en 2010, je vais devoir travailler au moins jusqu’à 67 ans pour avoir une retraite, je vais encore rencontrer des femmes, avoir des embrouilles avec des proches, bref je vais avoir de la matière pour continuer à rapper pendant quelques années.

Cet EP est un pur concentré d’égotrips et storytelling (et les instrus sont excellents) mais je pense que ton public – comme moi – attendent une suite à Ma Boutique ! Qu’en est-il ?

Si dans “suite” tu entends 2eme album, patiente un peu et ça va arriver. Si par contre tu veux un “Ma boutique bis” je pense que tu ne trouvera pas ton compte dans La mélodie des choses (titre provisoire de mon prochain disque), ce Ep est une transition entre mon 1er et mon 2eme album. Depuis 2007, j’ai beaucoup écrit et depuis quelque temps je travaille différemment mon approche des morceaux. Tu trouves les instrus du ep excellents, ça me fait plaisir parce qu’on s’est appliqué, on mélange les samples, les instruments réels et virtuels, les chœurs, les scratchs… je m’éclate de plus en plus en faisant de la musique et je pense que ça s’entend

En tout cas bravo pour ce très bon EP, un dernier mot aux lecteurs de Streetblogger?

L’ingrédient secret est en vente à prix libre sur http://enzmusic2010.bandcamp.com. On peut retrouver Stix, Boogie Rock, Ed et Mauricio Santana pour les musiques, Sissy Akoma et Rony pour les chœurs, Dj Jim aux platines, des dessins d’Alexis St Augustin sur la pochette. Merci à No’, Julien, Zac et Loaq… et tous les gens qui soutiennent le délire ou qui vont y venir

Paix!!!

L’offre est intéressante et la qualité est au rendez-vous, le rapport entre les deux c’est vous qui le définissez. Sept titres incluant l’extrait « Sage décision » sont présentés dans cet EP (plus une track cachée!) varié et très bien produit comme je l’ai précisé, du hip-hop qui fleure bon l’artisanat français (l’acoustique « Dernière Danse » en est une belle démonstration). Enz a progressé en tant que MC, textuellement parlant et au niveau du flow délivré par son phrasé caractéristique. Il étale posément des morceaux de vie, du vécu, de l’expérience personnelle,… et bien sûr de l’égotrip déposé sur la basse funky de « Désolé (Yeah) ». Hé non, je n’en dirai pas plus et je vous laisserai trouver par vous-même quel est son fameux « Ingrédient secret ». No spoil !

Merci à No’ pour le tuyau

About the author

Ex-rédacteur/chroniqueur pour Rap2K.com et... biométricien !

    2 Comments. Leave your Comment right now:

    1. Pingback: Les tweets qui mentionnent StreetBlogger » Quelques mots de Enz pour la sortie de l’Ingrédient Secret -- Topsy.com

    2. Pingback: Enz “L’Ingrédient Secret” @@@@ « Sagittarius Hip-Hop reviews

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>