Un petit livre intitulé savants et inventeurs noirs est disponible dans le commerce. On y apprend une foule de choses intéressantes, toutes les inventions faites par des noirs. Du réfrigérateur, à la cuvette des toilettes en passant par l’aiguillage des trains, les feux rouges, l’ascenseur et la moissonneuse-batteuse.

Ce n’est pas un secret que les noirs ont fait beaucoup d’inventions. Quand on y réfléchit bien ce n’est pas très étonnant on sait qui marnait sous les coups de fouet, et donc qui réfléchissait aux moyens d’alléger la pénibilité des tâches.

Dans son roman la tâche Philip Roth raconte l’histoire du noir qui a inventé le système permettant la transfusion sanguine et qui est mort en se vidant de son sang devant un hôpital où l’on ne pouvait  ni le soigner, ni le transfuser comme il en aurait eu besoin parce que c’était un hôpital pour blancs.

L’ironie de la vie est parfois cruelle, c’est ce qu’a découvert Mr Kampapy. Il avait lancé, voilà quelques années, le magazine Black Match, un magazine qui se voulait vraiment dédié à la « communauté » noire de France, et non pas un de ces torchons dans lesquels au fond on apprend à tout faire pour être un morceau de folklore ou une caricature.

Pourquoi la vie fut elle cruellement ironique avec Mr Kampapy ?

Parce qu’il a voulu diffuser à large échelle une liste, qu’il avait tirée de l’ouvrage auquel je faisais référence plus haut, résumant les principales inventions faites par les noirs.

Son but était, j’imagine, de redonner un peu de fierté à des gens qu’on perçoit encore trop souvent par les images d’Epinal du tirailleur y’a bon Banania et de l’oncle Ben’s/Tom.

Ce sont des noirs qui prenaient leur téléphone à n’importe quelle heure du jour et de la nuit pour appeler Mr Kampapy et l’insulter.

« Oui pourquoi vous dites des mensonges pareils, nous les noirs on a jamais rien inventé ! » « Arrêtez de mentir comme ça aux gens vous n’êtes qu’un imbécile et un fou ! » etc.

Pourquoi raconter cette histoire ?

Parce que le Black History Month débute aux Etats-Unis et que c’est peut être l’occasion pour les noirs de France de réfléchir aux vertus de l’histoire.

J’aimerais faire les portraits de quelques figures historiques, mais je me dis à quoi bon vouloir présenter des figures historiques quand les gens leur préfèrent des images d’Epinal ?

Peut être parce qu’on connaît un peu son histoire. Certainement plus pour soi que pour une « communauté » dont les seules bases pour se rassembler semblent être, au-delà de l’épiderme, le goût immodéré du poulet, de la fête et de la danse ! C’est un peu mince pour constituer une conscience historique non ?

Je ne veux blesser personne, je présente donc mes excuses à ceux qui ne sont pas concernés par cette définition. C’est-à-dire à tous ceux qui savent que le K.F.C, le Ndombolo, le coupé-décalé et Béyoncé ne sont pas des figures historiques.

About the author

    2 Comments. Leave your Comment right now:

    1. by Sidy

      http://www.streetblogger.fr Black History Month:
      Un petit livre intitulé savants et inventeurs noirs est d… http://bit.ly/dlmF9E A Lire ! #yam

      This comment was originally posted on Twitter

    2. by Sidy

      Black History Month: Un petit livre intitulé savants et inventeurs noirs est disponible dans… http://goo.gl/fb/GHD6

      This comment was originally posted on Twitter

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>