En 2010, le label new-yorkais Duck Down Records fêtera ses 15 ans. Et ouais, cela va faire quinze années que l’entreprise underground fondée par Dru Ha et Buckshot édite des albums et grossit ses rangs, cumulant au total près de trois millions de disques vendus à travers le monde ! Duck Down est également la raison pour laquelle le hip-hop indépendant est en excellente forme, raison pour tirer un bilan de leur fructueuse année 2009 et des prévisions pour 2010.

Une année bien remplie

La première sortie Duck Down Février 2009 était le premier album solo de B-Real, le leader des Cypress Hill. Cette légende de la côte ouest a choisi la caserne militaire de la côte est, et pas une autre, en partenariat avec Audio Hustlaz, sa société d’édition. Smoke N Mirrors est tout le portrait de B-Real : pochette portant des signes d’appartenance à la communauté latino, climat chaud et tendu, histoires de gang et de beu-her, etc… La vie à Los Angeles quoi. Les productions sont signées Soopafly, Scoop DeVille ou encore Alchemist, et les invités ne sont pas des moindres : Buckshot, Xzibit sur le remix de « Don’t Ya Dare Laugh », son protégé Young De, Kurupt, Too Short, son vieil ami Sen Dog pour la vibe chicano de « 1 Life », le homie Snoop Dogg et – accrochez-vous – Damian Marley sur le terrible « Fire », que B-Real produit lui-même ! Il manquait juste une ou deux prods de DJ Muggs pour compléter le tableau.

> Relire la chronique

> Relire l’interview de B-Real

En 2009, Duck Down n’a pas que considérablement agrandi leur roster de nouveaux artistes et producteurs (comme B-Real, 9th Wonder ou Marco Polo), le label a fait des petits par le biais du fidèle General Steele des Smif-N-Wessun, qui a ouvert sa boîte : Bucktown USA. Il y sort un album pas du tout solo aux faux-airs de compilation, Welcome to Bucktown, réunissant tout la clique du Boot Camp et consorts (Shabaam Sahdeeq, Sha Stimuli, Blahzay Blahzay et plein d’autres…) dans un univers très typé Blaxploitation qui transforme des scènes de vie de Brooklyn en des flashbacks des années 70, Bucktown, en samplant la BO de Johnny Pate. Le général d’acier y raconte la misère de ces quartiers rongés par le crack et les tensions, flirtant avec les guérillas urbaines, en faisant le tour complet des blocks de Bucktown. Un projet ambitieux salué par la critique qui ne restera pas sans suite.

> Relire la chronique

Double Barrel de Marco Polo & Torae est parmi les meilleurs albums Eastcoast sortis en 2009, avec Blaqprint de Blaq Poet produit par Primo, The Salvation de Skyzoo (voir plus bas), Only Built 4 Cuban Linx pt 2 de Raekwon et Blackout2 de Method Man & Redman. Ça, c’est dit. Intronisés par le mythe vivant DJ Premier, Double Barrel est un retour du boom-bap en quelque sorte et prouve une fois de plus que la vieille formule MC/DJ-producteur fait des étincelles. L’alchimie, ou la symbiose je dirai même, entre le producteur canadien (ex-Rawkus) et le MC de Coney Island (ex-Fat Beats) est édifiante. De gros beats streets bien lourds, des lyrics truffés de punchlines, des uppercuts dans le foie, des tueries comme « Party Crashers », « Rah Rah Shit »,… et des feats explosifs : Lil Fame des M.O.P., Guilty Simpson sur « Smoke » et le géant Rock des Heltah Skeltah. Marco Polo & Torae, les nouveaux Gangstarr ? La question est posée.

> Relire la chronique

Récupérés suite à la re-faillite de Rawkus, les Blue Scholars et MassLine Media ont trouvé la bonne maison. Le duo de Seattle en ont profité pour sortir un EP en édition limitée, Aloha from OOF! ainsi que la réédition Bayani Redux. Ils préparent actuellement leur troisième album qui normalement sortira bientôt, aucunes infos concrètes pour le moment.

Cela faisait un moment que Naledge des Kidz In The Hall songe à s’envoler en solo, avec un premier album qui se fait attendre, Naledge Is Power. Le hipster originaire de Chicago a fait un premier pas en livrant été 2009 sa mixtape (ou mixCD plutôt) Chicago Picasso, mixée par DJ Timbuk2, RTC et Mick Boogie. Au menu des morceaux incohérents qui mais machinés ensemble forment un ensemble abstrait faisant le portrait de Naledge. On y retrouve des prods de son comparse, Double-O, Sa-Ra, Tha Bizness, etc… et des invités de la new generation comme Fooch, Chip Tha Ripper, Curren$y, Mickey Factz et l’immense Jay Electronica sur « Cool, relax ». Entre hipster-hop, tracks soulfuls et titres down south comme ce remix bien fat de « Look At Those Hips » avec Bun B, Naledge dévoile toutes ses facettes et prépare le terrain. Mais il y aura d’abord un nouvel album des Kidz in the Hall.

> Relire la chronique

La sortie événementielle de Duck Down de l’année 2009, l’album commun entre deux monstres sacrés du rap new-yorlais que sont KRS-One et Buckshot. La liste de producteurs de Survival Skills est impressionnante (Black Milk, Nottz, Illmind, 9th Wonder, Havoc, Marco Polo, Coptic) et les invités conviés le sont tout autant, participant à la diversité du disque : Talib Kweli, K’Naan, Immortal Technique, Bounty Killer, Slug (des Atmosphere), Pharoahe Monch et la divine Mary J Blige sur « The Way I Live ». Avec l’expérience qu’ils ont, les critiques envers les nouveaux venus et les imposteurs sont un jeu d’enfant pour eux (« Clean Up Crew »), notamment en lançant la bombe « Robot » qui se moque ouvertement des utilisateurs d’autotune. Très apprécié par la critique Outre-Atlantique, Survival Skills est entré dans le Billboard 200, un fait peu courant pour une sortie Duck Down.

> Relire la chronique

Mon coup de coeur de l’année 2009, véritablement. Rien que la magnifique introduction suffit pour comprendre l’énorme potentiel de Skyzoo. Le soin apporté à la production et l’atmosphère est des plus remarquables. Normal quand on a dans son équipe 9th Wonder, Best Kept Secret, Just Blaze, Eric G, Nottz ou encore Black Milk. Skyzoo a un style d’écriture bien à lui (démonstration sur « Penmanship », « Dear Whoever ») et un flow qui peut paraître redondant mais qui s’adapte à tout type de beat, que ce soit un street-banger (« Return of the Real ») ou un morceau lumineux comme New-York la nuit (« My Interpretation »). Sans parler de la contribution notable de son parrain 9th Wonder qui lui prodigue de très bons instrus, dont le single « The Beautiful Decay ». De plus, The Salvation est un album solo “pour de vrai”, c’est-à-dire sans aucun featuring si ce n’est la chanteuse Carlitta Durand pour un refrain seulement. « They call him S.K.Y.Z.O.O. », retenez bien son nom. Brooklyn peut être fière de lui.

> Relire la chronique ‘back to the future’

> Relire l’interview

Souviens-tu de l’été 2005 ? Pour relancer le bizness, Duck Down lançait la campagne Triple Threat avec pour commencer The Chemistry de Buckshot & 9th Wonder, enregistré en 3 jours seulement, Monkey Bars du MC le plus fauché de la planète, Sean Price, et l’album de Tek & Steele, alias les Smiff-N-Wessun a/k/a les Cocoa Brovaz, Reloaded. Tous ces albums sont maintenant réédités dans un coffret 3CDs pour le prix d’1 depuis Novembre.


Le programme de la saison 2010, année anniversaire

La première sortie devrait être logiquement AmeriKKKa’s Nightmare pt2 de General Steele pour Février 2010, qui devrait sortir conjointement sur son label Bucktown USA. Sera suivi en Mars de Lank of Make Believe des Kidz in the Hall, un quatrième album prometteur si l’on en croit la qualité exceptionnelle de leur free EP The Professionnal Leisure Tour diffusé le site de la marque LRG. Toujours prévue pour Mars, un autre album en commun : Marco Polo sera associé à Ruste Juxx pour The eXXecution.

Après c’est l’inconnu en ce qui concerne les dates. Le projet le plus attendu est sans aucun doute celui des Random Axe, que Black Milk, Guilty Simpson et Sean Price préparent depuis 2008 dans la plus grande discretion. Sean Price qui fait parmi les sorties les plus anticipées de 2010 avec son troisième solo, Mike Tyson. Rien que le titre donne envie, va falloir sortir les protecs’. Consécutif à The Album exclusivement réalisé par des beatmakers européens, les Smiff-N-Wessun verront leur prochain opus produit par le légendaire Pete Rock. Espérons que ce dernier aura retrouvé sa touche magique car ses récents instrumentaux étaient moyens. Donc là, une attente teintée d’appréhension.

Pour finir, un groupe que l’on connaît pas encore bien, les Team Facelift. Paid To Rage sera l’occasion idéale pour voir de quoi ils sont capables. Autre info qui demande confirmation : la sortie de Wonder Years de 9th Wonder…

Bonne année 2010 à tous, et surtout bonne santé ! Festoyez bien, buvez pas trop, roulez prudemment…

About the author

Ex-rédacteur/chroniqueur pour Rap2K.com et... biométricien !

  • Live Report Big Bang Rap au Festival L’Original 2011 : Némir / Blitz the Ambassador / Scred Connexion / Masta Ace (+ Marco Polo) / GZA
    Live Report Big Bang Rap au Festival L’Original 2011 : Némir / Blitz the Ambassador / Scred Connexion / Masta Ace (+ Marco Polo) / GZA

1 Comment. Leave your Comment right now:

  1. Pingback: Les tweets qui mentionnent StreetBlogger » 15 ans de Duck Down : bilan de la saison 2009 et programme 2010 -- Topsy.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>