A l’heure où on parle pas mal d’artistes rap féminines entre les sorties des albums de Diam’s ou B-La, voici Loréa trente ans et quinze ans de rap dans les jambes qui débarque avec son nouveau maxi “J’veux des hits”. Epaulée par Mr Logilo, DJ à la science du scratch hors-pair, celle qui a formée avec Rody et Seär Lui-Même le groupe “1 Bario 5 S’Pry” revient un solo après une coupure. Sur ce morceau dopé au beat boom bap  influencé du son froid des rues New York City oeuvre des Artmakers, Logilo fait passé le refrain en sixième vitesse avec ses scratchs et Loréa assure avec un flow technique assuré et des références solides. Pour couronner le tout, elle s’est même associer à Olivier Cachin pour retracer son parcours ! Alors pour la première sur Streetblogger.fr, voici Mr Olivier Cachin qui vous raconte l’histoire de Mme Loréa !

C’est l’histoire simple d’une passionnée de hip hop qui aime NTM et IAM et qui commence à rapper à 15 ans, pour le plaisir de la rime.

Loréa n’est pas une débutante : voilà déjà treize ans qu’elle a sorti son premier titre, « La vie à deux vitesses », sur une mixtape de Logilo. En compagnie du concepteur de son Rody et du rapper Seär Lui-même, elle fonde le groupe 1 Bario 5 S’pry. Le tournant de leur courte carrière fut la rencontre en 1998 avec Fabe et la participation au titre « Exercice de style » sur l’album Détournement de son.« On a sorti en 1999 « Rody présente 1 Bario 5 S’pry », un vinyle deux titres avec « J’vote pas pour toi » featuring Mokless et « Foxafonxione », se souvient Loréa. Hélas, le groupe se sépare avant le premier album. Elle lâche l’affaire, prend un travail, pense oublier le monde du son.

Mais on n’échappe pas à son destin. Loréa retrouve l’envie en 2004 après avoir enregistré un duo avec YaniSs ODUA pour la compilation Soldat inconnu. « Remotivée, je me suis remise au travail, j’ai revu Logilo, qui était chaud pour qu’on bosse ensemble. On a trouvé une équipe, il m’a présenté mon DJ, Jim. J’ai un back, Coach, et depuis 2007 je fais des concerts, des showcases, des premières parties ». Chez Logilo, Loréa enregistre une première version de son futur classique, « J’veux des hits », dont la plus récente version faite chez DJ Jim tourne sur un sample funky produit par Artmakers, alias Rody et Gregg Gee.

« “J’veux des hits“ parle de la nostalgie du hip hop des années 90, le golden age. J’y retrace mon parcours dans la musique, on est nés artistiquement grâce à cette culture et des émissions comme Hip Hop et Rapline. Quand je dis “Hits“, je pense à des classiques, des morceaux intemporels » explique Loréa.La face B, « Les choses doivent changer », parle de l’image de la banlieue véhiculée par les médias.« Je ne veux pas me contenter d’une étiquette old school, même si je kiffe l’époque 90. Je veux être dans l’actualité. Pas dans la tendance mais dans la bonne direction, comme dirait la Scred Connexion », conclue-t-elle.

« Je suis juste une meuf de 30 ans qui fait du rap depuis que j’en ai 15, nostalgique mais qui écoute toujours du son, new-yorkais et français ». Loréa n’a pas dit son dernier mot. Elle veut des hits, et ça tombe bien : elle en a justement un entre les mains.

Olivier Cachin

VOUS POUVEZ VOUS PROCURER LE MAXI DE LOREA SUR SON MYSPACE http://www.myspace.com/misslorea

Peace

Adrien aka Big Ad -Streetblogger.fr (votre serviteur)-

About the author

Adrien AkA Big Ad, Streetblogger (votre serviteur)

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>