Tiye Phoenix good pic

On vous dit Tiye Phoenix…ce nom ne vous dira surement pas grand chose, alors que cette rappeuse avait confirmé son énorme potentiel sur l’album de la formation Polyrhythm Addicts composée de DJ Spinna, Mr Complex, Shabaam Sahdeeq et d’elle même. Elle rejoint le crew Polyrythm Addicts en 2007 sur le prestigieux Break Glass, après le départ de la rappeuse Apani B FLy. Cette artiste n’en est pas à ses débuts dans le monde de la musique. Musicienne d’origine, elle commence par jouer du piano à l’âge de sept ans, en faisant ses preuves au sein d’un groupe de hip hop féminin S.O.U.L Food Symphony qui ont collaboré avec Nas et Gil Scot Heron entre autre…

soul food symphony

le "S.O.U.L Food Symphony"

Elle commence à se faire un nom et une popularité en travaillant entre autre sur la tournée de la chanteuse soul Tina Marie et du phénomènal Rick James. Elle devient la protégée des frères Shocklee, membres du Bomb Squad (Public Enemy). Elle signe avec le label Rawkus, puis on la voit apparaitre sur certains projets aux côtés de Mos Def, Talib Kweli, etc… Des problèmes de désorganisation et de gestion au sein du label Rawkus l’empêche de sortir son album solo. Elle est ensuite intégrée au collectif Polyrhythm Addicts en 2007 avec Break Class, où elle montre la puissance de son flow dans la lignée des rappeuses tels que  Bahamadia, Jean Grae, Apani B fly, Tiye a ce timbre propre à elle, alliant phases rappées et vocalises, deux facettes de cette artiste incontournable.

C’est avec étonnement après avoir montré ses preuves sur un Break Glass détonnant qu’on en a plus entendu parler. 2009 sera donc l’année de la consécration pour Tiye Phoenix, puisqu’elle signe avec le label indépendant new-yorkais BABYGRANDE et nous revient avec un album Half Women Half Amazin’, un opus gorgé de productions underground de feu, du tonnerre DJ Scratch, Apathy, Da Beatminerz, Jazzy Jeff, et bien évidemment Dj Spinna. Des invités de prestige aussi Chip Fu, Phonte (Little Brother) et Dynas : un opus à la largeur de nos éspèrances qui nous fait tant apprécier ses talents en qualité de rappeuse sur “Master Plan”, “Revolving Door”, que de chanteuse “Shinin’ Star”.

Tiye Phoenix

La Tracklisting:

  • 1. “TIYEtanium”
  • 2. “The Award”
  • 3. “Stop Right There”
  • 4. “Just Go!” (feat. Dynas)
  • 5. “Master Plan”
  • 6. “The Bored Room”
  • 7. “Half Woman Half Amazin”
  • 8. “Bless Me”
  • 9. “Revolving Door”
  • 10. “Killin Everybody”
  • 11. “Go Even Harder” (feat. Chip Fu)
  • 12. “Shinin Star”
  • 13. “Too Late for Us” (feat. Phonte)
  • Les meilleurs moments de l’album: “Go Even Harder” en featuring avec Chip Fu avec ce parfum de productions des années 90 qui nous rendrait presque nostalgique de cette période prolifique, “The Award”, “Master Plan”, mention spéciale pour “Bless Me” avec ce beat qui slache et le refrain qui nous ramène au R&B Soul  façon Mary J. Blige, “Killing Everybody” et ses notes de piano succulentes et les gimmicks de Mc Lyte, vient ensuite “Shining Star” et “Too Late for Us”.

    Comme l’a déclaré Chuck Wilson, Tiye Phoenix est non seulement une de ces artistes purement accomplie, qui endosse cette casquette d’artiste à multi facettes tantot intrumentiste (piano), tantôt compositrice, tout aussi à l’aise au chant qu’au rap, présageons pour elle un carrière plus que prometteuse…

    ◊ Séance de rattrapage oblige

    Gros détour pour ceux qui ont peut être loupé cet album en 2007

    Recommandation particulière BREAK GLASS l’album à avoir sur son étagère.

    POLY ADDICTS COVER

    A titre de rappel Polyrhythm Addicts se composait de trois membres à la base l’un des deejay des plus underground du milieu hip hop soul DJ spinna, Mr Complex Emcee Newyorkais au flow inégalé d’une haute consistance, du rappeur Shaheem Sahdeeq et de la femcee Apani B Fly qui fut remplacé par Tiye Phoenix en 2007 sur l’opus Break Glass qui est a été pour moi l’une des meilleures découverte hip hop à l’époque, album que je cherie encore jusqu’aujourdhui, album qui vous donne des frissons une correlation de talents qui s’imbriquent, des flows ciselés de chaque artiste sur des beats époustouflants, DJ Spinna qui signe là ses meilleures productions hip hop au sein de cette formation.

    Break Glass album de 17 titres avec entre autre des invités très prestigieux du hip hop, Planet Asia, Phonte (Little Brother), Large Professor,…

    Les titres que je vous recommande paticulièrement et qui s’écoutent en boucle : “Goin Down”, “Four Corners” avec le flow maitrisé de Mr Complex et Tiye Phoenix qui déboite l’audition, coup de coeur pour Thoughts Of You”.

    Les morceaux qui vous donne la chair de poule “Smash” par son instrumental de feu et “Zonin Out”.

    Le Must de l’album, en mode High Level Instrumental  “One Chance”.

    à vous procurez de toute urgence…

    POLY ADD RHYME RELATED

    Premier album du Polyrhythm Addicts “Rhyme Related” sorti sur Nervous en 1999 , un opus de 10 titres d’une intensité rare en la matière étant donné la qualité de chaque morceau aucun est à jetter, un des plus rares à l’époque, avec en featuring Pharoahe Monch, les inconnus du projet Kriminul & Joc Max. Ce qui fait le charme de ce projet c’est cette fusion artistique entre les Mc’s, la manière assez efficace dont  ils posent leur flow sur les beats de DJ Spinna.

    On vous recommande “Should Have Known Better”, “Big Phat Boom” si vous ne connaissez pas Apani B fly ce seras la bonne occaz’, “Not Your Ordinary- Rhythm Revolution”,“Take Me Home”.

    01. Motion 2000
    02. Take Me Home (feat.
    Pharoahe Monch)
    03. Not Your Ordinary
    04. Big Phat Boom (Intro)
    05. Big Phat Boom
    06. No Limit
    07. Nervous Breakdown
    08. Should Have Known Better
    09. Not Your Ordinary / Rhythym Revolution
    10. Seven Steps Behind (
    feat. Kriminul & Joc Max)

    About the author

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>