rw400xDJ Q  et DJ T-KIlla membres du Turntableast crew agitent les soirées Strasbourgeoise depuis plusieurs années. Au delà de leurs nombreuses soirées, showcases, concerts; les deux DJs animent une émission de radio ensemble “eat with us” et sont actifs dans la production de mixtapes. Cette interview est l’occasion pour streetblogger de faire le point sur deux DJ fers de lance de la culture Hip Hop à l’est de la France.

K-lé: Bonjour est ce que vous pouvez vous présenter?

DJ QDJ Q: Salut, DJ Q, j’ai 26 ans et commencé à kiffer le hip hop à l’âge de 10 ans à travers mon père et notamment des morceaux comme “bouge de là” de MC Solaar. Ensuite j’ai découverts de nouveaux CD et des nouveaux sons avec des potes, au début c’était surtout la musique que j’aimais avant d’écouter les paroles. Je me rappels un jour à la Fnac j’ai écouté Hip Hop Soul party 2 sur une borne d’écoute j’ai entendu les scratchs sur l’intro, et à partir de là j’ai eu envi d’acheter des platines, j’étais obsédé par ça. Ensuite j’ai commencé à travailler afin d’acheter mes premières platines, j’ai développé ma culture Hip Hop, commencé à m’entrainer. Et puis un soir je capte DJ Nelson, il est en plein mix et je lui cri “fait moi un flare”, il a arrêté la platine et fait un flare comme si c’était facile en me jetant un regard, j’étais bluffé. On c’est capté plus tard, il m’a appris de nouveau tricks comme le ciseau, j’ai appris en le regardant. Je travails surtout le scratch ainsi que le mix afin de devenir le DJ le plus complet qu’il soit. J’ai eu la chance d’intégrer le Turntableast crew en 2007.

crew 438 copieDJ T-Killa: Moi je suis tombé dans le Hip Hop naturellement à peu près en même temps que le HH soit arrivé en France avec H.I.P. H.O.P. et Sidney sur TF1; j’ai kiffé dès le début et puis j’avais des cousins sur Paris avec qui ont dansaient. J’ai eu un déclic quand un pote m’a fais écouter un remix de Biggie, je me suis dis j’aimerais bien commencer à mixer, et puis j’avais des potes qui m’envoyaient des mixtapes de Berlin. A ‘époque je faisais un peu de tout, du beatbox, du rap, pendant une répétition j’ai touché mes premières platines. En 98 j’ai eu mes premières, j’ai commencé à bosser et puis un jour au fossé des 13 je parle avec un groupe de gens et je dis “j’ai entendu un passe-passe de DJ Nelson sur RBS c’était trop fort” et là un gars dit “Ah ouais c’est moi DJ Nelson”, on a tout de suite accroché, commencé à faire nos premières soirées. En 2003 on a créé Turntableast crew.

K-lé: Pouvez-vous vous définir musicalement?

DJQ: Moi je mix tous; je ne me met pas de barrières, je suis un DJ hip hop mais DJ avant tout donc si tu me demande d’animer un  mariage ou une kermesse je le fais. Je joue ce que les gens veulent entendre, mais chez moi à la maison c’est plus année 90 et puis aujourd’hui il y a encore des trucs lourds comme EMC; Marco Polo et Torae… Aujourd’hui le DJing part dans plein de sens et je trouve ça cool…

DJ T-Killa: Ouais c’est clair… moi je suis dans un délire Hip Hop/ Ragga; je fais beaucoup de remix et la Funk aussi. Je m’inspire de tous, comme je suis Antillais j’ai grandi avec du zouk, du reggae de la dancehall, c’est mes racines en gros… Et puis je suis tombé dans le rap et le reggae en même temps, je kiff vraiment les deux; je mix pas du dancehall pour faire kiffer les filles… je kiff vraiment çà. Au niveau du style, j’essaye de ramener un truc vraiment nouveau je mix la dancehall façon hip hop, je fais beaucoup de passe-passe et je m’applique beaucoup sur le mix.  Je balance pas des “pull up ” je mix vraiment le Dancehall façon hip hop avec beaucoup de technique et ça rend super bien.

K-lé: Vous organisez une fois par an le “J’attaque du mic” un battle de MC/ Beatboxer qui prends de plus en plus d’ampleur, vous pouvez me parler de celui de cette année?

DJ Q: Ca a eu lieu début Juin, cette année on est encore passé au niveau supérieur avec un Prize money de 1000 €. On a mis un ring sur scène et Nelson et Swa, les hosts de la soirée étaient habillés en arbitre avec des cartons rouges pour les MCs qui ont des rimes trop faciles. On avait un écran géant sur scène aussi.

DJ T-Killa: On est super content du résultat, on a bossé dur pour arriver à çà. Concernant le niveau des compétiteurs il y avait des participants avec un super level d’autres moins…

DJ Q: Ouais on avait Dandyguel de Paris qui est sorti en demi Final. Le 6 qui avait déjà gagné le J’attaque du mic en 2006 s’est imposé en final contre JB. Il y avait aussi Navis (champion 2008) et Chrome qui a déchiré malgré son jeune âge. Au niveau du beatbox c’est Primitiv qui venait de Bruxelle qui s’est imposé face à Rhum One, il y avait un niveau vraiment impressionnant. On va revenir avec un J’attaque du mic 5 le public était super au rendez vous…

K-lé: Pour le J’attaque du mic 5 vous allez préparer quoi?

DJ Q: Déjà par rapport au 4, on va essayer de sortir le DVD plus rapidement et on va essayer de le faire nous même

DJ T-Killa: On va peux être essayer d’exporter le concept, sortir de Strasbourg!

l_08bf03bc2b3b4d66b741bc0bdc324008

K-lé: Vous faite l’émission de radio “Eat with us” sur RBS 91.9 vous pouvez me parler du concept?

DJ Q: Au début j’avais l’émission “beats & breakfast” de 10H à 12H tous les samedi; puis j’ai eu un changement de créneau de 12H à 14H. Je voulais faire l’émission à 2, j’admire T-Killa donc je lui ai proposé de la faire ensemble. On a commencé à réfléchir sur un concept, une identité sonore…

DJ T-Killa: …en faite je commence à mixer pendant 30 minutes les nouveautés de la semaine, puis c’est à Q, après je refait une deuxième session de 30 minutes orienté West Indies. Mais dans l’émission on passe de tout du Crunk au rap français en passant par du scratching…

DJ Q: …à la fin de l’émission je présente la surprise du chef. En gros, c’est un morceau qui n’a rien à voir avec l’émission. On peut passer du Skatman ou du Bruce Springsteen, n’importe quoi du moment que ca sorte du délire Hip Hop.

DJ T-Killa: On a plein de retour positif par rapport à l’émission…

DJ Q: …et puis on essaye de recevoir des invités, on a eu Tunisiano… Et après notre émission il y a Nelson avec Streetbeats donc le samedi après midi c’est 4 H de Turntableast à l’antenne.

K-lé: T-Killa tu as sorti la mixtape “Ready 2 Rumble” tu peux m’en parler?

DJ T-Killa: En faite le délire de “Ready 2 Rumble” c’est d’arriver avec un style Ragga/ Hip Hop. J’ai beaucoup travaillé la qualité des mixes. Et puis le délire c’était d’inviter pas mal de gens que je connais qui gravite dans le délire Dancehall. Il y a Negbwlan, Scratchy Marlouf, Symphonic, Artemis, Gayo, El Jamal, Pwofassah, Original Vega et d’autres. En faite c’est tous des gars que je connais depuis longtemps car ils ont un super potentiel sur scène, c’est des gars super Dancehall! Je les ai appelé, c’était 30 min par personne pour enregistrer un morceau studio et franchement en 30 minutes à chaque fois le morceau il était vraiment bon. Il y a aussi DJ Swa (MC So-Az) avec lequel on a tapé des délires de fou sur la mixtape. Personnellement j’aimerais bien faire une tournée avec les gars car il y a vraiment du gros potentiel!

Ready to Rumble A3 2

K-lé: Comment vous voyer la culture Hip Hop en ce moment?

DJ Q: On est parti à New York avec T-Killa, on a trop kiffé, là bas le Hip Hop est très large, toutes les facettes ont leur public.

DJ T-Killa: En plus on était chez un gars qui s’appel Rabbi Darkside (www.myspace.com/rabbiraps) qui est DJ, beatboxer, rappeur donc ont étaient vraiment dans le Hip Hop. La bas tout le monde rap, c’était impressionnant. Rabbi va faire une tournée en Europe avec J-live on va essayer de le ramener sur Strasbourg. En France la culture est différente…

DJ Q: Oui, le public Strasbourgeois est très difficile car connaisseur, tu n’as pas le droit à l’erreur, il connaisse le rap dur. Il y a des groupes qui ont ramenés une identité comme NAP ou La Mixture; il y a toujours cette mentalité de grand frère. On fait pas mal d’atelier, les acteurs de la culture hip hop ici garde un solide contact avec la rue; beaucoup sont amenés à discuter avec les jeunes…

DJ T-Killa: …notre génération de connaisseur doit savoir ou les jeunes vont. La jeunesse est demandeuse de son il faut les écouter. Il faut pas les oublier et dès fois en tant que DJ je me rends compte que je suis trop pointu… Il faut partager des choses et amener les jeunes à s’intéresser aux sons que nous kiffons… Et puis il ne faut pas oublier tous les pays de l’est comme la Slovaquie. On y était en 2004 avec Nelson et il y avait un public de fou. Au Quatar aussi ou on a mixé avec Total Eclipse (Executioners) toujours avec Nelson ont a vraiment kiffé. En plus nous on a la chance d’habiter à coté de l’Allemagne ou il y a une grosse culture Hip Hop avec des clubs, des DJs super talentueux et plein de concert.

K-lé: Quels sont vos projets?

DJ Q: Continuer l’émission de radio, faire des soirées et surtout progresser dans tous les secteurs du DJing encore et encore. On va faire une mixtape anniversaire “Eat with us” pour les un an de l’émission avec T-Kila

DJ T-Killa: Faire une tournée en Alsace pour commencer; avec des showcase présenter les artistes de Ready 2 Rumble, puis la Suisse, la Belgique, l’Allemagne… J’attends encore les dates vous pourrez les retrouver sur mon myspace. On va faire la tournée des quartiers avec Nelson aussi. Et puis je boss sur une pièce de théâtre “Goya” ou je compose et interprète en live, une des premières dates est à l’Ososphère de Strasbourg ça va se passer dans un bus; ils veulent pousser le concept jusqu’en Italie. Avec Turntableast tout le monde va prendre des vacances et repartir au mois de Septembre…

DJ Q myspace: www.myspace.com/thedjq

DJ T-Killa myspace: www.myspace.com/djtkilla

Toujours dispo le DVD du J’attaque du mic 3 sur: www.myspace.com/jattaquedumic

DVD-JDM3-ok

Interview de K-lé pour streetblogger.fr

About the author

    2 Comments. Leave your Comment right now:

    1. Pingback: StreetBlogger » Dj Q & Dj T-Killa : Eat With Us feat. Misty & Shakeem Video

    2. Pingback: Dj Q & Dj T-Killa : Eat With Us feat. Misty & Shakeem Video :: Streetblogger Radio

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>