Vous voulez améliorer votre culture hip-hop pour impressionner les potes et vous la péter en vous prenant pour un encyclopédie rapologique. Pour cela, il vous faut absolument dans votre discothèque les albums de légendes vivantes du Hip Hop, ces vétérans qui ont parcouru les années 80 à aujourd’hui en écrivant les plus belles pages de la musique rap. Problème : vous vous retrouvez chez votre disquaire habituel et vous ne savez pas quel album choisir à défaut de tous les prendre, ou pire, vous ne pouvez pas vous en procurer quelques-uns parce que votre cash est low. Et pour compliquer le tout, aucun de ces illustres pionniers encore en activité n’ont sorti de best-of intégral, ce qui aurait pu répondre grandement à notre souci. Maintenant faites un voeu, J-Love le réalisera pour vous !

On commence chronologiquement par les mythiques Run DMC, avec la compilation Royal Crown, à ne pas confondre avec Crown Royal, leur dernier album édité en 2001. Premier groupe de rap hardcore au monde et précurseur du trendsetting en démocratisant la marque Adidas dans les ghettos américains (moyennant un contrat d’un million de dollar avec la firme allemande), en lançant l’hymne « My Adidas », les originaires du Queens Jam Master Jay, DMC et Rev Run ont été les pionniers dans bien des domaines de la culture rap. On y retrouve sur ce best-of amélioré des hits immortels comme « Sucker MCs » et « Raising Hell », qui a donné son titre au premier album platine de l’histoire du hip-hop. Dommage cependant qu’on ne retrouve pas les remixes de Jason Nevins de « It’s Like That » et « It’s Tricky » qui ont presque relancé leur carrière en 98 ainsi que le célébrissime « Walk This Way » avec les Aerosmith. En contrepartie, on s’écoutera « Down With The King » avec Pete Rock & CL Smooth ou le « Queens Day » avec Nas et Prodigy.

Autre figure légendaire du hip-hop, celui qui se prétend être le Temple du hip-hop, le Professeur (en français), j’ai nommé KRS-One, plutôt le précurseur de l’égotrip et des ‘diss’. Blast Master, c’est un de ses nombreux alias qui sert de titre à cette compilation, retrace son parcours depuis Boogie Down Production (avec le diss « South Bronx » envers le Juice Crew) à aujourd’hui, avec son « Classic » feat Nas, Kanye West et Rakim ainsi que « Criminal Minded 2008 », tous deux produits par DJ Premier ! Bien sûr il manque quelques grands morceaux, comme « Sound Of The Police » ou « The Bridge Is Over » des BDP, mais « Rappaz R In Danja », la version originale de « Criminal Minded », « Return of the Boom Bap » ou encore « Step Into A World » feront très bien l’affaire. En cadeau, le « D&D All Stars » avec Fat Joe, Mad Lion, Doug E Fresh, Jeru The Damaja et les Smif-N-Wessun et le remix par J-Love de « Run It » feat EPMD.

Un remix que l’on retrouve sur la compil’ concernant les EPMD, qui ont également droit au traitement de J-Love avec l’officieux Official Business. Là encore des morceaux incontournables de Parrish Smith alias PMD et Erick Sermon, comme « Gold Digger » feat LL Cool J, « Business is Business » et « Symphony » feat MOP. En tout cas c’est l’occasion de connaître leur discographie avec ce très bon aperçu, incluant une version inédite de « Rampage » et le remix de « Music » du Green Eyed Bandit avec le Def Squad, sur le même sample de Marvin Gaye. Pas de trace de leur dernier disque en date, We Mean Business mais malgré sa qualité, leur come-back n’a pas tant marqué les esprits.

Plus haut j’ai évoqué le Juice Crew, vous serez servi avec The Wrath, le meilleur de Big Daddy Kane par J-Love. Ce disque se caractérise par la foule de collaborations autour de BDK, notamment au sein du Juice Crew avec « It’s Like That Y’all », « Symphony 2 » et « H.E.A.L. » qui concentrent Kool G Rap, Craig G, Marley Marl, Masta Ace, plus Queen Latifah, Kid Capri, LL Cool J, Run DMC, Freddie Fox, MC Lyte, KRS-One… L’ami beat-boxeur Biz Markie est évidemment de la partie pour un « XXX Mas Freestyle ». Quelques de ses grands classiques ne manquent pas : « Pimpin’ Ain’t Easy », « Nuff Respect », « Ain’t No Halfsteppin’ » et un « Burn Hollywood Burn » non pas avec Ice Cube mais Public Enemy.

About the author

Ex-rédacteur/chroniqueur pour Rap2K.com et... biométricien !

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>