By Terez 2DJ P que nous avions présenté l’année dernière avec sa mixtape Still not official pt 2 est un artiste hyper actif; mixtapes, radio, soirées, DJ pour des groupes et surtout collectionneur acharné nous avons eu le grand plaisir de le rencontrer pour une interview:

K-lé: Salut P; peux tu te présenter en quelques mots?

DJ P: OK, mon blaze c’est DJ P, je suis un gros collectionneur de disque… c’est un peu dur de se présenter comme ça…

K-lé: Peux tu nous décrire ton parcours, comment as tu découvert le Hip Hop et qu’est ce qui t’as poussé à devenir un DJ?

DJ P: J’ai habité en Allemagne dans les années 90-95, j’ai découvert le Hip Hop via la télévision câblé et Yo MTV Raps en 91/92. A cette époque j’ai acheté mes premiers disques, on enregistré des cassettes aussi avec des clips et en même temps j’avais des potes qui prenaient déjà du niveau sur des platines.
En 95, je suis arrivé sur Strasbourg, mes potes continuaient à m’envoyer des cassettes venant de l’ Allemagne et j’ai découvert le rap français même si j’ai toujours préféré le rap US comme De La Soul, Public Enemy, Eric Sermon/ EPMD, Gangstarr. A l’époque je n’avais pas trop de tunes donc c’était difficile d’acheter des disques, mon premier c’était le deuxième album des Funkdoobiest “Brothas Doobie” en 95.
En 2000 j’ai eu mes premières platines, c’est DJ Az qui mixé sur la radio RBS à Strasbourg qui m’a lancé. Je me rappels il est venu me chercher chez moi, je l’attendais en bas et il m’a demandé “ils sont ou tes disques car tu vas mixer!” Ensuite j’ai fais l’émission le Rezoh et les premières soirées au Schutzenberger à Strasbourg.
A l’époque j’étais déjà pote avec DJ Nelson (Vice champion du monde DMC) qui m’a motivé pour le scratch et puis il y a eu les connexions avec Musica libre, Totem marquage, Mac Leod…
EN 2004 j’ai rejoint le Turntableast (collectif de DJ Strasbourgeois) avec DJ Nelson & T Killa; à partir de la tous c’est enchainé. On a fait plein de soirée tout en continuant à avancer notamment grâce à DJ Nelson qui est un sacré moteur. E 2002 Il y a eu ma première mixtape avec Lex; à l’époque mon blaze c’était DJ PL puis la mixtape remix académie autour d’un délire avec la star ac’ qui était d’ailleurs très réussi et la série Still not official avec le concept de faire découvrir du rap très indé aux auditeurs. DJ Calhoun de Bad Ass Underground m’a pas mal aidé il est très calé et il a une importante collection de son indé. Aujourd’hui j’habite sur Lyon.

By Supadope

Photo By Supadope

K-lé: Justement ta collection elle s’estime à combien de pièces?

DJ P: Je dois être au alentour des 2000 disques; au début il y avait pas trop de réédition. Il faut savoir que en Allemagne et en Suisse il y a énormément de choix, car il ya beaucoup de distributeurs notamment à Frankfurt ou Dûsseldorf/ Cologne. A l’époque il y avait Flipside qui distribué des disques à des tarifs au alentour de 20€ pour des pièces très rares…

K-lé: Quels sont les 3 disques dont tu es le plus fier?

DJ P: C’est assez difficile de choisir 3 pièces, je dirais
1.Brainwash “Break it down” morceau qui se trouve sur la mixtape de DJ Pemier “Reality Check 101”
2. X-men “J’attaque du mic”
3. Brother Arthur “What you gonna do” sur ce disque tu peux retrouver les samples des scratch qui se trouve sur le morceau “up against the wall” de Group Home de l’album Living Proof.
Mais il y a plein d’autres disques que j’ai récupérés de Lex ou de Calhoun. Je cherche beaucoup sur internet aussi notamment sur des sites comme Dusty groove. J’ai passé des nuits entières à être devant mon PC à faire des refresh pour voir les disques rares arrivés

K-lé: Les trois pièces que tu recherches?

DJ P:
1. Jay Sun NYC “I ain’t having that”
2. People without shoes l’EP “escape the street”
3. Skyzo “bop ya headz”
Pareils il y a plein d’autre disque que je track. Le vinyle est toujours là, les prix aussi d’ailleurs. Le coté inde a été liquidé par les Japonais, mais aussi en Allemagne et Suisse.

K-lé: Que penses tu du Serato toi qui est un gros collectionneur?

DJ P: C’est un outil qui va me permettre de bosser mes routines à fond. J’ai fais mon premier battle “Who’s the king” ou je suis sorti en ¼ de final, j’avais pas vraiment bossé mes routines donc c’est normal, j’ai vraiment envi de m’entrainer de ce coté là.
Pour les soirées je n’aurais plus besoin de ramener tous mes disques. Mais pour mes mixtapes je reste sur vinyle afin de rester dans l’esprit. Je penses qu’il faut l’utiliser comme un outil supplémentaire, tu peux pousser les mix avec, aller beaucoup plus loin, à la limite du travail de production, préparer des instrus.

K-lé: Pour tes routines tu restes dans le délire indé/ underground?

DJ P: Oui et non, je créé aussi des routines dub step. J’ai aussi une routine sur Cypress Hill “I wanna get High” ou “Baby come on” de ODB ca part dans tous les sens.

K-lé: Comment tu vois l’avenir des DJs?

DJ P: Avec ou sans Serato c’est la culture qui compte, plus besoin d’acheter des vinyles, mais il faut chercher les sons quand même. Quand je vois un jeune DJ balancé un Pete Rock ou un De La Soul je me dis que ça défonce. Aujourd’hui je pense que c’est la culture qui manque; à l’époque on n’avait pas Internet; juste MTV Yo Raps; il y a tellement de choix aujourd’hui que les gens se perdent. Il y a toujours des petits jeunes qui se prennent la tête à chercher des sons bien indé. Je fais également des soirées ou je ne peux pas passer des disques indés, mais je reste vrai. Prendre un disque de Mims et balancer un scratch dessus mixé le tout avec des beats old school. J’aime bien le dirty south qui est devenu plus sombre qu’avant. Mais mon délire c’est 93-98 east coast.
A la fête de la musique un gars est venu me demander le titre de l’album de Jeru, il faut savoir amener les sons à l’auditeur. Aujourd’hui on t’apporte tout sur un plateau, les gens ne choisissent plus. L’info est tellement présente qu’il ne cherche plus dans les sons d’époque. Regarde à part la funk des années 80 qui est encore écouté il ne cherche plus! Prends les années 70 et la Soul ca n’intéresse personne aujourd’hui.

Photo By M.A.S

Photo By M.A.S

K-lé Qu’est ce que tu penses du rap français d’aujourd’hui?

DJ P: Une grosse partie du rap français aujourd’hui c’est Skyrock et rap TV, mais il y a aussi  Casey, La Rumeur, Sheryo. Il y a encore du niveau en province aussi comme par exemple les compilations polychrome. J’ai grandis avec le rap US, en France au niveau des lyrics tout n’est pas bon. A l’époque il y avait plus de recherche maintenant c’est des rimes faciles, des trucs de racaille; les américains ils sont pas là à tout le temps défendre leurs street credibility, c’est des produits commerciaux il suffit de regarder les clips même sans le son tu sais de quoi ça parle. Aujourd’hui certaines personnes on un niveau de reconnaissance élevé et devrais en profiter pour écrire des choses intéressantes qui influence les jeunes dans un bon sens, c’est un peu dommage. Je kiff surtout les sons. Et puis si tu regardes il y a plus vraiment de classics, Grandmaster Flash fait toujours danser, les morceaux actuels sont juste des hits. Vers 2000/ 2002 on avait encore MOP avec “Ante up” ou Method man & Redman avec “DA Rockwilder” aujourd’hui c’est un peu mort.

skeudK-lé: Tu peux me présenter ton crew turntableast?

DJ P: On est 10 personnes avec des styles très différents, même si on apprécie tous plus ou moins les mêmes sons. On est tous passé par une période 90/95. Aujourd’hui au sein du groupe il y a; DJ Nelson; vice champion du monde DMC; DJ T-Killa, R&B/ ragga; Perf qui fait de la talk box; Rectape et Rima (Retrack) à la prod, C-Raf 1; qui est dans les délires Queensbridge et scratch, Leeroy, R&B / rap français; SWA et Q qui boss à fond qui sont dans le délire inde/ rap français mais aussi plus R&B.
Notre kiff en commun c’est la musique et puis on est tous des potes à la base c’est ce qui fait qu’on est toujours ensemble.

K-lé: Tu es DJ pour des MCs aussi?

DJ P: Oui, j’ai posé des scratch sur pas mal d’album; notamment le dernier Retrack, qui est vraiment très lourd. Pour des MCs comme Lacro, Fréro de la mixture/ Sans Pitié avec qui j’ai fais 2-3 scènes. Et puis le morceau “I just wanna chill” avec JDV.

K-lé: Aujourd’hui tu habites sur Lyon; est ce que ça bouge?

DJ P: Ouais il y a l’original, et puis on a reçu; Black Milk, Hip Hop Resistance (Fab et Kozi), Oxmo, Puppet Mastas, Ice Cube, Method Man & Redman, Afrika Bambatta, Q bert, Kurtis Blow, Cut Chemist, Nu mark…
Strasbourg commence à se réveiller il y a une grosse culture hip hop là bas mais il n’y a pas de grosse structure il n’y a rien pour propulser tous les DJs/ MCS. On faisait un peu de tout et à un moment tu es bloqué. A Düsseldorf en Allemagne il y a Rafik (champion du monde DMC); à Lyon DJ Fly (champion du monde DMC); à Strasbourg DJ Nelson (Vice champion du monde DMC) donc tu vois il y a du level qui me permet d’avancer. A Strasbourg le public est déjà conquis alors que à Lyon j’ai des super retour par rapport à ce que je fais devant un public qui ne me connait pas à la base; donc ça fait super plaisir. Lyon me fait vraiment avancer, il y a un super niveau. J’aimerais bien recommencer à faire de la radio; à l’époque sur Strasbourg j’avais l’émission Plateform sur RBS…

K-lé: Quels sont tes projets à venir?

DJ P: Still not official pt 4; une musique collective avec le Turntableast crew, la saison des battles va commencer, j’ai envi de commencer à faire de la prod même si je vais rester distant au départ par rapport à ça car je reste DJ avant tout.
Et puis les soirées à la montagne vont reprendre vous pouvez retrouver toutes les dates sur mon myspace…

Un grand merci à DJ P pour sa disponibilité, un DJ à suivre de très prêts et nous vous recommandons sa mixtape Still not official pt 3 qui est une pure bombe pour tous collectionneur de disque indé.

Plus d’infos sur le myspace de DJ P:
www.myspace.com/pdeejay

Merci à Terez, M.A.S, Supadope pour leurs photos

Chroniqué par K-lé pour streetblogger.fr

Still not official pt.3 tracklisting:

Cover Back

About the author

    4 Comments. Leave your Comment right now:

    1. by Nels

      Big respect pour ton taf Bro!!

      • by Dj P.

        thanx!!!!!!!!

    2. by calhoun

      wesch dj popo j'ai des shows platform avec wintell , des dossiers

      • by Dj P.

        j'en ai aussi des émissions!!! hehe

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>