La musique Hip-Hop est comme une éponge : elle s’approprie des échantillons d’autres musiques (Soul, Jazz, Funk, Rock, Reggae…) pour aboutir à ce qu’on appelle du rap. Pour faire du rap, il faut aussi un (bon) rappeur, quelqu’un qui se revendique Hip-Hop, qui assume ce qu’il fait et parle de la réalité des choses. Mais lorsqu’un rappeur enjambe ces codes rapologiques et les mêle à des codes d’un autre milieu musical, beaucoup de b-boys trouvent ça contre-nature. Pourtant, comme je le disais, le Hip-Hop est une contre-culture spongieuse qui peut être représentée presque partout.

P.O.S. fait partie de ces rappeurs hors du commun et s’assume comme faisant de la musique pour skateboarders. Et ce qu’aiment les rebelles en planche à roulettes, c’est le rap, le punk/rock, l’abstract et le trip-hop. Never Better, son second album, est un mélange explosif de ces trois courants musicaux, mais selon l’intéressé, ça reste surtout hip-hop. Conversation par mail.

 

Je suis navré de t’annoncer que tu es un inconnu pour 99% des amateurs de rap en France. Peux-tu faire les présentations et nous expliquer pourquoi tu rappes ?

Je m’appelle P.O.S. (pour ‘Pissed of Stef’, ‘promise of skill’, ‘promise of stress’, ‘piece of shit’, ‘product of society’…). Je rappe parce que c’est fun et parce que je suis bon dans ça. J’essaie de faire du hip-hop qui soit différent qu’attendu.

Certains journalistes te cataloguent dans le hip-hop dit “alternatif”, “crossover”,”experimental” ou “progressif”. Mais je pense honnêtement que la seule personne qui peut le mieux décrire sa propre musique, c’est l’artiste-même. Alors, comment peux-tu décrire ta musique rap/rock et la direction que tu as voulu prendre avec cet album comparé à Audition (son premier LP, NdR) ?

C’est Hip-Hop, dans tous les cas. J’essaie de repousser mes propres limites et celles de mes fans. Je veux que ma musique marche toute seule, je veux qu’elle soit stimulante, provocatrice. Si les gens pensent que c’est “alternatif”, “crossover”, “experimental” ou “progressif”, je ne peux pas les en empêcher, ils vont se faire une idée eux-mêmes.

J’ai trouvé que ce nouvel album est plein d’énergie pure et d’originalité. Quel est ton carburant et tes principales influences dans la vie?

Juste les gens autour de moi, le lieu où je vis. Observer et écouter. Les gens semblent tellement obnubilé par des conneries, l’argent, ce genre de choses. Personne ne semble se soucier des choses dans leur ensemble. Même moi. Il y a beaucoup de mes chansons dans lesquelles j’essaie de comprendre ces trucs moi-même. L’énergie est ce qui édifie. Cela provient de la musique sur laquelle j’ai grandi.

L’artwork du livret de Never Better est somptueux. Je me rappelle que certains peintres ont réalisé des couvertures d’album (pour Necro et Aesop Rock). Que souhaites-tu transmettre par cette forme d’art ? (On dirait que Eric Carlson est un fan d’Andy Warhol).

On a voulu faire quelque chose qui pouvait se modifier en autre chose. Il (Eric Carlson, le peintre en question, NdR) a écouté les chansons avaient qu’elles soient mixées et il a dessiné des images en suivant son style et le style des chansons. Je pense que ce que nous voulions vraiment faire c’était que ce soit possible pour l’auditeur de créer un art basé sur ce qu’il a retenu des chansons. Mélange tout, assemble et amuse-toi.

Tu es rappeur, auteur, musicien, producteur, performer… quoi d’autre ?

Je suis père. C’est le plus important à mes yeux. Plus important que le reste.

Que penses-tu de ces rappeurs mainstreams qui se la jouent comme des rock stars ? (devine à qui je pense, ça commence par “Lil”…). Penses-tu que c’est dangereux pour des rappeurs comme toi (et Travic McCoy, Necro, Mike Shinoda…) qui ont un vrai background punk rock/metal?

Dangereux? Non. Des gens ont toujours édulcoré les choses, ça n’a jamais empêché le vrai de se démarquer.
  
Merci d’avoir répondu à mes questions et de faire de la musique qui pète !
Merci, désolé d’avoir mis du temps à répondre.

 

_Insert05bNever Better est disponible le 28 Avril 2008 dans les bacs et je vous préviens d’avance que c’est une véritable bombe. Je devine bien que l’usage courant du terme “bombe” a diminué l’intensité du terme ces dernières années à force de trop l’utiliser pour des albums de rap français mais comment dire… c’est plus énergétique qu’une dizaine de litres de Red Bull, plus stimulant qu’un baril de café serré, plus énervé qu’un Pitbull affamé, c’est carrément un truc de fou furieux. Quand P.O.S. mêle punk/rock, beats raps et même du drum’n bass, ça crée une déflagration plus puissante que le C4. De temps en temps, le tempo se calme pour laisser un peu de place à la mélancolie mais ce qu’on retient principalement c’est cette énergie sonore qui se transforme en adrénaline et en molécules d’ATP au contact de nos tympans. L’essence du rock associée à la fougue du hip-hop, avec un flow overboosté et des lyrics provoc’ dans la lignée des Public Enemy, c’est un peu comme la célèbre formule E=MC2 : ça fait un grand BOUM. Un avant-goût ? Mettez vos enceintes à fond avec ça:

Si vous trouvez ça trop violent, je vous avez prévenu. Pas un truc de tarlouze ça, les fans de Kevin Rudolf et Lil Wayne en rock star peuvent aller retourner dans les jupes de leurs mères. Chronique complète sur sagittariushh.wordpress.com.

 

 

INTERVIEW ORIGINALE EN ANGLAIS:

1) For 99% of the french hip-hop listeners, I am very sorry to say that you’re an unknown person. Can you introduce you to us and explain why do you rap ? 

i am p.o.s (pissed off stef, promise of skill, promise of stress, piece of shit, product of society.. on and on). i rap because ts fun and im good at it. i try to make hip hop that is different than expected. 

2) Some journalists called that kind of hip-hop you make “alternative”, “crossover”, “experimental” or “progressive”. But I do think the artist is the only person that can describe its music is the artist himself. So, how can you describe your rap/rock music and the direction you wanted to take with this album compared to Audition ?

its hip hop. all the way.  i try to push the limits for myself and my fans. i want my music to stand on its own. i want it to be challenging. if people think that its “alternative”, “crossover”, “experimental” or “progressive” i can’t stop em. they will have to listen for themself.
4) I found that this new album is full of pure energy and originality. What’s your fuel and your main influences in life ?           

just the people around me, the place i live. looking and listening. people seem so focused on such crap. money and things. no one seems to think about the real big picture. even me.  a lot of my music is my trying to figure that stuff out for myself. the energy is what builds. it comes from the music i grew up on.

5) The artwork of Never Better’s booklet is really astonishing. I remember that abstract artists/painters… made album-covers for Necro and Aesop Rock. What do you want to express through this art form ? (it seems like Eric Carlson is a fan of Andy Warhol).

we wanted to make something that could be made into something else. he listened to the songs before they were mixed and drew pictures based on his style and the style of the songs. i guess what we really wanted to do was make it possible for the listener to create the art based on what the listener was taking from the record. all mix and match and play.
6) You’re a rapper, writer, musician, producer, performer… what else ?
im a father. thats a big one for me. bigger than the others.  
7) What do you think of some mainstream rappers that act like “wanna-be-rock stars” ? (guess who am I talking about, it starts with “lil”) Do you think it can be dangerous for rappers like you (and Travis McCoy, Necro, Mike Shinoda…) that have a real, real punk rock/ metal feel ?    
dangerous? no. people have always watered things down. it never stops the real from happening.

Thank you for answering and making blasting rap music!
thank you. sorry i took so long.

About the author

Ex-rédacteur/chroniqueur pour Rap2K.com et... biométricien !

  • Stalley marche seul, l’interview (FR/US)
    Stalley marche seul, l’interview (FR/US)
  • Orelsan raconte son eXpérience vécue avec Diversidad
    Orelsan raconte son eXpérience vécue avec Diversidad
  • Akhenaton: l’interview (Video)
    Akhenaton: l’interview (Video)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>