p1010019

Nous voilà donc à l’hôtel, tout le monde à l’air bien fatigué mais la pêche est suffisamment là pour des interviews!

Je commence donc par l’homme de toutes ces demoiselles: j’ai nommé Black Milk…:

« Hey yo, c’est Black Milky de Détroit, je suis à Paris pour l’interview. Le show était malade, c’est ma troisième fois à Paris (yeah), le show était sur un bateau sur soir, il fait comme ça… (il tanguait!) Tu vois ce que je veux dire? (yeah) Et c’était cool…

Comment as-tu rencontré Elzhi?

J’ai rencontré Elzhi lors de l’album de Slum Village « Trinity » en 2003 je crois, j’ai rencontré El’ et j’ai fait quelques sons de l’album. Depuis « Trinity », je travail de manière différente et maintenant, nous avons un nouveau projet « The Preface », et j’ai en gros, tout les sons de cet album. Elzhi c’est la famille et pour moi c’est le meilleur MC de Detroit et sa musique ressemble à celle de Royce 59.

Comment as-tu produit The Preface? Car The Preface est différent de Tronic…

Ok, voici une chose à propose de The Preface: The Preface, c’est juste comme ça. C’est Elzhi dans ses jours pas mal, les gens ne connaissent pas Elzhi dans ses meilleurs jours. Quand Elzhi a voulu faire ce genre de musique, j’avais du temps pour faire ce qu’il voulait et ça n’allait pas être mauvais. The Preface c’est du genre: hey yo! Je vais faire quelque chose en trois semaines et je vais faire de la musique les gens, quelque chose en solo… Et voilà ce que ça a donné. En même temps de travailler sur notre projet, je travaillais également sur Tronic et je ne pouvais accorder suffisamment de temps comme je l’aurais souhaité à son album, je devais également me concentrer sur mon projet. On a vu pas de cd’s qu’il avait en sa possession et on a fait l’album The Preface environ en trois semaines.

Je ne peux pas dire que ce soit son premier album officiel, même en fait ça l’est car quand nous aurons vraiment du temps pour faire son album, je ne peux même pas imaginer ce que ça va donner tellement ça sera fort. The Preface c’est juste quelques idées rapidement.

Pourquoi avoir choisi « Black Milk » comme nom de scène?

J’ai choisi « Black Milk » car je voulais quelque chose de différent de ce qu’on entend d’habitude des noms de MC’s ou de producteurs. Je voulais quelque chose qui attire l’attention, qu’on aime ou pas. Mais je sais que lorsqu’ils écoutent la musique, qu’ils voient la musique derrière le nom et qu’ils apprécient. C’est pour ça que j’ai choisi Black Milk, il n’y a rien de très profond derrière ça, c’est venu comme ça, quand j’avais 16/17ans.

A propos de ton album « Tronic » qui est très différent de l’album « Popular Demand », il y a des sonorités électroniques. Comment as tu fais pour mélanger ses sonorités et rester Hip Hop?

C’est simple. J’ai juste gardé le fait de faire des beats chaque jours. J’ai ma propre manière de faire pour Tronic; faire un beat, le laisser de côté pendant deux ou trois heure et revenir sur ce beat quand je l’ai oublié, l’écouter et si je n’aime pas le son au bout de quelques réécoutes..? En fait non! Ce n’est pas si je n’aime pas le beat mais il faut que le beat me change le visage (et là il se crispe!) et que je fasse « Ouuu ça c’est fort! » (imaginez le mangeant quelque chose de trop bon… c’est la même tête!), si ça ne le fait pas, j’éteins la machine (Mpc) mais si ça le fait, je le garde. Tous les sons de Tronic ont été faits comme ça, beaucoup de sons ont été effacés haha, j’en ai peut être gardé quelques uns mais je ne voulais pas de médiocrité sur cette album. Popular Demand était un album Hip Hop vite fait, avec des samples, dirty soul etc… Ce nouvelle album doit être une preuve en tant que producteur mais aussi en tant que MC. Il y a plusieurs styles de musique; c’est pour cela qu’il y a de la funk, de la soul, de la musique électronique, un petit peu de « drum and bass »… il y a beaucoup de choses sur cet album. Mais il y a encore des sons « passerelle » comme « Without you » (piste 04) de Colin Munroe, c’est un moyen de montrer au gens que si je veux ‘aller vers le monde commercial, je peux. Mais je peux toujours être moi et faire ce que je veux.

Tu peux me dire quelle est la différence entre le rap de Détroit et le rap dans le reste des Etats-Unis?

Je pense que nous ressentons la même chose niveau musique mais on bounce et on swing différemment. Tout à commencé à Détroit avec J Dilla, Rest In Peace, il a créer la sonorité de Détroit niveau rap, spécialement au niveau du rap underground. Il a développé des sons avec beaucoup de grosses caisses avec des samples authentiques, du groove authentique, des samples abstraits. Il n’y a pas vraiment un son pour Détroit. C’est dur pour moi d’expliquer la musique de Détroit, je ne peux pas vraiment le faire. Il y a des bons rappeurs dans toutes les régions des États-Unis, mais c’est vrai que dans le Midle West, on prend les influences de la EastCoast, WestCoast, DownSouth et les MC’s du Midle West adaptent ça à leur façon de manière originale, prendre n’importe quel flow… Je ne sais pas pourquoi c’est comme ça mais je pense que c’est parce qu’on absorbe tout dans le Midle West. On peut faire des sons du Sud, des sons de l’Est, de l’Ouest mais à notre sauce. Regardez, Jay-Z est balaise, Kanye West est de Cha’Town… Il s’agit plus de flow en fait. Dans le Midle West, nous avons des MC’s avec des lyric de fou qui se focalisent plus sur le flow de l’album et le producteur fait son travail.

Tu as des projets?

Oui, nous avons quelques projets. Le plus important au jour d’aujourd’hui c’est « Random Axe » avec moi même, Guilty Simpson et Sean Price. Il faut qu’il soit bouclé pour cet été et nous avons presque fini quelques musiques et ça sera l’occasion pour moi de revenir de le rap que j’ai toujours fait mais avec du nouveau, du frais, du différent de Tronic ou autre prods’ que j’ai déjà faites. On va l’enregistrer donc cet été chez Duckdown Records et les choses que nous avons déjà faites sont mortelles. Ça va surement être un autre album classique de la musique Hip Hop, je suis pressé de le finir!

D’autres projets avec Slum Village ou Bishop Lamonte?

Oui oui… Bishop travaille actuellement sur son album solo mais est en train de revenir sur le projet « Caltroit Metropolis » qu’on essayera de boucler pour la fin de l’année. Pour ce qui est e Slum Village, on travaille sur le nouvel album et j’ai quelques prods dessus, Battin est de retour sur l’album et touts les sons que j’ai entendu dessus sont mortels. Yeah yeah

Battin revient dans le groupe?

Oui, sur huit chansons et c’est cool… yeah

Qu’est ce que tu penses de Paris?

Paris c’est malade!!!! Hahaha! C’est ma troisième fois et c’est toujours fort! Je pense que c’est le show où le public était le plus dingue au monde! Il y a quelques temps, j’étais là avec Bishop puis avant avec Sean Price et c’est génial aussi. Je kiffe à chaque fois que je viens à Paris. Paris c’est numéro niveau Hip Hop et je le pense… (merci!)

Avec qui aimerais-tu travailler?

Les personnes avec lesquelles je rêve de travailler ne rappent pas en général. Sans elles, pas de Hip Hop. J’aimerais travailler avec tous les génies, les légendes de la musique. Des gens comme James Brown, Rick James, Prince, Jimi Hendricks, Marvin Gaye, Stevie Wonder… Toutes les légendes. C’est mon rêve. Dans le milieu Hip Hop, des mecs dans l’underground comme des mecs sur des gros labels tel que Jay-Z ou Nas… des mecs super forts. Mais mon gros gros rêve serait de travailler avec des légendes, pas que des rappeurs mais des grosses têtes de la musique en général.

 

Quelque chose à ajouter?

Tronic est disponible et c’est très très lourd. Il faut l’avoir. Tenez-vous également au courant de ce qui se passe: plus de singles, de vidéos, des trucs de fous qui se préparent; plus de shows, de tournées… Tronic, The Preface et Random Axe avec Guilty Simpson, Sean Price et moi.

Bye

Peace.

Merci à Ami du Batofar et Yannick de Garance

Questions préparées par Lya, Sagittarius & Adrien aka Big Ad -Streetblogger.fr-

Propos recueillis par Lya & Adrien aka Big Ad -Streetblogger.fr-

Article écrit par Lya

———————————————————————————————————————————————————————————


p1010032

Could you introduce yourself ?

Yo ! What up ? Black Milky, Detroit City. Moving in Paris and I’m here for the interview. We just came from the show. It was crazy ! This is my third time in Paris.  We was on the boat tonight. An old boat, is going on like this !

How did you meet Elzhi ?

I met Elzhi through working on Slum Village Trinity’s album in 2003. That’s my first time I met El’. I did a couple of tracks on the album. Since Trinity, I just working with another sense, up to now we did a project called The Preface. I basically did every tracks on the album (12 on 14). Elzhi is family and you know personnaly, he’s like the best Detroit MC and his music sounds like Royce 59.

The Preface is very different of Tronic. Why ?

The Preface was dope, was hell.  The Preface is like Elzhi on his OK day, people don’t even know Elzhi on his best day. When they hear Elzhi doing his thing, doing this kind of music he wants to do, I have more to  do what he wants to do, we won’t be ridiculous. The Preface is like: Hey yo! I’ll do an album in three weeks and give to people some music and it was what it was. I was working on Tronic at the time so I couldn’t give him as much time as I wanted to because I had to focus on my project. Basically we just go through a lot of different beat cd’s that he had and we put The Preface together in three weeks. I can’t really call it his first official album. I mean it’s an album, it’s like something we did real fast. I guess that when we’ll have time and really work on his album, I could even imagine how good it would be…

Why did you choose Black Milk for nickname ?

I chose that name because, I knew i’ts gonna be different from the norm of other MC’s, other producers’ names. I know that people would pay attention when they’d see or hear the name Black Milk, if they like the name or not. They would see the music behind the name and enjoy it. This is dope. That’s why I chose the name Black Milk , nothing deeper behind the name, that came one day when I was 16 or 17.

About your album Tronic, it’s very different from Popular Demand. How did you do to mix eletronic music and stay really hip-hop ?

 

It’s easy. I just keep making beats everyday ! I had my own process for Tronic like make a beat, leave the beat alone for about two or three hours, come back to after I forgot what the sound like, play the beat and if it doesn’t switch my face like ooohh !!!! I turned the machine off. I didn’t want to do anything mediocre for this album; I feel like Popular Demand was a dope hip-hop album with dirty soul, samples… This new album have to prove a point as a producer and as a MC that I can do all kind of styles of music so that’s why on the album you got soul, funk, a little bit of drum’n’bass, electronic music, you got a lot of stuff. But it’s still hardcore easy, a song like “Without U” with Colin Munroe, that’s like a crossover, kind of  pack of songs, so if I want to go to the commercial world, I could. I just try to be me and do what I want to do.

What’s the difference between Detroit hip-hop with global hip-hop ?

We have a certain feeling of music. You got la certain Detroit bounce, a a certaoin Detroit swing that you hear when you listen our music. I started out with J Dilla , rest in peace, he basically created Detroit Hip Hop sound, especially undeground sound. So you get the hard drums, most of the times over melodic samples and then you get abstract samples. It’s not really one sound that you can put Detroit in. It’s hard to explain why people ask me what’s the Detroit sound. I can’t really explain it. I just know it’s a certain feel that we have to the music, a certain swing. A kind of slappy with the drums, nothin’ is like troncated. And everybody is a part of it. Especially the producers from me, from Wajeed, to Kariem Riggins, T3 and of course J Dilla. That’s basically Detroit sound, like everywhere nobar, no limit or styles. Just one particular feel to the beat and whatever that feel is I just know we got something.

It’s good rappers on every regions of  the US. There’s something about the Midle West, I guess I could say, it’s a melting-pot. All styles from the Eastcoast, the Westcoast or down South. The MC’s from the Midwest can adapt to any styles of music, pick up on any flows. I don’t know why it’s like that, but I guess it’s because we are in the middle of the rap so we absorbe everything. We can do the down South flow it’s still sounds like ourselves. We can do Eastcoast sound or Westcoast sound it’s still sounds like ourselves. It’s weird, I think it’s more about flow. I know this step like guys from the Midwest, we got some crazy lyrical MC’s but we really focus on how we flow over the beats.

What are your upcoming projects ?

Yeah. We got a couple projects. The main one now is Random Axe with me, Guilty Simpson and Sean Price. We’ve  got to drop it  at the summertime. And be on the look, I’m gonna be back with more grimey hip-hop beats, still some fresh, some new, some different from Tronic and previous projects. It’s gonna be released this summertime on Duckdown Records. The stuff we got so far are really crazy. It should be another one hip-hop classic joint I can’t wait to finish it.

Are you gonna be on the next Slum Village or Bishop Lamont’s album ?

Yeah. Bishop is actually working on his solo and we gonna try to get back to Caltroit Metropolis that we could drop for the end of the year. Slum Village are working on their album right now. I got couple of tracks on the new album so far. They still doing song. There’s another one Slum Village’s album with Baatin who’s back in the group. All the song that I heard are crazy !

 

What do you think of Paris ?

Paris is the shit ! Paris is crazy ! Like I said, it’s my third time and everytime it’s crazy ! I think it might be the craziest crowd that I performed for … ever in the worl ! Last time I was with Sean Price and Guilty Simpon and it was… Crazy!

 

Who would you dream of working with ?

All the people that I dream workin’ with, most of the time don’t rap. They like all the music legends, all the musical genius. There’s artists that without them, there will be no Hip-Hop, there will be no certains genres of music. I think about people like James Brown, Rick James, Prince, Jimi Hendricks, Marvin Gaye, Stevie Wonder. All the legends … That’s my dream ! Certain artists in hip-hop, I feel like I still eventually get to those people with major label or underground. It’s still in the mind of an artist like produce for artist like Jay-Z or Nas.

Would you like to ad something ?

Tronic is in store, if you don’t got it, go get it. This album is crazy ! It’s 2009, it been released on 2008, but you still keep the moment goes on, keep the buzz goes on. There’s more videos, singles, shows, tours, many craziness  to come. So Tronic, The Preface, and be on the look out for Random Axe, Guilty Simpson, Sean Price and me. Peace.

Paris is the number one spot for real !

 

Peace

 

Questions prepared by Lya, Sagittarius & Adrien aka Big Ad -Streetblogger.fr-

 

Comment collected by Lya & Adrien aka Big Ad -Streetblogger.fr

 

Article written by Lya

About the author

  • J Dilla: Still Shining Documentary
    J Dilla: Still Shining Documentary

1 Comment. Leave your Comment right now:

  1. Trinity c'était en 2002 si mes souvenirs sont bons. Mais ouais, il monte en puissance ce mec, et pas qu'à Detroit ! Son Tronic est une tuerie !

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>