C’est le nom que l’on commence à entendre de plus en plus souvent ces derniers temps lorsqu’on parle de nouveaux talents dans le rap américain, Scott Mescudi alias KiD CuDi a coché l’année 2009 sur son calendrier pour exploser à la face du monde. Il faut dire que l’année 2008 a servi de rampe de lancement pour le rappeur de Cleveland. Son tube Day’N’Nite sorti en février 2008 officiellement a fait son petit bonhomme de chemin tout comme son interprète. Parti de la capitale de l’Ohio pour conquérir New York, il rencontre chez Def Jam en 2006, Plain Pat qui va devenir son manager par la suite. Avec lui, ce fan absolu de Snoop Dogg et de son parcours, mais aussi de The Roots, A Tribe Called Quest, The Pharcyde ou même des Red Hot Chili Peppers ou de Coldplay “pour leurs mélodie irréelles”, va développer ses chansons jusqu’au début de l’année dernière.

16441669hrhone192009101037amPlain Pat le présente à A-Trak, le dj  de Kanye West, qui a fondé avec Nick Catchdubs la structure Fool’s Gold. Assez vite CuDi intègre cette structure et sort dans la plus grande discrétion son tube Day’N’Nite. Ce titre écrit dans une période difficile, allie un beat hypnotique et un texte plutôt froid. Ce qui en ressort c’est une mélodie ultra-efficace qui colle à notre esprit comme le contenu de dix tubes de super glue réunis. L’histoire de Day’N’Nite ne s’arrête pas là, puisque CuDi va bénéficier du réseau de A-Trak pour donner une autre vigueur à sa chanson. Acteur prépondérant de cette frange musicale qui s’est développée dans les grandes villes des Etats-Unis et d’Europe qui virevolte entre electro et hip-hop, A-Trak choisit les Italiens des Crookers pour remixer “Day’N’Nite” à la sauce electro. Un choix payant puisque c’est ce remix qui va lancer le titre hors des frontières US. Il faut dire que les Crookers ont su insuffler une autre dimension à cette chanson déprimante en y ajoutant un passage au clavier assez dantesque en plus d’un rythme rapide. Dès avril, le morceau commence à tourner sur les antennes urbaines de la BBC en Angleterre car sa texture proche du Bassline qui est un genre développé uniquement outre-Manche fait effet tout de suite. Le buzz commence à prendre pour l’ancien vendeur du magasin Bape à Soho. Ce même mois d’avril, l’institution qu’est le magasine Rolling Stones, le désigne comme une des cinq étoiles montantes du hip-hop.

lJusque là plutôt discret, CuDi prépare dans la confidence une mixtape gratuite avec Plain Pat mais aussi Emile, producteur souvent associé à Ice Cube, AZ, WC ou Obie Trice. Cette mixtape intitulée “A Kid Named CuDi” , va marquer un nouveau tournant pour le kid de Cleveland. A force de fréquenter des proches de Kanye West (Plain Pat, A-Trak…), Kanye lui-même vient à la soirée de lancement de la mixtape pour voir CuDi de ses propres yeux.  A peine quelques semaines plus tard, CuDi annonce sa signature chez G.O.O.D Music, le label de Kanye West sur lequel on retrouve entre autre Common, Consequence, 88-Keys, Sa-Ra Creative Partners et d’autres… Cette signature est loin de se rajouter à une longue liste qui rapporterait une énième source de revenus à Mister West. Au contraire, ce dernier à parfaitement saisi et été séduit par le comportement et le monde atypique qu’a développer KiD CuDi dans ses chansons. Un univers qui pour beaucoup d’observateurs rappelle Kanye West himself. C’est peut-être pour cela que son nouveau patron le convoque à Hawaï pour participer à la confection de son album décrié “808’s & Heartbreaks”. KiD CuDi participe à l’élaboration de “Paranoid” et de “Welcome To Heartbreak” sur lequel il chante un refrain encore un peu déprimant mais toujours aussi entêtant. Kanye est très satisfait de cette collaboration puisqu’il ira même jusqu’à dire que KiD CuDi est une vraie inspiration pour lui !

Une bonne nouvelle parmi tant d’autres, puisque dans le même temps, Jim Jones qui vient de remixer la version rap de Day’N’Nite est imité par beaucoup d’autres dans les mois qui suivent comme Joell Ortiz, Hollyweerd, Jermaine Dupri, Fashawn et j’en passe … Cela est plutôt un gage de succès quant on sait que depuis quelques temps le succès des titres se mesure souvent au nombre de remix ou de freestyles proposés par d’autres artistes. On peut penser aux A Milli de Lil Wayne, Paper Planes de M.I.A, Swagga Like Us de T.I. ou le Arab Money de Busta Rhymes. Il apparaît aussi sur un des meilleurs morceaux de l’album du producteur 88-Keys où il fait admirer ses qualités de chanteurs sur un morceau aux influences de vieille pop. Pour couronner le tout, il part sur la tournée “The Glow In The Dark Tour” avec Kanye West en Australie et au Royaume-Uni. L’étape londonienne sera pour lui à marquer d’une pierre blanche puisqu’il participera à un after de folie avec Kanye West, Mos Def, Nas, et De La Soul  qui étaient dans la capitale londonienne au même moment pour le passage du festival Rock The Bells. C’est aussi là qu’il va tourner le clip de Day’N’Nite (Crookers Remix), puisque le titre ne cesse de grimper dans les charts. Ce clip va être l’occasion d’une première déconvenue puisque seulement quelques jours plus tard , il sera mis en ligne sans son approbation ni celle de son label. Après une grosse colère les choses rentreront dans l’ordre quelques semaines plus tard, mais cet épisode a semble t’il freiné le buzz de “Day’N’Nite” .

Fort de ce succès, le titre est semble-t’il entrain d’être développé en Europe et particulièrement en France sur plusieurs radios. KiD CuDi continue de travailler et prépare son premier album “Man On The Moon” prévu pour l’été prochain. Au menu des productions de Ryan Leslie, Dot Da Genius (le producteur de Day’N’Nite), Alchemist, Wil.I.Am, Nosaj Thing sûrement Plain Pat et peut-être Kanye West. Au menu des featurings seuls la chanteuse Bridget Kelly et Charles Hamilton sont annoncés en plus de Chip The Ripper dont le titre qui figurera sur l’album sera le single de l’album commun prévu entre les deux camarades. Ils viennent de former un duo portant le nom “The Almighty Glorius” qui devrait accoucher d’une album pour lequel aucune date n’est encore prévue.

La surprise vient d’ailleurs et de la télé plus précisément. CuDi qui clame depuis longtemps sa passion pour le cinéma a passé le casting de la nouvelle série produite par la société de production Mark Wahlberg et Rob Weiss qui produisent déjà la série “Entourage”. “How To Make It In America” qui sera diffusée sur HBO, raconte l’histoire des jeunes entrepreneurs qui arrivent à New York pour y accomplir le rêve américain. Pressenti pour un des trois premiers rôles,  Victor Razuk lui a été préféré étant un acteur bien plus confirmé. Cependant ayant tapé dans l’oeil de HBO, un rôle lui a été créé sur mesure. Il jouera donc Domingo Dean (les prénoms de ses deux grands-frères) dans cette série qui devrait sortir aux Etats-Unis à la rentrée prochaine.

Tout est donc réunit pour que l’année 2009 soit celle de l’avènement de KiD CuDi, un artiste de cette nouvelle scène hip-hop atypique qui se moque de certains codes du genre et qui vit dans un monde à part souvent perché dans des rêves qui zigzaguent entre délires et cynisme. Nous verrons si KiD CuDi se tiendra à cette ligne de conduite qui a fait son succès pour son prochain album. En tout cas vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous avez pas prévenu.

Peace

Adrien aka Big Ad -Streetblogger.fr (votre serviteur)-

About the author

Adrien AkA Big Ad, Streetblogger (votre serviteur)

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>