Vous ne saviez pas quoi faire cet après-midi, et votre cerveau, soit en vacances ou heureux d’en avoir fini avec une semaine harassante, a oublié de vous rappeler qu’à 16h30 il y avait la finale du 100 mètres hommes des Jeux Olympiques de Pekin. Malheur à vous ! Vous venez juste de rater un des plus grands moments de l’histoire du sport !

Dans les séries qui ont précédé la finale, Usain Bolt a fait forte impression. Dans son quart de finale, il stoppe son effort au bout de 50 mètres pour établir un premier temps à 9″92 secondes, en prenant le temps d’admirer l’architecture du stade olympique de Pékin flambant neuf. Dans sa demi-finale, c’est au bout de 80 mètres qu’il relâche, sa course pour tout simplement passé en 9″85 secondes quand dans l’autre série, Asafa Powell élimine Tyson Gay, champion du monde en titre, en 9″90 secondes.

Pour tous les observateurs la messe est déjà dite, et on connait le nom du vainqueur de la finale : Usain Bolt. Mais la performance qu’il a produit est tout simplement immense ! Rendez-vous compte que le gamin de 21 ans à peine, faisait déjà le show sur la ligne de départ en enchaînant des mouvements qui faisaient penser à la fois aux gestes des superhéros et d’Elephant Man (le chanteur bien sûr). Lui-même semblait sûr de son succès. Pourtant qui aurait pu présager qu’il allait effacer son propre record du monde de 9″72 secondes ? Pour la première fois de tous les temps un homme a couru un 100 mètres en moins de 9″70 secondes avec un temps de 9″68 secondes corrigé à 9″69 secondes. Asafa Powell est cinquième. Là encore la manière est énorme ! A 20 mètres de l’arrivée et au bout de 8 secondes de course, Bolt avec plusieurs mètres d’avance coupe son effort en levant les bras au ciel puis en se frappant la poitrine ! S’en suit une longue célébration dans le Nid d’oiseau, où il enchaînera pas de danse, séance photo avec une pose d’athlète de l’antiquité et bain de foule. Une joie digne de la performance.

Voilà pour l’aspect strictement sportif. Personnellement ce qui m’a surpris chez ce 86’s baby (comme moi) c’est cette impression de facilité dégager tout au long de la compétition et des courses. Mesurant 1m96, il n’est pas aussi musculeux que les Américains et donc s’enfonce moins dans la piste pour accélerer. Sa taille fait qu’il développe de très grandes foulées qui sont la première phase de son processus d’accélération. Ces foulées sont boostées par une puissance impressionnante qui fait que quand les autres athlètes souvent plus petits et aux muscles plus rétrécis et compacts accélèrent en faisant plus d’efforts pour augmenter leur foulées, lui augmente l’amplitude de celles-ci et s’aide ensuite de sa musculature qui empêche que l’ampleur de ses enjambées ne réduise la puissance de chacun de ses pas. Physiquement, c’est sur ce point que je crois comprendre pourquoi ce gamin encore un espoir il y a un an est devenu aujourd’hui l’homme le plus rapide de tous les temps.:Mentalement il est aussi hors-norme, puisqu’il a fait preuve d’un étonnant relâchement pendant deux jours et surtout lors de cette finale. Cela prouve bien que ce type de performance ne peut être atteind sans un moral sans faille.

Face à cette performance, je sais que nous avons été des milliers devant notre télé à nous dire “c’est sur qu’il est dopé !”. En attendant Usain Bolt n’entre pas dans le panthéon des athlètes. Avec cette performance il vient tout simplement de créer son propre panthéon ! Quand on pense au record olympique de 9″84 secondes de Donovan Bailey à Atlanta en 1996, et qu’aujourd’hui la finale a été remporté en 9″69 secondes , rendez vous compte !! 15 centièmes plus rapide en douze ans de temps. Qu’en sera t’il dans vingt ans ? Pensez-vous qu’un homme pourra passer en dessous des 9″50 secondes ? Ou même 9 secondes un jour ? Le corps humain peut-il atteindre de telles performances un jour sans être dopé ou retouché ? Tant de questions qui s’agîtent face à l’ampleur de cet évènement.

La Jamaïque a accouché d’un des premiers athlètes du XXIe siècle avec quelques autres comme Jérémy Wariner, Lebron James, Michael Phelps, ou Rafael Nadal dans des degrés moindres. Usain Bolt va tenter de réaliser le doublé 100m-200m et qui sait de renverser le record du monde d’une autre légende du sprint et véritable athlète hors-norme, j’ai nommé Michael Johnson. Usain Bolt va t’il de nouveau danser comme dans les soudsystems de Kingston pour fêter un nouveau titre dans quelques jours ? On a tous une petite idée …

Peace

Adrien aka Big Ad -Streetblogger.fr (votre serviteur)-

About the author

Adrien AkA Big Ad, Streetblogger (votre serviteur)

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>