Le dernier week end de juin a été très musical, plein de bonnes vibrations et multiples couleurs.

J’ai eu l’opportunité de suivre de A à Z le Garance Reggae Festival 2008 qui a cette année eu lieu au Zénith. Je vous propose de partir avec moi au pays de Zion, de Babylone, de la Weed, du rastafarisme et de la musique, douce, mélodique ou énervée, mais toujours en quête de Riddim. Je découperai aisément le festival en deux jours.

Voici d’ailleurs l’affiche du festival :

Jour 1 :

Arrivé vers 21h00 je prends ma première claque de la soirée avec les Neg Marrons, et je peux vous dire que le duo, composé de Ben-J et Jacky a du répondant et de l’énergie à revendre.

Les Neg’marrons ouvrent le bal avec les morceaux de leur nouvel album « Les Liens sacrés »comme le très beau morceau « petit pays », promo au passage de celui-ci qui sort ce lundi 30 juin. On ne peut que leur souhaiter un vif succès tant le public semble réceptif.

Voici pour se mettre dedans le clip “C’est pas normal” : qui a été joué en live :

Mais, cela n’a pas été que des nouveautés, ils nous ont en effet aussi offerts de plus anciens morceaux, (NDR : les Neg existent depuis plus de 10 ans déjà) des classiques repris en cœur par une bonne partie du public : Le Bilan, fier d’être Neg’marron, t’entend pas ou quoi…

Les Neg’marrons ont fait le show, mais ils étaient bien accompagnés (et ça aide) : avec deux danseuses, sexy mais surtout douées :

Les Neg’ marrons ont cette force de la multiplicité et du talent : ils ont plusieurs styles, plusieurs approches différentes, ce groupe est intéressant dans le fond et dans la forme : le public était conquis. Bravo au duo!!

Retrouvez plsu en détail l’univers des Neg’marrons sur : leur nouvel album, mais aussi sur leur myspace des Neg’marrons : http://www.myspace.com/jackybenj95

22h30 : C’est au tour d’Admiral T d’entrer sur scène. Son style et son identité est différente du groupe précédent : c’est un artiste solo, qui occupe très bien l’espace, qui amène encore plus d’énergie dans son flow, sa voix. On est avec lui non pas en mode rap/ragga Francais, mais plutôt en mode dancehall et en mode voyage : car le toaster (car il toast divinement) a su s’accompagner de divers danseurs pour voyager sur de la presque salsa, sur de la musique des iles, bref une belle invitation au voyage. Personnellement c’est un artiste que je suis moins, mais cela ne reste que ma position et je comprend très bien ses fans.

Les Neg’marrons remontent d’ailleurs sur scène avec le morceau : Unity : qui rappelle que la force réside dans l’unité des peuples. Ce morceau est d’ailleurs présent sur le nouvel album du duo.

23h30 : c’est maintenant au tour de Tiken Jah Fakoly (TKJ) que tout le monde attendait impatiemment de prendre place devant une salle comble! Voici quelques photos de ce Monsieur!

L’un des papes du reggae africain est présent devant nous. Amoureux de son pays (la Cote d’Ivoire) et de l’Afrique en général, il dégage beaucoup de chose :

avec des attitudes de lion (je me permets car le Lion est le Roi des animaux), un phrasé et un énergie immense.

On sent vraiment chez TKJ un amour pour le reggae des anciens, le rythme est encore différents des premiers protagonistes de la soirée : c’est très agréable de se rendre compte et/ou de comprendre que le reggae a différents styles et dominantes

Le public de ce monsieur est sans age, sans couleur, plein d’amour pour le bon “vrai” reggae : TKJ distille un reggae plein de tolérance (avec le sublime morceau “ouvrez les frontières”),
le voici d’ailleurs en clip (morceau avec Soprano des Psy4 : comme quoi le reggae et le rap peuvent faire bon ménage)

de constats simples (“un africain à paris”), des messages de paix, d’amour et d’espoirs… TKJ fait de la musique mais essaye aussi lors de ses apparitions d’informer et de conscientiser son public! Bravo à vous Monsieur l’Artiste!

Pour clore le premier jour du festival, voici le programme détaillé de cette première “folle” soirée :

Un jour en suit un autre, mais un artiste ne ressemble jamais à un autre : Jour 2

C’est avec un premier groupe, très musical, à la limite de la pop et du rock que le bal du deuxième jour commence.

Mais, je ne vais pas m’étendre sur celui ci. En effet, les “stars” du jour attendues se nomment Collie Buddz et Shaggy.

Dans l’ordre, c’est d’abord Collie Buddz qui est venu occuper le terrain de jeu. Venu des Bermudes il apporte son ragga dancehall, mi doux mi enragé, mi poétique, mi terre à terre : de l’amour au sexe en passant par la weed : mais ceci avec assez de brio au vu de la bonne réception et de la bonne communion avec le public.

Voici le morceau le plus connu de Collie Budz : come around

On été offerte au public (entre autres) les morceaux Mamacity, come around…

Collie est à l’aise sur scène, il manque un peu de profondeur par moment, sa voix étant souvent assez en retrait par rapport à la musique. Aie ne me tapper pas, j’essaye d’être objectif: Nous avons je pense tous (le public) passé un bon moment…

Un petit bout de live (pas celui du zénith mais bon)

La tension monte car qui suit : l’un des papas (ceci n’est pas péjoratif) du Ragga : Monsier Shaggy, aka Mister Bombastik, ancien militaire reconverti en Hit maker!

Shaggy n’est pas seul sur scène, 3 choristes, dont une est mise en avant :

Shaggy communique avec le public : aisément et tranquillement : on sent l’expérience des scènes et des sound system :

Shaggy aime prendre des positions explicites et je pense que le public féminin a su être réceptif à celles ci! Ladies I love ya!! Hum !! Love …. really… Sing Shaggy!! Sing!! Ce monsieur est un vrai show man et ses apparitions en Europe sont assez exclusives!

Bravo Mister Bombastik! you’re really fantastik!!

L’ensemble des photos est disponible ici : http://boxstr.com/slideshow/677735

Si vous avez loupé le festival, j’espère vous avoir transmis un peu de bonnes vibrations : essayer le reggae et/ou le ragga : vous ne serez pas décu!

Si vous n’étiez pas là cette année, venez l’année prochaine! Ce festival fait date!

A l’année prochaine! Peace

Merci à Aurélie de Garance Production.

Live report par Dany aka Rastaiam pour www.streetblogger.fr

About the author

Dany AkA Rastaiam, StreetBlogger - Pour vous servir! Bonne lecture! N'hésitez pas à nous donner vos commentaires, remarques et critiques! Peace. Retrouvez moi sur http://hiphop4ever.fr/

  • Kohndo Soul Inside
    Kohndo Soul Inside
  • Live Report Big Bang Rap au Festival L’Original 2011 : Némir / Blitz the Ambassador / Scred Connexion / Masta Ace (+ Marco Polo) / GZA
    Live Report Big Bang Rap au Festival L’Original 2011 : Némir / Blitz the Ambassador / Scred Connexion / Masta Ace (+ Marco Polo) / GZA

1 Comment. Leave your Comment right now:

  1. Pingback: shaggy.v3x.biz/journal » Shaggy at Two 77 Splash, Afro-Latino, Garance Reggae, Reggae im Park photos

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>