Le jour de la fête de la musique le Batofar et Baseline production nous ont présenté un plateau d’artistes hip hop de haute qualité avec la venue de Evil Dee, Large Professor et Lord Finesse.

Nous avons eu l’opportunité d’interviewer Evil Dee un des producteurs légendaires du son New Yorkais des années 90. Fondateur du groupe Black Moon dont il a produit le premier classique “Enta da stage” en 1993 mais aussi des Beatminerz au coté de son frère Mr. Walt qui ont produit pour Afu-Ra, Black Star, De La Soul, Eminem, Flipmode Squad, M.O.P., Mic Geronimo, O.C. et membre du Rocksteady crew et AMWDJ’S le monsieur possède un CV bien rempli.

En tant que fan de Black Moon et du Boot Camp Clik moi et Big Ad attendions avec impatience le moment ou nous pourrions rencontrer le DJ/ producteur. Nous arrivons donc au Batofar et je branche mon vieux Micro sur mon ordi avant de le tendre à Evil Dee.

Evil Dee: Oh mon dieu, regarde ce micro, ça c’est disco, allons y jouons un peu de disco…

K-lé: Hé hé, c’est le premier micro que j’ai eu, à l’époque…

Evil Dee: Hey man, what da fuck…

K-lé: c’est le meilleur que j’ai eu hé hé…

Evil Dee: C’est le monster mic, je déconne avec toi man t’inquiète…

K-lé: Ouais dis moi peux-tu te présenter en quelques mots?

Evil Dee: Hé salut tout le monde je suis avec monster mic… Non, salut je suis Evil Dee je suis ici avec le monster mic…

K-lé: Peux-tu me dire ce qui t’as décidé à entrée dans le Hip Hop?

Evil Dee: En fait le Hip Hop c’est vraiment un mode de vie, tu vois. On ne s’habille pas comme ça parce que c’est la mode qui nous dit de nous habiller comme ça, on est habiller comme ca parce qu’on est Hip Hop tu vois. Après au niveau de la musique, c’est mes parents qui m’on inspiré parce qu’ils écoutaient du reggae et James Brown donc ça m’a beaucoup inspiré. Ensuite mon frère a commencé en tant que DJ à des Blocks Parties et comme j’étais plus jeune, j’ai été jaloux et j’ai commencé le Djing aussi. Et l’étape suivante après le DJing c’est la production, parce que si tu prends 2 vinyles et que tu t’amuses avec, tu deviens un producteur. Donc voilà mon évolution.

K-lé: Après tu t’es connecté avec Buckshot et 5FT et vous avez créé Black Moon?

Evil Dee: En faite l’histoire… hé mon pote DJ Bazarro et dans la place aussi… moi et 5FT on est allé à l’école ensemble. A l’époque 5FT était un danseur et je voulais faire ce talent show et il m’a dit OK je viens mais il y aura aussi mon pote Buckshot et c’est comme ça qu’on c’est tous rencontrés.

K-lé: Après tu as créé les Beatminerz c’est ça?

Evil Dee: Euh non en faite les Beatminerz c’est mon frangin Mr Walt qui l’a créé.

K-lé: Mais attend les Beatminerz ça date de quand, c’était avant Black Moon ou après?

Evil Dee: Attends j’ai un secret pour toi, avant les Beatminerz, il y avait Black Moon production. Mr. Walt travaillait avec un MC à l’époque qui s’appelait DA et il a fait un morceau qui s’appelait Da Beatminerz avec lequel il démarchait les maisons de disques. Dans ce disque il parlait des crate-diggers, des gens qui cherchaient des disques dans les recoins poussiéreux. Et mon frère aimait tellement ce morceau qu’il a prit le nom de Beatminerz alors que nous on avait le nom Black Moon.

K-lé: Tu es très proche de DJ Premier comment vous êtes vous rencontrés et quelles sont vos relations?

Evil Dee: En faite Premier je l’ai rencontré quand j’essayais d’imposer la démo de Black Moon et Premier est venu vers moi en me disant “Yo je te vois partout, tu fais quoi?” et je lui est répondu que j’étais un DJ et un producteur et que j’essayais de trouver un contrat pour mon groupe. Il m’a donné une adresse et m’a dit vas y parle à cette personne ils pourront t’aider. Premier nous a beaucoup aidé autrefois mais c’est assez marrant car il nous aide toujours encore parce que à chaque fois que j’ai un soucis je l’appel, donc tu sais à chaque fois que j’ai un problème il est la.

K-lé: Tu utilises quoi comme matériel?

Evil Dee: SP 1200, KNY 50, MPC 2000, MPC 2000 XL, Pro Tools, et un paquet de vieux disques poussiéreux pourris et bien sure une platine…

K-lé: Ok c’est une introduction impeccable pour ma prochaine question, j’ai vu le DVD de Scratch Academy vol. 1 ou toi et Premier disiez que à l’époque les productions étaient plus Soulfull, peux-tu expliquer aux personnes qui n’ont pas vu la vidéo le message que tu as voulu passer?

Evil Dee: Yeah parce que aujourd’hui les gens se fient trop à la technologie. Nous on utilisait nos oreilles pour faire de la musique alors que aujourd’hui vous utilisez tous vos yeux pour faire un morceau grâce a des logiciels ou tu vois ce que tu créé. Avec la SP tu utilises tes oreilles, il n’y a pas de nombre pas de visuel. Tu vois, la musique c’est quelque chose que tu entends… Après pour l’aspect Soulfull, tous le monde utilise des nouvelles technologies, il n’y a même plus de “drums”… Comment veux-tu faire un disque de Hip Hop sans beat, sans bass… et c’est ça le problème… il faut que les producteurs reviennent avec des bons gros beat, revenons au vrai Hip Hop.

K-lé: C’est quoi tes projets à venir?

Evil Dee: je travails sur le nouveau Madonna… Non hé hé… On a un nouvel album de Black Moon qui est en préparation et aussi le solo de 5FT car il n’a jamais eu d’album. L’album de DJ Bazarro qui va arriver aussi bientôt, j’ai fait un morceau pour Talib Kweli aussi… Mais t’inquiète pas il y aura plein de trucs qui vont sortir à l’avenir.

K-lé: Et pourquoi 5FT ne sort que sont solo maintenant 15 ans après le premier Black Moon?

Evil Dee: Parce qu’il était en prison!!! Hé hé…

K-lé: OK, et est ce qu’il sera également impliqué dans le Boot Camp Clik dans l’avenir?

Evil Dee: Euh non, en faite il y a une erreur de compréhension; on est pas Boot Camp Clik on est Black Moon. Dans le Boot Camp il y a Smiff N Wessun, Heltah Skeltah, O.G.C. et Buckshot tout seul… d’ailleurs à la base c’est son groupe. Donc c’est clair je supporte le Boot Camp ça fait parti de la famille mais on fait pas directement parti du groupe. C’est comme les Beatminerz; Buckshot n’a rien à voir dedans mais c’est la famille donc on se supporte mutuellement.

K-lé: A propos de Buckshot, je trouve qu’il a changé de flow, pourquoi?

Evil Dee: Tu sais, c’est ce que font les gens, il évolue, moi aussi j’ai changé. Maintenant laisse moi te poser une question, tu préfères son flow actuel ou son ancien style?

K-lé: Personnellement je préférais avant.

Evil Dee: OK, donc va sur son myspace et tu lui dis, c’est comme pour moi si tu aimes plus ce que je fais tu viens sur mon myspace et tu me le dis direct. C’est toi le fan tu achètes mes albums donc dit le moi si tu aimes plus ce que je fais tu vois, parce que personne n’a envi de perdre les gens qui le supporte… Bon après ne deviens pas ridicule au point que à chaque fois que je te croise tu me dit “Yo man, je t’ai vu à Paris, tu m’as pas dit bonjour” ça c’est ridicule je peux pas dire bonjour à toutes les personnes que j’ai rencontré une fois dans ma vie. Mais si tu n’aimes plus la musique de quelqu’un dit le man.

K-lé: Tu pense quoi du dernier album de Buckshot et 9th Wonder “The Formula”?

Evil Dee: Oh il est très bon, et crois moi que si je l’avais pas aimé je lui aurait dit, j’aime beaucoup 9th Wonder parce que c’est un des nouveaux producteurs qui sait vraiment encore sampler un disque. Madlib aussi, même si les gens croient qu’il est nouveau alors que ça fait des années qu’il est là… l’autre là … euh Chocolate Milk…

K-lé: Quoi tu veux dire Black Milk?

Evil Dee: Euh ouais, désolé pourquoi j’ai dit Chocolate Milk hé hé… Marco Polo aussi est très fort…

K-lé: Alchemist aussi…

Evil Dee: Oh oui, mais ça fait des années aussi qu’il est là, il est là depuis Black Moon avec son groupe les Hooligans.

A ce moment un DJ arrive pour demander des autographes à Evil Dee sur le disque de Black Moon “Enta Da stage” et les “beatminerz”

Evil Dee: Tu vois c’est de ça que je te parlé avant…hé hé… il a arrêté notre interviews pour se faire signer les disques, mais c’est super cool…

Evil Dee signe les disques et check le DJ chaleureusement…

K-lé: Tu penses quoi de Serato?

Evil Dee: Serato c’est de la bombe, fin de la discussion… J’ai plus besoin de ramener mes disques et de les abimer… je vais être franc, vous tous qui parlait sur Serato, fermait vos bouches, arrête d’être un trous du ###, premièrement tu dois être un vrai DJ pour utiliser Serato, deuxièmement tu veux que je vienne ici avec toutes mes caisses de disque… c’est toi qui va m’aider à les transporter chez moi après, est ce que c’est toi qui vas payer les 300 euros de notes de taxis que je vais payer… Yo, faut arrêter et c’est à cause de vous que le Hip Hop est entrain de mourir, parce que vous refusez de vous adapter aux nouvelles technologies, tu vois les gars ils disent “OH ma collection de disque, OH je ne peux plus en trouver” mais imbécile si tu utilise Serato tu peux avoir tous les disque du monde “OH je peux pas faire ca”, mais tais toi et représente le Hip Hop… En même temps tu dois y aller par étapes, commence avec des vrais disques histoire d’avoir le toucher… Moi j’ai utilisé la CDJ et quand je suis arrivé avec ils ont dit “OH c’est pas real” jusqu’à ce que je scratch avec… Rappel toi de ça Evil Dee est un leader et restera toujours un leader et DJ Bazzaro aussi. Un jour peut être je serais derrière les platines et je n’aurais plus rien à faire, juste à croiser les bras et alors… Je reste Hip Hop. Si tu ne t’adaptes pas à la nouvelle technologie, tu vas rester derrière et le Hip Hop vas disparaître.

K-lé: Comment vois-tu l’industrie de la musique avec l’arrivée de site comme myspace et le téléchargement?

Evil Dee: 2 mots “so what” c’est plus facile pour mes fans d’avoir mes disques, les grandes entreprises du disque ne font plus leurs marges et alors? Tant pis pour eux… Au fond je peux parler avec mes fans au travers de myspace, tu peux m’envoyer un message, tu me rappels juste que tu m’as interviewé avec le monster mic hé hé… Tu peux me parler directement. Au niveau du downloading c’est pour ça que moi et DJ Bazzaro on fait des podcasts sur Itunes, des mixtapes gratuites tous les Jeudi, tape evil dee dans Itunes tu verras.

K-lé: Tu vas jouer quoi ce soir?

Evil Dee: je sais pas mec, vraiment… Madonna, Michael Jackson et au mic je vais faire des UHHH hé hé

K-lé: Tu oublie Britney Spears?

Evil Dee: Oh non t’inquiète, non sérieusement, on va jouer du bon son, scratcher, beat juggler…

K-lé: Tu vas jouer un peu de tous, Funk, Soul, Hip Hop?

Evil Dee: Ouais t’inquiète on est là…

K-lé: Mais bon plein de DJ ne font plus ca?

Evil Dee: Eh bein il sont à la traine, faut les laisser de coté…

K-lé: Merci Evil Dee; tu peut nous faire un petit drop…

Evil Dee: Bien sur…

drop

Evil Dee: je kiff ton mic mec, laisse le moi je peux l’utiliser comme garde du corps ce soir… hé hé

Merci à Evil Dee pour sa disponibilité et pour nous avoir expliqué sa vision du Hip Hop.

Big Ad & K-lé aka Da Monster Mic Rocker

Remerciements: Ami du Batofar et Yannick de Baseline

About the author

    1 Comment. Leave your Comment right now:

    1. Pingback: StreetBlogger » Blackmoon au Batofar

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>