Le groupe Dilated Peoples était présent à Paris pour leur premier concert à l’Elysée Montmartre accompagné de Rasco du groupe Cali Agents (composé de Rasco et Planet Asia). Le groupe nous a offert un live de haute qualité ou ils ont joués tous leurs morceaux cultes comme “Work the Angles”, “Worst Come to Worst”, “Live on Stage”, “This Way” ou “Back Again”. Evidence et Rakaa ont rappé quelques morceaux de leurs nouveaux albums solos notamment les énormes “Mr. Slow Flow” et “Chase The Clouds Away” tandis que DJ Babu nous à offert une petite routine en guise d’interlude, fort impressionnante je dois l’avouer. Après cet excellent concert Streetblogger a eu la possibilité d’interview le groupe à leur sortie de scène.

K-lé: D’abord est-ce que vous pouvez vous présenter chacun à votre tour?

Rakaa: Personnellement, je suis Rakaa Iriscience, Rock Steady Crew et Universal Zulu Nation, mon passeport est décoré de tampons du monde entier, Official Boom Bap Business; Crown of Thought, l’album ça c’est pour le business.

Evidence: Evidence en anglais et évidence en français…

DJ Babu: DJ Babu des Dilated Peoples, world famous Beat Junkies, sud de la Californie, père de deux enfants, marie, DJ, tous ça…

K-lé: Vous venez tous de L.A., j’avais Alchemist en interview il y a deux semaines et il m’a dit que vous vous étiez tous rencontré à travers un Hip Hop store à L.A., alors?

Rakaa: En faite à la base j’ai rencontré EV lors d’une expo de graffiti à L.A. qui s’appelle Muddy art, on est tout les deux des graffeurs, en même temps à travers le Hip Hop shop de L.A. je me suis connecté avec le Rock Steady Crew et la Universal Zulu Nation, j’ai rencontré certaines personnes des Beat junkies, Rhettmatic et J-Rocc qui représentaient déjà Rock Steady à ce moment et ils m’ont donnés cette cassette d’un jeune qui s’appelait DJ Babu ça s’intitulait “Comprehension” je l’ai mis dans mon lecteur cassette et elle est resté bloqué… En faite je n’ai jamais raconté cette histoire… elle est resté dans le lecteur cassette de la voiture de ma mère parce que je l’écoutais tellement à l’époque et j’ai dut la sortir avec un tournevis en la cassant… et en faite je me suis connecté avec Babu à travers d’autres amis avec lesquels je trainais… mais moi et Ev on rappait déjà avec d’autres groupes, on savait que la colonne vertébrale du Hip Hop était le DJ, et nous on voulait le meilleur DJ du monde donc on c’est connecté avec DJ Babu car on a trouvé personne de meilleur à travers le monde.

Evidence: Yeah

K-lé: Vous avez plein de nouveau projets à sortir, le nouveau Dilated, l’album solo de Rakaa et la mixtape de DJ babu pouvez-vous un peu me parler de ces disques?

Dilated PeoplesEvidence: Pour l’album des Dilated Peoples on sait pas trop pour l’instant, on est vraiment au début du projet; pour ce qui est de la production pour l’instant c’est juste moi et Babu. Il y aura Alchemist aussi ça c’est sûr parce que un album de Dilated peoples sans Alchemist c’est pas possible… Il a crée le nom Dilated Peoples donc tu vois… Il y aura la famille aussi, les producteurs Sid Roams qui sont obligés d’être dessus… et on risque bien de prendre un avion avec des masques et enfoncer la porte de HeadQcourterz Studios (ancien studio D&D à New Yorkr acheté par DJ Premier) …si DJ Premier ne nous donne pas un tracks on le cloisonne dans son propre studio… donc si vous voyez DJ Premier mettait lui la pression pour le nouveau Dilated, OK, dis lui… En plus on a travaillé avec tellement de gens talentueux durant notre carrière que aujourd’hui j’ai vraiment envi de travailler avec la famille et les gens qui sont vraiment proche de nous, pour ceux qui est des invités je ne sais pas trop encore, il faut d’abord que l’on commence les beats et ensuite on décidera des artistes que l’on aimerais avoir sur les différents tracks, on pourra dire OK là on aimerait avoir MOP ou Pete Rock tu vois ce que je veux dire…

K-lé: Et pour le solo de Rakaa?

Rakaa: Ouais c’est presque fini ça va s’appeler “Crown of Thoughts”. Il y aura Evidence, Babu, The beatminerz qui ont fait un morceau qui tue sur l’album. J’ai essayé quelques nouveau trucs sur l’album mais en gros ça reste du Official Boom Bap Dilated business c’est ce que l’on sait faire le mieux, ca parle des armes, de la guerre, la propagande ce genre de texte mais aussi des trucs un peu différents, c’est assez fou… ça va sortir avant l’album de Dilated Peoples, et après le Duck Season 3 de DJ Babu

K-lé: Il y a qui sur le Duck Season 3 ?

Babu: M.O.P., Rakaa et Kardinal Offishall, Evidence, Guilty Simpson, Terminalogy, Planet Asia, Rasco et Rock Marciano, Ohno et Rocc C, il ya plus de 20 morceaux, la série est entrain d’évoluer. Sur le premier j’ai produit 2 morceaux sur le deuxième j’en ai fais 6 donc sur celui là je vais presque tous faire, je suis très excité a l’idée que ça sorte… j’ai AG aussi, AH ouais il ya un morceau de Madvillain dessus aussi celui là il est ouf, Torae, M.O.P. j’ai déjà dis, mon fils Nico est dessus aussi et je crois que c’est le meilleur morceau du disque il est en feat avec M.O.P. et c’est vraiment très bon

Sidy: depuis la sortie de “The Platform” comment voyez-vous la réception de vos disques parce que depuis le mainstream c’est devenu de la Dirty South?

Evidence: C’est une situation bizarre, parce que “The Platform” est notre disque qui a le moins vendu.

A ce moment Rasco sort des toilettes…

Evidence: parlons de Rasco pendant une minute, tu connais Rasco et son morceau Major League, c’est vraiment bon… Hé Rasco tu te rappel cette soirée ou l’on devait voir DJ Premier, c’était vraiment de la bombe mec je te le dis dommage que tu as pas pu venir…

… PEACE à Planet Asia aussi merde ou t’es passé?

… Bon revenons en a la question, c’est dur de parler de ça parce que l’industrie se focalise sur le nombre de disque que tu vends, pour moi la passion que les gens me font ressentir quand il me serre la main et me parle de “The Platform” ca vaut beaucoup plus pour moi. Même avec mon album solo “The Weatherman” j’ai eu l’impression de revenir à “The Platform” tu vois parce que les gens m’en on parlé en très bien. Notre plus grande réception a été avec “Expansion team” notre deuxième album qui est presque disque d’or aux US ce qui est énorme pour un groupe underground de vendre 500 000 disques tu vois; c’est marrant parce que notre troisième disque avec “This way” produit par kanye West est notre plus grand impact médiatique sur MTV, 106 & Park sur BET , mainstream shit yeah… mais c’est le disque que l’on a vendu le moins, damn…. Donc aujourd’hui on se retrouve dans une position vraiment intéressante parce que on a eu la chance de connaître plein de chose que d’autres artistes ne connaissent pas, être un groupe underground qui a connu le mainstream… donc tu vois c’est un peu bizarre parce que dans toute notre carrière on a peut être vendu 1 million de disque tout album confondu, alors que d’autres artistes font ça en 2 semaines, pour d’autres artistes; les graffeurs par exemple ca parait énorme et ça nous permet de voyager à travers le monde, ce qui est une énorme consécration pour nous. Moi je suis vraiment très satisfait surtout maintenant que l’on est plus sur Capitol/EMI il va y avoir des mixtapes, des albums solo, on retourne un peu aux “basics”, si on fait de la promo les gens le verront, si on en fait pas ça sera juste de la bonne musique que l’on sort. J’aime bien la responsabilité que l’on a maintenant, je sais pas si c’est parce que je deviens plus vieux mais je pense que c’est pas nécessaire aujourd’hui pour moi de faire parti de la radio ou de la télé, si ça m’arrive OK je vais pas dire non mais si ca m’arrive pas bein tant pis je ferais rien pour rentrer dans leurs standards. Je vais chez Alchemist tous les jours, on met un beat, on est stone , on rap, c’est fun et on est dans une démarche vraiment artistique

CLIP VIDEO DILATED PEOPLES “WORST COME TO WORST”

K-lé: Quand j’ai écouté “The Platform” je me suis dis mince ça vient de L.A. et le son ne ressemblait vraiment pas a ce qui se faisait sur la cote Ouest qu’est ce qui c’est passé à l’époque quand vous avez créé cet album?

Evidence: Je faisais que copier Gangstarr, c’est tout…

Rakaa: Tu sais quoi, on est des enfants du Hip Hop, on a grandi dans la culture Hip Hop donc quand on a eu l’occasion de rentrer en studio prendre le micro et être payé grâce à ça on l’a fait comme on a rêver de le faire toute notre vie. On a grandi grâce a la culture Hip Hop très jeune, et l’essence du Hip Hop se trouve à New York donc on a été influencé par leurs sons, il y avait une radio a L.A. qui s’appelait 15 Indicates est c’est la que j’ai entendu RUN DMC, Public Ennemy, Boogie down production, Toddy et Mixmaster Spade, NWA, Arabian Prince, Egyptian Lover et tous les trucs de fou venant de LA. Les trucs électroniques étaient mixés avec aussi…

Evidence: A l’époque tous le monde avait des cousins à New York…

Rakaa: Ouais c’est clair, donc ouais quand on a eu l’opportunité de le faire, on l’a fait comme on avait toujours envi de le faire. Avant qu’on sorte notre album il y avait la G-Funk , est aujourd’hui tous le monde crois que le son de L.A. c’est ca mais si tu écoute les premiers NWA il y avait les brekbeats, des scrathes, des rimes hardcores, ça aurait put être Marley Marl ou n’importe qui d’autre qui aurait pu faire cet album. En fait c’est juste que après c’est Dr Dre qui l’a fait on a tous était influencé par ça. Après les gens qui n’aiment pas nos disques parce qu’il pense que ce n’est pas de la Westcoast tant pis et je pense que c’est parce que ils ne sont pas suffisamment éduqués et ils ne savent pas ce qu’est réellement la Weastcoast, et en plus la Westcoast c’est pas juste L.A. il faut remonter un peu et voir ce qu’il se passe avec des gens comme Rasco, Planet Asia, Hieroglyphics, Too Short, Mix A Lot et plein d’autres gens mais pour nous on l’a fait comme on a toujours voulu le faire sans suivre le bateau et surtout jamais laisser les critiques nous dire a quoi ressemble le son Westcoast Hip Hop

Evidence: The Dogg Pound ont tournés leur nouvelle vidéo et ils ont invités tous les gens de la Westcoast. Snoop a invité Dilated pour être sur la vidéo et on était a coté d’artistes comme DJ Quick ou WC, Too Short qui ont le son Westcoast et franchement que les Dilated soit la bas à coté de gens comme Xzibit etc… c’est cool. Parce que c’est tellement large, les gens disent que tu fais du rap underground que tu parle pas de truc assez sombre, qu’on est pas assez hardcore, on a vu plein de truc de fou a L.A., est certain de nous on de la famille directement impliqué dans ce genre d’histoire de gangster qu’il raconte, nous on est sur des textes plus positif et on a pas envi de tomber dans les cliché du gangster rap. Il y a plein de gens qui veulent rentrer dans le Hip Hop qui n’y connaisse rien et qui le voit juste à travers leurs télés, alors ils mettent le doo rag ou le bandana après la chaine puis le tatou et finalement il se retrouve avec leur marcel blanc; moi toute cette merde me fais rire parce que c’est un truc de fou la plupart du temps ça fait pas très authentique, donc je préfère faire ce que je veux et être ce que je suis vraiment.

Dilated PeoplesRakaa: Aussi, nous on traine avec tous le monde le Likwit Crew, Soul Assassins family, c’est juste que l’on collabore avec tous les artistes a partir du moment qu’on kif ce qu’il font. Et meme si avec certains artistes on ne collabore pas directement sur des disques quand on les croise on ce supporte mutuellement. Et puis je fais parti du Rock steady Crew et je suis un Zulu King donc j’ai eu la chance d’etre éduqué par les meilleurs dans la culture Hip Hop donc je me dois de représenter ça.

K-lé: D’ailleurs comment on fait pour devenir membre du Rocksteady crew ou de la Zulu Nation?

Rakaa: En faite encore une fois j’ai croisé Crazy Legs (Rocksteady Crew) au Hip Hop store a L.A. et il voulait monter un chapiteau a L.A. un crew Bomb Squad c’était en 82-83. Donc en faite ca fais un moment que je traine avec eux. Il voulait créer un chapitre pour moi, Zulu Gremlin un graffeur qui s’appelle Hex et d’autres personnes. On a croisé des mecs de la bay, notamment Qbert, Mike et Appolo on a croisé les mecs de San Francisco aussi qu’on a incorporé dans le crew. Au début c’était juste pour créer une extension au crew de New York; que ca devienne mondial et à l’époque Rock Steady Crew était un chapitre de la ZULU c’est pas comme maintenant; à l’époque quand tu étais Rock Steady tu était forcément Zulu, aujourd’hui ce n’est plus automatique. Même avant ç, a mon mentor le mec qui c’est occupé de moi quand j’étais au Lycée était Davey D, c’est un peu comme un frère pour moi et lui faisait déjà parti du Rock steady crew dans les années 80.

DJ Babu: J’aimerais un peu parler du son westcoast, moi j’aime juste quand c’est dur…

K-lé: En 2005/2006 j’habitais à New York, je bossais pour le DMC (compétition de DJ) et j’ai croisé DJ Revolution à Chicago, on parlait justement de la différence entre la cote Ouest et la cote Est et il m’a dit que lui était un grand fan du son New Yorkais et que actuellement a chaque fois qu’il retourne a NYC il voit le Hip Hop mourir un peu plus et que c’est à cause des DJs qui ne mixent plus les bons disques…

Evidence: Qu’est ce que tu raconte??? Hé hé

K-lé: … Il disait que les DJs de la cote Ouest étaient meilleurs car il mixe il scratch, il font du beatjuggling; DJ Babu je voulais savoir ce que tu en pense?

DJ Babu: Je pense que c’est pas seulement à New York mais c’est partout dans le monde, il joue ce qu’il sont payé pour jouer ou ce que la radio lui dit de jouer, je n’ai pas envi de pointer mon doigt sur une région en particulier. Après c’est vrai que sur la cote Ouest il y a une histoire très forte concernant les DJs, comme Rakaa l’a dit il y avait des DJs crew, les Mixmasters qui ont mis la barre très haut, à l’époque j’étais très jeune mais même aujourd’hui les gens sont encore influencés par ces DJs. A l’époque il fallait savoir scratcher, être énervé sur les doubles, avoir des nouveaux disques de dingue qu’il fallait faire connaître, savoir produire des instrus. Nous on apprenait ça très jeune et il fallait avoir du talent, tous le monde ne pouvait pas faire ce que les Mixmaster savent faire. Avec les Beat Junkies ont essayent encore de faire ça ont a fait les battles et ont a influencé pas mal de monde aussi. Aujourd’hui il y a plein de jeunes qui prennent ce qu’ils entendent à la radio… ils prennent du R.Kelly mais il le tue, il le scratch trop bien genre … That’s… that’s… sh sh sh …shit…. Hé hé hé …. Ils sont influencés pas les Junkies, les Mixmasters, ça c’est la façon dont ça se passe à L.A. et Revolution c’est aussi un de ces DJs qui est venu et a apporté sa pierre a l’édifice avec le Wake Up Show, il appose un standard de ce que un DJ doit savoir faire lors d’une émission de radio. En plus Rev c’est un des plus gros Hardcore Motherfucker… hé hé… il te le dit direct “Your Wack”(t’es nul) si tu as pas le niveau…hé hé…mais j’aime voir que le niveau évolue comme ca, il faut continuait a faire des routines et pas que ça devienne juste une personne qui prend son Ipod et se prétend DJ…

Dilated PeoplesSidy: mais justement avec l’arrivé de nouveaux outils comme le Serato tu pense pas que la technicité se perd?

DJ Babu: J’aime Serato, je pense que le niveau va encore évoluer et je pense que de plus en plus de gens vont l’utiliser à l’avenir. Il y a encore 4 ans en arrière je rêvais de pouvoir avoir une machine avec laquelle je peut faire des beats, un fader qui est plus smooth, tous les bruits de scratch du monde sur un seul vinyle et maintenant tu as tout et encore plus. Après les DJs doivent continuer à dig (fouiner), le truc malheureux c’est que les jeunes d’aujourd’hui ne savent pas quelles galères c’est de trouver deux fois le même disque, maintenant c’est juste clic… clic… et tu as tout en double, tu télécharges tout. En même temps le prochain génie est née dans cette ère, il va arriver et personne ne va se soucier de ce qu’il utilise, un serato, une guitare, une batterie, ou une platine, les créatif utilise ce qu’ils ont autour d’eux, ils ont juste a savoir d’ou ça vient quelles est notre histoire, quelles personnes ont créer cette art, ce qui ont voler de l’électricité dans les parcs pour faire des soirées, ce qui ont créer des mixers, ceux qui ont fouiner pour trouver les premiers disques de scratch etc….

Sidy: Pouvez-vous nous dire ce que vous pensez de l’internet et la façon dont ça a changé toute l’industrie?

Rakaa: C’est une question à double tranchant, je vends des disques donc une personne qui n’achète pas mes disques ça fais de l’argent en moins pour moi en même temps ils viennent peut être à mes concerts. Je ne peux pas être rancunier, tant que les gens continue a nous supporter, mais il y a des gens qui aujourd’hui pirate et ne donne rien a l’artiste si tu pirate mon disque vient au moins à mes concerts ou achète un T-shirts. Tu sais on est pas payé par le label pour rien faire, on n’a pas de salaire, on fait de l’argent quand on vend des produits, j’espère que les gens comprennent ca. En même temps tu ne peux pas combattre la technologie et le progrès. D’un autre coté quand on parle de nouvelle technologie on est obligé de parler des petits disquaires les gens se doivent de les supporter, car beaucoup de DJ on réussi grâce a eux, il leur filait des disque et c’est la bas qu’il faisait leurs contacts, c’était une façon de se faire connaître. Aujourd’hui avec Sertão plein de DJs restent chez eux. Il faut supporter la scène local et les petits disquaires car ils sont important pour notre culture hip hop même si tu continu as utiliser les nouvelle technologies, sinon tu vas rester derrière les autres.

Evidence: Je pense que c’est un peu similaire le downloading et Serato… Tu prends DJ premier il a le droit d’utiliser Serato car il a payer son droit , personne ne vas parler. Mais il y a des gamins qui pour leurs 15ans vont recevoir un serato, faire des soirées et prendre de l’argent des gens qui peut être le mérite plus que eux. Quand il s’agit des disquaires, je pense que avec tous les disque que j’ai acheté à l’époque je pourrais m’acheté une maison, donc moi aussi j’ai payé mon dut tu vois ce que je veut dire… je me sens pas tellement coupable d’utiliser le Serato car j’ai encore un pied de l’autre coté, je continu a aller chez les disquaires pour acheter fouiner car c’est comme une drogue et quand j’arrive il me dise “HEY mike” et il savent qu’il vont avoir une bonne journée, et c’est comme ça du Japon au Chili. Donc je pense que certaines personnes le méritent plus que d’autre.

OK merci…

Sidy: Une dernière petite question pour Rasco, tu as fais une très bonne première partie, comment tu as ressenti le public de ce soir?

Rasco: Pour moi c’est toujours excellent, si tu as la chance de venir ici et de faire un show, je suis jamais venu ici. Même aux U.S. quand tu parle de Paris, tu as tout de suite envi de venir, même ma fille quand je lui est dis que j’allais venir ici à Paris elle m’a demandé de prendre une photo de la tour Eiffel et elle n’a que 8 ans donc tu vois tout le monde connais. Pour nous c’est pareils on est tout excité de venir ici de voir nos fans français et je suis un fan des Dilated Peoples donc quand je les vois sur scène c’est cool. J’espère que l’on pourra revenir avec Planet Asia et faire notre truc avec Cali Agent et Dilated Peoples, ça serait cool…

Interview de Sidy et K-lé pour streetblogger.fr

Photos de Geoffrey Ashley – geoffrey-ashley.com