Largement marginale en France, le Grime est la musique urbaine numéro un en Angleterre. Le tube du moment nous vient d’un artiste surdoué nommé Wiley, compositeur et interprète issu de la formation Roll Deep (ex-Roll Deep Crew). Le titre “Wearing My Rolex” était numéro 4 des charts généralistes la semaine dernière outre-Manche, mais son ascension est irrésistible. Plus qu’une simple chanson, le tube de Wiley a deux particularités. La première est la sonorité très electro du morceau, qui a donc lancé une nouvelle variante du Grime: l’electro-grime. Dans cette veine electro, que de plus en plus d’artistes européens suivent que ce soit en Suède,en Angleterre et en France, d’autres artistes anglais se sont engouffrés. A commencer par le collègue de Wiley, Skepta provenant du même collectif Boy Better Know. Il a donc lancé la suite de “Wearing My Rolex” intitulé “Do Da Rolex Sweep” qui propose toute une petite chorégraphie pour bien nettoyé sa montre. Le son qui ne se prend bien sûr pas au sérieux met à l’amende Soulja Boy et le grand Michael Jackson. De ces deux titres est entrain de naître le “Rolex Movement” qui contamine tout le Royaume-Uni.

 

 

Cependant un artiste a décidé de répliquer. Son nom est Lethal Bizzle. Mc de talent, il vient de lancer, il y a moins d’une semaine dans les émissions spécialisées de l de la radio anglaise, le titre “Keys to the Bentley”. Ce morceau agressif réussira t’il à détrôner Wiley et sa Rolex ? L’Angleterre va t’elle préférer la Bentley à la Rolex ?

 

 

Adrien aka Big Ad -Streetblogger (votre serviteur)-

About the author

Adrien AkA Big Ad, Streetblogger (votre serviteur)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>