pubhhls.gif

Dans quelle soirée pouvez-vous entendre le public chanter sur l’acapella de Brown Sugar de D’Angelo ? Dans quelle soirée les Dj’s se mesurent à un groupe de musiciens affutés sur tous les classiques de la black music de ces 30 dernières années ? La Hip-Hop Loves Soul bien sûr …




 

Le principal attrait de la soirée était le changement de l’enceinte d’accueil puisque de l’intimiste Scène Bastille, les organisateurs avaient décidé de tenter le pari de l’Elysée Montmartre. Rarement une soirée hip-hop n’a connu autant de succès et c’est donc naturellement que tous les amoureux de la musique et de la nuit était présent ce Vendredi 4 Avril à la sortie du métro Anvers.

 

Après que les dernières éditions de la Hip-Hop Loves Soul aient réunies, 800 personnes, on pouvait se demander si ce chiffre allait être dépassé à l’Elysée Montmartre. La réponse est sans appel … OUI . Dès 0h la file d’attente dépasse déjà le niveau de l’entrée des artistes de la salle ce qui équivaut à 50 bon mètres. Celle-ci va s’allonger au fil de la nuit, mais on peut rendre le mérite au staff d’avoir réussi à faire rentrer la plupart des personnes avant 2h30, et ce malgré un effectif réduit.

A l’intérieur, l’ambiance est là on entend une pléiade de classiques R&B, Soul et Nu-Soul avec monsieur Mac Phive aux platines. Aucune tension, la salle est remplie mais on peut quand même se déhancher sans balancer le verre de son voisin en l’air en voulant imiter un vieux pas de James Brown. C’est sûr, on est bien à la Hip-Hop Loves Soul. La grandeur de l’Elysée-Montmartre en comparaison à la Scène Bastille, n’a pas altérer l’ambiance particulière qui a fait de cette soirée la numéro un sur Paname. 

A la fin du set de Mac Phive, le MC de la soirée, monsieur Jabaal, rentre en scène pour élever les débats. Il arrangue la foule qui après quelques soucis au démarrage le suit avec  verve pour la suite. Rentre ensuite sur scène le Rimshot Crew avec ses instruments. Le battle peut commencer, Mac Phive enchaîne trois titres auxquels doivent répondre les musiciens .Puis c’est au tour d’Ewone et Dirty Swift de croiser les platines et de creuser les sillons face au Rimshot Crew qui répond à chaque défi. Le public apprécie.

Ewone et Dirty Swift continueront la soirée avec des sets intenses chaque morceaux durant à peine 1”30. C’est dire la masse de chansons qu’on aura entendu dans la soirée. Il y en aura eu pour tous les goûts de la Soul au Crunk, du Dancehall au R&B. D’Erykah Badu à Admiral T en passant par Lil’ Jon et Gangstarr, il n’y a qu”un pas. qu’on franchit à la Hip-Hop Loves Soul. Une des rares soirées où les dj’s se risquent encore à mixer et passer des classiques et des sons assez streets, au lieu des morceaux phares du moment qui n’ont pas encore traversé le temps.

On peut remercier Make it Clap Entertainment et Garance de nous proposer chaque mois cette soirée. A dans un mois donc pour la prochaine. En attendant on dit quoi ? Hip-Hop Loves ? Hip-Hop Loves ? Hip-Hop Loves … Soul !!!!!!!!!!

Peace

 

Adrien aka Big Ad – Streetblogger (votre serviteur)-

 

 

About the author

Adrien AkA Big Ad, Streetblogger (votre serviteur)

  • Hip Hop Loves Soul ce vendredi 1er avril au Bataclan
    Hip Hop Loves Soul ce vendredi 1er avril au Bataclan

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>