kORIA LOGO Streetblogger.fr couvre le Hip-Hop, mais aussi ce qu’il y a autour : là, parlons de photographie et d’images. J’ai RDV dans le 15ième avec KORIA : mais qui est-il et que fait-il?

Koria, peux tu te présenter ? “J’ai 24 ans, je suis graphiste et photographe, depuis environ 2-3 ans, et depuis environ un an très sérieusement, j’ai fais une formation en communication visuelle, et après je me suis mis à la photo en autodidacte et me suis démerdé avec les moyens du bord, et voila un petit peu mon parcours jusqu’à aujourd’hui”.

Koria, je sais que tu suis beaucoup le rap Francais, et que tu aimes couvrir les artistes francais, comment t’es venu cette connection avec le rap francais ? : “C’est vrai que du rap francais, j’en écoute depuis tout petit, j’ai toujours suivi, et c’est vrai que quand on est petit on rêve toujours de vivre de son kiff et moi, tout ce qui était pub, dessin dès que j’étais petit m’attirait aussi, et le jour où je me suis rendu compte qu’effectivement je pouvais un peu mélanger les deux, genre la musique et la pub, la photo enfin bref, tout ce qui était un petit peu imagé, je me suis lancé direct sur le rap francais….”

Ci-dessous vous pourrez voir une partie du travail de Koria (vous retrouverez en fin d’article ce diaporama mais présenté différemment)

 

Tu voulais donc concillier ta passion et ton métier, mais comment t’es venue ta première connexion avec un rappeur francais ? C’était qui et comment cela s’est fait ? “Ma toute première connexion, en fait c’est drôle, mais j’aimais beaucoup ce que faisait Flynt, et à tout hasard j’ai été voir sur son site internet ce qu’il avait fait, son parcours et d’autres morceaux que je pouvais écouter. Je suis tombé sur un label : MKM et je les ai contacté, je voulais leur proposer des choses en terme de graphisme, et je commencais vraiment, j’étais encore à l’école. Je les ai rencontré, on a fait quelques trucs ensemble ….j’ai pas bossé sur Flynt, malheureusement, même aujourd’hui non plus (malheureusement), mais j’ai fais des petits projets, à gauche à droite : j’ai commencé par le projet Algérie Solidarité.

Algerie Solidarité “C’est moi qui ai fait la pochette (NDR : projet réunissant la crème du rap francais : en faveur de l’Algérie suite à un énorme séisme en plein coeur du pays). La pochette n’est pas superbe, mais c’était un beau projet, à l’époque j’ai eu l’occasion de rencontrer pas mal de monde en studio : et c’est vrai que moi qui débarquais un petit peu dans le milieu, c’est toujours un peu un rêve de gamin. Après j’ai continué, sur le coup je me suis dis, c’est ca que je veux faire, j’ai pas hésité une seule seconde”.

Ton premier projet “Algérie solidarité” : le clip disponible ci-dessous : prenez le temps de regarder cela : déja une brochette d’anciens, de têtes d’affiches, et de plus petits, mais réunis pour une “vraie cause” … (Ndr : ce morceau ne prendra jamais une ride en partie grâce à l’école du 18ième (les jeunes apprenez))

Comment as tu continué, qui as tu vu/shooté ? “Je ne me suis pas mis à la photo tout de suite, j’ai peut-être attendu un an, un an et demi, parce qu’à l’époque, il y avait un photographe avec qui je trainais un petit peu qui s’appelle Sébastien Rabany, d’ailleurs s’il veut me donner des nouvelles, (il est d’ailleurs le photographe de concert et de l’album de Flynt), qu’il m’appelle … : il faisait les photos des projets sur lesquels on bossait à l’époque avec MKM, et j’étais un peu chez eux, sans vraiment travailler pour eux, c’était un petit peu ma formation dans le rap francais. Mais cela ne m’a pas empeché à coté de ca de faire d’autres projets, et j’ai rencontré Ton’s un mec du Nord, qui s’occupe de Sink 9 Prod, et donc j’ai proposé mes services : j’ai participé à une compile qui s’appelait “il faut sauver le rap francais” donc c’est pareil, ne pas aller voir la pochette (rires) (cela a pris un petit coup de vieux), et là ca c’est un peu plus déclenché, j’ai commencé à un peu plus démarcher, et le premier groupe avec qui j’ai vraiment commencé à bosser , à faire les photos, c’est Futur Proche. A ce moment là j’ai acheté un appareil photo et commencé les photos, c’était “un peu getho”: et puis voila c’est depuis ce projet là que tout à vraiment commencé. La pochette de leur album, c’était juste le Sacré Coeur mais j’avais fais d’autres photos pour le livret et l’intérieur du Cd”.

Premier groupe que tu promotionnes avec la mise en avant de l’image : Futur Proche, et après c’était qui la prochaine cible ? :

Futur Proche -  By Koria

“Justement, quand j’ai rencontré Gwenzel (de Futur Proche) on s’est super bien entendu dès le début, avec de bonnes affinités, et à l’époque il m’a fait rencontrer Diomay, et qui aujourd’hui est plus axé sur tout ce qui est dirty south, les mixtapes, avec Rma2N, et Diomay, à l’époque il sortait de Néochrome, de IV my People et c’est le premier artiste “un peu coté” du milieu avec qui j’ai pu travailler sur des mix-tapes … et à coté je commencais déja à travailler avec FAT CAP issu de BOSS.

Logo Fat Cap FAT CAP, c’est toujours un plaisir, car c’est quand même des gars qui représentent quelque chose pour moi : et ca fait partie des premiers projets. C’est moi qui ait fait leur pochette, et après c’est allé vite: le milieu du rap francais c’est Paris et l’Ile de France : il y a Marseille (qui est toujours là bien sur), mais Paris est le vivier du mouvement, et c’est ici que les gens ont de beaux retours par rapport à mon travail: et cela va encore une fois très vite.

Au bout d’un moment comment se sont enchainées les choses ? : cela va vite : tout le monde se connait. Ils ont beaux faire style je connais pas ce mec là, je sais pas ce qu’il fait ou ce qu’il écoute (ce n’est pas vrai), tout le monde est au courant de tout, donc cela va très très vite. Et du coup Koria, tu enchaines avec quoi ? Ecoute, j’ai fais ma petite liste (Koria sort à son tour un cahier) : après cela s’échelonne sur un an, deux ans, et là je rencontre pleins de gens que ce soit ADES , KOBA ALI, LARME AMER, SENO, LIL THUG, GET LARGE, EKO du 9’4, SOULCHILDREN, PEJMAXX, N’DAL, FIS’L, BEN-J, DJ DIME, HORS NORMES, LES SALES BLANCS, LORDKOX, MEDELINE, PIT BACCARDI, IKBAL, SKREAD, WAYMAN, DRAGON DAVY et puis après cela n’a pas arrêté, j’ai travaillé avec des mecs de la Brigade : K-Fear, Fredo.

On va parler aussi de l’épisode Bombattak: car je travaille avec cette équipe (NDR pour les plus jeunes, il y a eu Bombattaket après Bombattak(qui a découvert de nombreux talents : Marc qui a fait éclore un certains style de rap… ca date d’il y a plus de 10 piges…)) : j’ai fais les photos de l’album d‘El Matador, là il y a l’album de Brasco qui arrive, donc on travaille sur les photos, il y a aussi la compile Original Bombattak2 qui arrive, et donc voila, je travaille vraiment avec Bombattack, et voila et c’est quand même de gros projets, bien promotionnés, avec Marc derrière : ce sont les gros projets que j’ai pu faire.

El Matador By Koria

Tu es devenu photographe officiel de Bombattak? : toutes les photos de l’album de Matador c’est moi, du graphisme au booklet : quand je prends un projet, je fais tout où rien. On ne verra jamais mon graphisme avec une photo de quelqu’un d’autre : je prends l’intégralité d’un projet ou ne le prend pas.

Tu sors bientôt Brasco, ensuite Bombattack2 devrait sortir bientôt en avril/mai : et à part Bombattak; qu’est ce que tu fais d’autres ? “Je ne suis pas attitré” avec un artiste, (je ne veux pas m’enfermer, je veux être libre, ne pas avoir de compte à rendre) et donc avec El Matador, j’ai mis un peu un pieds dans les maisons de disques, et ce qui est très important : surtout depuis que je suis passé Freelance depuis 2-3 mois, et la dernièrement je viens de finir les photos de l’album des NegMarrons, le prochain album, qui s’appellera “Les Liens Sacrés” : c’est encore le gros projet qui fait vraiment plaisir : c’est des anciens. Mais surtout les maisons de disques ont souvent les mêmes graphistes attitrés, et des graphistes comme Dimitri Simon (par exemple) quelqu’un qui a fait toutes les pochettes des majors, c’est un peu le roi, Big respect à lui, et quand on fait appel à toi pour ce genre de projet, c’est que bon je ne me suis pas trompé de voie : cela fait plaisir”.

Cut Killer - By Koria

 

“Entre temps, j’ai fais aussi des photos pour Cut Killer. Cela date d’il y a un an environ : et la c’était marrant, car je n’avais pas démarché, enfin si un an auparavant je lui avait dis que je pouvais faire des petits trucs pour lui mais cela ne s’était pas fait : mais un jour, je reçois un coup de téléphone, d’un de ses assistants : “Cut a des photos à faire, il veut les faire avec toi!” : donc moi je me dis bon, pression, il faut assurer, et une semaine après on a fait notre session en studio, et j’ai adoré le bonhomme, on a passé une bonne journée et voila, que du bon. Une conclusion que je me suis un peu faite : tous les anciens sont plus respectables et les plus respectueux : bizarrement, c’est ceux qui ont tout vu et tout fait qui aujourd’hui se prennent le moins la tête, n’ont pas la grosse tête : ce qui m’a un peu surpris, mais au final c’est une bonne chose”.

“J’ai par exemple aussi rencontré Akhénaton (pour la couverture de Fumigène et pareil, c’est un ancien qui respecte les gens, et qui est hyper cool. C’est aussi l’esprit Marseillais qui joue (cf aussi El Matador)

Cover - Fumigène -  Akh Leeroy by Koria

Après ces personnes qui as tu encore shooté ?:
“Il y a à peu près 5-6 mois, j’ai eu l’occasion de bosser sur la mix-tape/compile, best of des Nubians qui reprend toute leur carrière et j’ai aussi eu l’occasion de les shooter en studio : ce qui est assez rare, car elles ne sont jamais en France, elles sont souvent aux Etats-Unis, et elles font leur vie là bas, et c’est une grosse satisfaction : j’étais assez fier d’avoir bossé sur ce projet là.(projet qui regroupe une 20aines de titres avec tous les morceaux qu’elles ont pu faire ici en France et à l’étranger : on se rend compte du travail assez dingues qu’elles ont pu produire)”.

Les Nubians - By Koria

Qu’as tu envie de nous dire : “Alors ce n’est pas axé Street, ni rap : mais c’est un pieds dans une maison de disques, j’ai eu l’occasion de travailler sur le disque de Priscilla, en fait tout ca pour dire que je ne veut pas forcément que travailler dans le rap, je ne vise pas forcément, que le rap : si demain je peux travailler et faire la pochette d’un artiste de variété française, comme Charles Aznavour, allons y, je ne suis pas fermé”.

Business et $$$ On va aborder un thème important dans le Hip-Hop : c’est le coté Business : toi en tant que photographe Hip-Hop, tu fais parti de ce business, explique nous tout ca : c’est clair que le rap n’est plus comme il y a 20 ans : c’est plus tout à l’oeuil, aujourd’hui, j’en fais mon métier, même si à la base, et ça reste toujours une passion, mais c’est vrai qu’aujourd’hui j’ai fais le choix d’en vivre. Effectivement, je bosse et j’exige d’être payé : tout travail mérite salaire : un mec qui fait des prises de voix, qui est ingé-son est rémunéré : si quelqu’un me commande des photos, je fais un forfait, j’étudie le truc, le projet, je ne dissocie pas les photo et la pochette: je propose un forfait pour toute la communication du projet : un “packaging” clef en main comme une société de service pourrait “vendre” un service.

Tu as shootés des gens connus, mais qui voudrais tu shooter dans le Hip Hop et en dehors de ce mouvement ? “J’ai pas forcément envie de “shooter” quelqu’un : il y a deux trois ans,quand je commencais je t’aurais sorti des gens comme Booba, ou Rohff, que j’écoutais (que j’écoute encore), mais ayant cotoyé ce milieu là, je n’ai plus les yeux comme il y a 2-3 ans, malheureusement, j’ai été décu par le milieu, le manque de professionnalisme, le manque de sérieux, un peu déçu de tout ca et du coup j’ai pas de mec que j’ai envie de shooter par dessus tout : ou peut être certains Cain-ris : comme Akon, ou des mecs comme le G-Unit : j’ai plus ce rêve, car je me suis rapproché des gens, mais Cut ou Akh, je suis super heureux de l’avoir fait!”
Et quelqu’un en dehors du rap ? “Plus dans les acteurs de cinéma, mais pareil, j’ai pas vraiment envie de shooter quelqu’un particulièrement”.
Ta vision sur le rap francais : parle nous de ton amour pour le rap francais : “Il y aurait pas mal de choses à dire, mais c’est vrai que le rap francais cela fait pas mal de temps que j’en écoute, malheureusement, l’envie d’en écouter n’est quasiment plus là, principalement de rap francais, pendant une période, j’écoutais tout, mais quand je dis tout, c’est tout : la moindre compile, le mec pas connu…, ce n’est pas que j’ai fais le tour, mais il manque un truc, après je parle dans la globalité : il reste des artistes que je cautionne et que je kiffe, sans aucun problème : mais aujourd’hui, je n’ai plus envie d’aller à la Fnac, et de voir ce qui est sorti, même d’aller sur internet. Je sais néanmoins ce qui sort, c’est toujours là en moi, mais je n’ai plus envie de me dire “il faut absolument que j’écoute ca…”. Aujourd’hui il y a trop d’informations, et beaucoup trop de rap : beaucoup de mer2.. qui sortent… Mais il reste des pépites : des mecs comme Flynt, l’Ecole du 18, (La Scred…) et dernièrement Pejmaxx, qui justement me rappelle cette école, alors qu’il vient de Créteil, mais c’est le même esprit … (petite pub/pour Info une interview de Pejmaxx sur notre site), des mecs comme Kery James, un album comme si c’était à refaire, cela m’a giflé littéralement : c’est l’album que j’ai le plus kiffé dans ma vie”.

Pejmaxx By Koria

 

Ton morceau préféré : “J’en ai pas qu’un : mais si je t’en donne 2 : strass et Paillette de Booba, et un plus posé : le dernier morceau de Kery 12 Decembre 1977 : qui m’a marqué.

Et ton travail sur support papier : la connection avec 5Style : parles nous de cela : “j’avais démarché cette fois ci : parce que tout ce qui était photo de magasine, cela m’intéressait, c’est une put.. de mise en avant en fait, même si cela ne reste que des photos, il y a moyen de prendre des photos de pas mal de gens, de différents milieu et de différents univers, et j’avais envie que mes photos soient publiées : c’est un kiff, et cela a mi un petit peu de temps avant qu’on se rencontre, et aujourd’hui je bosse avec Rachid, le Rédacteur en chef, et pareil , bonnes affinités, cela c’est très bien passé, et j’ai commencé en faisant la couve de TLF, et pareil de très bon retour sur cette couve, donc après on a décidé de continuer : et j’ai fait aussi pour 5style la couve de BenisNassen, la photo de groupe :

Cover BeniSnassen - By Koria

J’ai aussi fais pleins de photos d’acteurs de cinéma, de boxeurs, de free-fighters, le support magazine papier est kiffant : voir sur du papier ce que l’on a pu faire, surtout que c’est un magazine plutot très bien distribué : le délire mag est intéressant : ce n’est pas axé que sur le rap : il est très ouvert : un bon moyen de se mettre en avant. De plus, c’est un gratuit, disponible dans les Fnac, les Courir.

J’ai aussi travaillé avec Fumigène, en me rapprochant de Loic et Rafal. La première fois que j’ai rencontré Loic, c’était pour faire la couverture d’Akh : et de Leeroy (du SaianSupaCrew) : putain de retour et on a continué derrière. pour Fumigène, j’ai fais des photos pour Kery James, pour Sinik : Fumigène me donne aussi de gros trucs”.

Et tes projets en cours ? : ” En terme de projets, j’aimerai m’orienter vers des projets plus personnels, et là cela fait 2/3 mois que je suis passé en freelance, mais la satisfaction c’est de commencer à faire des trucs pour soi, et déja d’une j’aimerai commencer la vidéo, parce que tout ce qui est clip, il y a du taff à faire en France, il y a beaucoup de trucs, et j’ai envie de tenter ca, j’ai envie d’essayer : c’est un peu pour moi la suite logique de la photo : et après si je peux combiner un peu le tout : la photo, le graphisme et la video … je ne vais jamais arrêté : la vidéo sera un complément. Mais cela n’est pas pour tout de suite”.

Et des projets plus avancés à venir ? : “Il y a un projet sur Fabe qui va sortir, un best of qui retrace sa carrière, et je bosse sur l’album de Chodo, le mec de Relic, avec qui cela se passe très bien, les NegMarrons, qui est un gros projet et qui sort juste avant l’été (normalement), et après les autres projets je ne les connais pas 5 mois à l’avance… donc voila le tout pour le rap francais, mais je suis en connexion avec les Etats Unis : avec un des projets solo de Ty Nitty un mec d‘Infamous Mob (cf. photo ci-dessous), donc je suis un peu dans le Queens en ce moment “via le net” (rires), et vers la rentré je vais essayer d’aller là bas, pour prendre la température, et rencontrer les gens, et voir s’il y a moyen de faire d’autres projets pourquoi pas …

TyNitty - Tsunami Cover by Koria

Après, en tant que projet personnel, j’aimerai un jour faire une sorte d’expo : mais pas encore tout de suite, car je ne suis pas encore pleinement satisfait de tout ce que j’ai pu sortir… à voir, sortir un petit mag de mes photos… on verra…”

 

Plus d’informations sur l’artiste : sur son myspace : www.myspace.com/koriagraphizm
Un site est en construction, et sort hier (rires)
Interview réalisée par Rastaiam pour www.streetblogger.fr

About the author

Dany AkA Rastaiam, StreetBlogger - Pour vous servir! Bonne lecture! N'hésitez pas à nous donner vos commentaires, remarques et critiques! Peace. Retrouvez moi sur http://hiphop4ever.fr/

    6 Comments. Leave your Comment right now:

    1. the boss ! big up koria big up etienne big up sténopé

      tous c’est gens qui me font kiffer !

    2. by valiyii

      Koria tu es trop talentueux.. Big up! et bravo

    3. by DIOGO

      KORIA, t bon, très bon, dédicace de DIOGO, toi même tu sai.
      +++

    4. by Maissa

      Je te souhaites toute la réussite que tu mérite!

    5. by J2P

      Koria un putain de modèle respect pour ce que tu fais
      et tout le style que tu apporte
      pareil pour etienne big up les gars
      koria si tu veux un assistant je suis la lol
      Peace
      J2P

    6. by Denichons

      Enorme koria

      Tu déchires dans ton taf et t’es un gars kiffant !!

      Que de la réussite et du kif à te souhaiter

      Enjoy

      Denis

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>