parasto1

Les pays du Nord sont décidément un réservoir de talents sans fin. Découverte sur Scandinavian Hip-Hop Invasion, Parasto a imposé sa fraîcheur et sa vision artistique atypique, avec le morceau “Could It Get Any Better”. Rencontre avec une jeune artiste Soul pleine de talent qui ne manque pas de personnalité. Rendez-vous de la rencontre ? … MSN.

 

Pour commencer j’aimerais bien que tu te présentes au public français qui ne te connais pas …

Je m’appelle Parasto qui veut dire “hirondelle” en perse, et j’ai 22 ans. J’essaie d’être la plus libre possible dans ma relation avec la musique mais aussi avec toutes les choses de la vie. J’ai une approche assez éclectique dans la musique que je fais, mais la base de mon style reste la Soul. J’aime mélanger Soul et R&B, Soul et Bossa Nova, Soul et Jazz, Soul et Hip-Hop, Soul et Pop … Je suis née et j’ai grandi à Stockholm avec mes parents d’origine perse qui m’ont donné à moi et ma grande-soeur des influences musicales de tous genres. Ca allait de la musique perse bien sûr aux chanteurs suédois mais aussi vers des artistes comme James Brown, Michael Jackson, Whitney Houston … La musique a toujours été bonne et forte dans notre maison tu vois … Donc j’ai commencé des leçons de piano quand j’avais 10 ans et j’ai continué à jouer pendant 10/11 ans. Du coup j’ai aussi une oreille pour la musique classique. Tout ça m’a donné une variété d’influences que j’utilise aujourd’hui quand je fais de la musique.

Sa fait pas mal de choses déjà … Mais alors tu peux-me décrire ta carrière, me dire quand tu as commencé, ce que tu as fais jusqu’à aujourd”hui pour donner des repères aux lecteurs …

J’ai réellement commencé une carrière musicale en Août 2006 quand un ami (aujourd’hui à Paris) m’a envoyé un beat. Je me suis mise à écrire un texte dessus automatiquement alors que ce n’était pas vraiment le but à la base. J’ai fini par enregistrer la chanson “Show me”, la mettre sur Myspace et c’est comme ça que mon producteur m’a trouvée. Depuis on a enregistrer pas mal de chansons et on est entrain de finir mon premier album. On est plus très loin de la sortie et je le sens plutôt bien. J’ai vraiment lutté et travaillé pour le faire mais en même temps je vis mon rêve. Dans le passé je faisais beaucoup de peinture et j’ai vraiment conservée une fibre artistique en moi, mais mon vrai rêve était de sortir, faire partager ma créativité sous une autre forme: la musique. Avec le temps j’ai vraiment commencé à me sentir bien dans le business de la musique et j’ai commencé à rechercher de nouveaux projets. Je suis rentrée en contact avec différents producteurs et je trouve vraiment génial d’avoir de nouvelles expériences musicales … C’est pour ça que je ne me sens plus du tout comme une nouvelle venue aujourd’hui. Ma première sortie à été Scandinavian Hip-Hop Invasion ! Et c’est vraiment super d’être considérée comme “l’élite” scandinave dès mon premier projet. Sa me rend confiante pour mes futures sorties et je pense que 2008 va m’apporter vraiment beaucoup de choses positives en ce qui concerne la musique.

Et comment tu t’es retrouvée sur la compilation alors ?

Border Blaster est un label qui cherche a rallier les meilleurs artistes de différents pays ensemble, comme le slogan dit “ Breaking borders and building bridges” (Briser les frontières et construire des ponts). Le label (Border Blaster) était en contact avec plusieurs producteurs et le directeur de mon label d’édtion (Basecamp Recordings) et c’est comme ça que j’ai été présentée et que ma chanson (Could It Ge Any Better) s’est retrouvée sur la compilation. La chanson est un vraiment mélange entre Soul et Bossa nova. C’est une chanson détendue sur deux amoureux qui expérimentent des sensations romantiques. Mais la chanson s’intègre bien dans le projet de Border Blaster de réunir des artistes de partout et de les présenter ailleurs dans le monde. Il y a même un moment de la chanson où je dis “from London, Paris and Rome to Rio, and back home Stockholm” Tu vois le rapprochement ? J’ai éouté beaucoup de Bossa quand j’habitais en Italie et ça m’a vraiment inspirée pour en faire ma propre version quand je suis revenue en Suède.

Tu penses quoi du projet de Georges Williams (CEO de Border Blaster) de tenter d’unifier l’Europe au niveau des musiques urbaines comme le rap, le r&b ou la soul ? Tu y crois ? Et est-ce que tu penses que tu pourrais tirer bénéfice d’un tel système ?

Je pense que ce système fonctionne déjà avec Internet. C’est facile d’envoyer des beats dans tous les sens, enregistrer dessus et le renvoyer par mail, MSN … Mais je trouve ça super que quelqu’un tente d’améliorer le business et c’est un aspect marketing non négligeable pour les artistes qui travaillent sur ses projets.

Tu parles d’Internet; comment toi tu t’en sers pour ta musique ?

Internet a ouvert tout un nouveau monde pour les artistes ! Premièrement s’il n’y avait pas internet, mon producteur (Mustodamus) ne m’aurait pas trouvé, et je ne ferais pas ce que je fais actuellement. Ca m’a donné la possibilité de me connecter avec différents producteurs, d’autres artistes et même des journalistes ! C’est un accès facile à tout et surtout une exposition énorme.

En parlant d’exposition … tu n’as pas peur que cette trop grande exposition permettent aux gens de télécharger ton futur album et pas de l’acheter en magasin ? Actuellement, il y a quand même une crise dans l’industrie du disque à ce sujet.

Le business de la musique n’est plus le même qu’avant et je pense que je dois évoluer avec. Au lieu d’être contre le téléchargement, je pense que nous devons travailler avec ce phénomène parce que cela ne va pas s’arranger. Le téléchargement c’est le futur pour notre business et le futur c’est maintenant. J’ai déjà trouvé ce dj qui a copié ma musique de mon myspace pour la mettre sur sa mixtape. Au début, j’étais énervée, mais ensuite j’ai pensé que c’était un bon moyen de marketing pour moi en tant qu’artiste. Je suis pour l’apport de toutes les énergies positives.

Il vient d’où ce dj ?

C’est un Américain je crois … J’en ai parlé sur mon blog sur myspace.

Pour changer de sujet, tu peux m’expliquer la part de la Soul dans le paysage musical suédois ?

Je trouve que la scène musicale suédoise n’est pas très ouverte à la Soul autant que tu peux le voir ailleurs rien qu’en France par exemple. Ici c’est vraiment underground pendant que d’autres genres prennent toutes la place. Alors que l’underground a beaucoup de talents et de fans. La seule chose dont on a besoin c’est de beaucoup plus d’attention.

Et Internet peut t’aider à développer cette musique en Suède ?

Oui bien sûr, l’exposition que nous donne internet nous a amené a nous regrouper entre artistes et producteurs Soul, et bientôt “la clique” sera assez grande pour ne pas être mise de côté.

Et à part ton prochain album, tu as d’autres projets ?

J’ai plusieurs collaborations en cours avec des producteurs suédois … Mais attend je vais vérifier ce que j’ai le droit de dire (elle les contacte par MSN pour s’assurer de ce qu’elle peut dire sur ces projets).

T’as vérifié avec les producteurs ?

J’ai donc pas mal de collaborations qui vont sortir avec différents producteurs suédois. Une d’entre elles s’est faite avec un producteur de house qui s’appelle Rasmus Faber et je serais sur son prochain album. J’adore l’expérimenter des genres différents ! Rasmus m’a présenté à l’ancien producteur d’un groupe de rap suédois qui s’appelle “Up Hygh”. Il s’appelle Pure P, et on vient juste de commencer à travailler et on fait des choses magiques en studio.

Et pour ton album tu travailles juste avec Mustodamus ?

On a beaucoup travaillé ensemble et on a fini environ 15 chansons dont je suis assez surprise et fière. Je vais sûrement inclure des chansons avec d’autres producteurs sur l’album mais je ne sais pas encore qui. Sa serait aussi bien une surprise pour toi que pour moi.

T’as écrit toutes tes chansons seules ?

Oui

Comment tu procèdes quand tu écris une chanson ?

Quand j’entends une instrumentale, j’imagine une histoire dans ma tête et tout part de là. Beaucoup de textes sont aussi très personnels et donc “oui, j’écris tous mes lyrics seules”.

Tu dis que tes textes sont très personnels mais quels sont les thèmes de tes textes ?

La vie de tous les jours et ses différents aspects, mes expériences. J’écris vraiment sur tout, de la nourriture à la météo, de la politique à l’amour (Rires). Quand tu tombes amoureux, quand tu vis des hauts et des bas dans ta vie sentimentale et pleins d’autres choses … C’est sur tout ça que je peux écrire et que je tente de rendre intéressant, parce que tu sais je me suis jamais faites tirée dessus, j’ai pas eu une enfance dure, et ma famille est ma première supportrice au monde. Mais tout le monde peut s’identifier à mes textes, aussi bien les gangsters, que les abrutis et sûrement n’importe qui aussi.

Par rapport à tes origines, est-ce qu’il existe une certaine forme de racisme envers les immigrants ou les enfants d’immigrés en Suéde ?

Je pense que partout où il y a des migrants, il existe aussi du racisme. Bien que pour moi la Suède est un des pays où le modèle d’intégration est le plus développé, il y a toujours des améliorations possibles. Je ne me suis jamais vue comme une enfant étrangère quand j’étais petite, mais en devenant plus grande j’ai été plus intéressée à la discrimination envers les gens d’origines différentes. J’ai remarqué que je ne pouvais pas dire “ Salut je m’appelle Parasto, je suis Suédoise” parce que mes cheveux ne sont pas blonds, et que je n’ai pas un nom typiquement suédois. Je veux être celle que je veux être, une individu de l’univers.

Tu m’as dis que tu écoutais de la musique perse quand tu étais jeune … Comment cette influence intervient dans ta musique ?

Pour l’instant ce n’est pas vraiment présent dans mes chansons, mais cette influence est présente sous une autre forme. Mon père avait l’habitude chanter des chansons perses quand j’étais plus jeune. Ses chansons m’ont donné un nouvel intérêt qui était le chant. Je n’ai jamais vraiment réfléchi à comment l’intégrer dans ma musique. Mais c’est une musique très expressive et très significative, surtout les chansons anciennes. Ca a pu avoir un impact dans ma manière de m’exprimer aujourd’hui quand j’écris mais en même temps je ne suis pas sure. Je dois encore réfléchir à propos de ça … (Rires)

Quelles sont tes influences ?

Ma plus grosse influence qui ma fait dire pour la première fois “je veux devenir une artiste”, a été D’Angelo. J’avais 14 ans je crois. Je l’ai vu en concert à Stockholm et encore aujourd’hui ce concert a été la meilleure performance que j’ai vu dans ma vie. Ca a eut un impact important pour moi et ça en a un encore aujourd’hui. Je veux devenir une artiste complète comme lui. Excellente sur cd, encore plus fort en live !

 

T’as déjà fait des lives ?

Non, j’espère que 2008 sera une année pleine sur ce point.

J’ai vu que Madlib était dans ton Top Amis sur Myspace. tu as des contacts avec lui pour collaborer ?

J’aimerais tellement ! Ca serait un rêve qui deviendrait réalité de travailler avec lui. Il a ce son organique qui me donne des frissons ….

Donc c’est vraiment celui que tu rêves d’inviter sur un album ou il y a d’autres artistes ?

J’aimerais vraiment enregistrer un duo avec Maxwell. Si je devais avoir des textes écris par quelqu’un je voudrais que ce soit par Geno Young qui a écrit plusieurs chansons pour Erykah Badu. Si j’avais besoin de mc’s sur des chansons sa serait Mos Def ou Talib Kweli.

Quels albums t’ont vraiment transporté ces derniers mois ?

J’ai pas vraiment écouté les dernières sorties en fait. Je suis toujours scotchée sur “The Ministrel Show” des Little Brothers depuis 2005. J’arrive pas à m’en détaché tellement c’est bon !

Alors t’as pas écouté le dernier Erykah Badu ?

J’ai entendu quelques chansons que j’ai trouvé vraiment bien. Comme d’habitude avec madame Badu !

Tu penses quoi des chanteurs à la mode que sont T-Pain, Chris Brown Akon, Rihanna ou Ne-Yo ?

Je dois être vraiment trop vieille (22 ans) pour avoir une opinion sur eux ! Je sais vraiment pas quoi te répondre ! (Rires)

 

Et si ta maison brûlait et que tu pouvais sauver un seul cd, lequel tu prendrais ?

D’Angelo – Brown Sugar … mais pourquoi le sauver quand je peux tous les acheter ?

Ouais, mais si tous les disquaires brûlaient aussi ? (Rires)

Je les télécharge tous (Rires)

euh .. Je suis à court de réparties là …

J’ai gagné (Rires)

Tu m’as parlé tout à l’heure de musique française … Tu connais quelques artistes ?

Ooooohhhhh, laisse moi essayer de me souvenir les noms … tu connais cette chanson “je malade” … “j’ai mal au mic” ! C’est le nom je crois.

Oxmo Puccino !!!!!!!?????? C’est un des meilleurs rappeurs ici !!!!!

Vraiment ? Faut me connecter avec alors (Rires)

C’est un mec assez simple qui aime la bonne musique . En plus il était à l’école avec mon responsable alors sa pourrait être possible qui sait ?! Tu voudrais qu’on essaie ?

Je ne vois pas de raisons de ne pas le faire !

et tu connais M Pokora ?

C’est un chanteur français non ? J’ai jamais entendu ce qu’il faisait … il est bon ?

Si tu savais la chance que tu as (Rires)

Oh tu me prévenais !? Merci monsieur (en français dans le texte)

Je pense qu’on a fini. T’as un dernier message à passer pour finir ?

Je voudrais le laisser au public français … Je veux dire que beaucoup d’artistes savent que le public français est un des plus gros amateurs de musique dans le monde. Sa ferveur est toujours appréciée et il nous fait voir que l’industrie n’est pas encore complètement morte. Let’s fire it up !!!!

Okayyyy !!!!! Merci beaucoup !

Merci

 

Rendez-vous pour l’album …

Bien sûr


About the author

Adrien AkA Big Ad, Streetblogger (votre serviteur)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>