crew_24.jpgStrasbourg déploie sa force au “J’attaque du mic 3”

Le Turntableast crew a organisé le 01.03.08 le “J”attaque du mic 3“, événement maintenant fortement reconnu et attendu par le petit monde Hip Hop Strasbourgeois. Streetblogger était présent pour couvrir cet événement d’ores et déjà annoncé comme excellent.

La compétition commençant vers 22H je rentre dans la salle du Molodoi vers 21H30, les MC sont déjà présent n’attendant plus que leurs tours pour rentrer sur scène. La tension est palpable on sent tout de suite que les MC ne sont pas la pour rigoler. L’autre détail, le Turntableast crew a voulu faire les choses en grand comme a son habitude avec deux écrans géants diffusant des clips du groupe et une scène magnifique avec quatre platines pour pouvoir faire jouer deux DJs en même temps.

Turntableast
Vers 23H et avec un léger retard DJ Nelson maître de cérémonie de la soirée annonce l’ouverture du battle devant la salle pleine à craquer du Molodoi. Mais avant d’inviter les MCs sur scène le groupe nous a concocté un petit teaser diffusé sur l’écran derrière la scène.L’on retrouve les dédicaces de DJ Premier, Qbert, Buckshot, Marley Marl et bien d’autres avant de commencer par une petite intro qui met le public en appétit. Maintenant que tout le monde est dans l’ambiance, on peut commencer la compétition.

Juge16 MCs sont annoncés et 4 beat boxers, les juges seront Kadaz du groupes La Mixture, Sévère une MC strasbourgeoise, Bazooka du groupe cercle vicieux de Paris et Mahooni.

Les 16 MCs s’affrontent donc à commencer par Lalsachien VS JB, puis Pih Poh VS L1sociable, Navis VS Toonsy, Xplo VS Nuance, Madrina VS Karel, Chrome VS Skro, El Loco VS Dandyguel, Onirik VS Ghost.

Déjà certains MCs sortent du lot notamment L1sociable avec sa voix rauque, Navis, et son flow super clair et tranchant, Madrina qui est la seule fille inscrite et quel talent , Chrome qui n’a que 14ans mais une voie impressionnante et Dandyguel de Paris avec son flow travaillé et sa façon de partir en impro en touchant à chaque fois là où ça fait mal. D’ailleurs le public est bien présent à chaque blâme de l’un des MC le public l’encourage en répondant par des OOOOH, mais il hue aussi les MCs qui e ne sont pas au niveau.

Navis sur scène
Madrina vas ChromeLes quarts de finales sont donc très prometteuse est surtout le battle entre Chrome et Madrina deux des favoris du public. Après deux premiers rounds disputés, le public et les juges décident d’accorder un troisième round ce sera Madrina qui ira en demi finale. Dommage pour Chrome qui manque un peu d’expérience, mais qui a déjà un potentiel fort impressionnant. On le retrouvera sans doute dans le futur pour d’autres projets ou des battles.

Les autres quarts de finales donnent victoire à L1sociable qui rencontrera Navis et Dandyguel qui affrontera Madrina.

Navis Vs l1sociableLa première demi-finale oppose donc deux MCs qui se connaisse bien, mais pas de pitié, chacun des deux propose son flow. L1sociable balance ses lyrics sur sa voix rauque et puissante tandis que Navis déballe un flow plus posé mais au lyrics plus cru. À la fin des deux rounds les deux MC sont de force égal, nous aurons donc droit à un troisième round . Finalement Navis l’emporte de justesse, mais L1sociable n’a pas démérité les deux MC se check avant de quitter la scène ensemble bon esprit pour deux MC à fort potentiel.

L’autre demi-finale est tout aussi alléchante, elle oppose l’impressionnant Dandyguel qui n’a fait qu’une bouché de ses adversaires précédents à Madrina. Le Parisien très galant laisse commencer la MC. Madrina très claire et aggrèsive ne pourra rien faire face à Dandyguel vraiment trop fort.

Dandyguel

Le public est chaud bouillant et complètement subjugué par le battle et je dois avouer que je suis impréssioné par le niveau des différents MCs.

SevereMais en attendant la finale opposant Navis à Dandyguel, nous avons l’occasion d’écouter Sévère une MC de Strasbourg qui met une ambiance de feu dans la salle accompagné de DJ T-Killa du Turntableast Crew. Le flow de la Mc est calibré, elle s’amuse sur scène et le public est ravis de le préstation de l’artiste. Une rappeuse à suivre de très prets.

Kadaz sur scèneVient ensuite Kadaz du groupe de la Mixture pour un petit concert excellent, il fait baisser la tension dans la salle en rapant ses textes sombres et conscients. Le public toujours aussi nombreux est conquis et quel plaisir de revoir Kadaz sur scène toujours aussi fort il nous donne à réfléchir à travers ses textes profonds.

C’est après la sortie de scène de Kadaz qu’est annoncé le battle de beat boxer, Rhum One, Nikobiz, Popof et Beatson vont donc s’affronter et dès le premier battle on se rend bien vite compte que le niveau est impressionnant, chacun des beat boxers méritent de gagner mais c’est Rhum One qui se retrouvera en finale contre Popof. Chacun des 4 beat boxer avait un niveau excellent d‘ailleurs la salle l’a bien compris ici ça ne rigole pas.

GrodashLa soirée continue avec Grödash, MC parisien qui a été très impréssioné par la qualité des rappers et des beat boxer. Il finira d’ailleurs son concert avec le jeune talent Chrome qui fera les back sur le morceau “Charme du Ghetto”. Le jeune MC est content de sa prestation et quitte la scène en même temps que Grödash, belle image qui impose respect à notre culture.

Vient ensuite Bazooka du groupe cercle vicieux, il nous rap une panoplie de son de son nouvel album. Il finira son concert en disant “Merci au public, j’ai fait 500 Km de Paris à Strasbourg pour retrouver le vrai esprit Hip Hop, merci à vous“.

Bazooka
Mais le meilleur de la soirée reste à venir la finale Beat boxer et la finale MC; alors qui sera le champion 2008?
Il est 3H 30 du matin et la salle du Molodoi est toujours encore remplie, rarement j’ai vu une salle de concert avec un public aussi passionnée et investie dans l’événement. Les 500 personnes de la salle n’attendent plus que le résultat final.

Rhum OneLes deux Beat Boxers donnent tous ce qu’ils ont, ils déploient leurs phases impressionnantes, il est très difficile de les départagé, mais il faudra bien choisir les juges désigne Rhum One comme champion 2008!!
Rhum One très content du résultat reste sur scène pour la battle MC.

Viennent ensuite les deux MCs et la salle retient son souffle; les deux rappeurs sont à leur maximum notamment leurs façons d’improviser. Dandyguel très fort auparavant manque un peu de répondant et rate son premier round. Navis en profite pour donner tous ce qu’il a il ne lâche rien et balance ses meilleurs punchlines, la foule est en délire!!!
WOW, deuxième round Dandyguel repart, pour un deuxième couplet, il semble un peu fatigué car ses prestations précédentes étaient meilleures. Navis encore une fois ne flanche pas, à ce moment de la compétition Navis a de l’avance sur son adversaire.
DJ Nelson monte sur scène et propose un troisième et ultime round sur un beat sorti de la bouche de Rhum One!!!

La salle retient son souffle quand Dandyguel reprend son flow impressionnant, il repart avec son niveau maximum et donne tous ce qu’il a, il marque des points. Navis reprend le micro, il repart à la charge, et mets littéralement le feu à la salle, il casse Dandyguel à la fin de chaque rimes. Vraiment impressionnant les deux MC se check, quelle finale!!!

Le public vote pour Navis, c’est au tour des juges, Bazooka ne se prononce pas, les autres donnes Navis gagnant!!!
Navis à largement mérité son titre, mais quelle compétition, Dandyguel avait un niveau impressionnant, on le retrouvera pour sure dans un futur proche…

Navis avec mic d’or
Cette soirée excellente se termine vers 4H 30 du matin la salle du Molodoi encore remplie se vide petit à petit tandis que DJ Nelson remercie les sponsors. Quel public, rarement une salle n’aura été aussi chaude et impliquée dans un événement. Un grand BIG UP donc.

grille-battle-2008.jpg

grille-battle-beatbox.jpg

Le battle se termine donc et j’ai l’occasion de pouvoir interviewer en exclusivité le champion du battle, Navis au coté de Kadaz et le champion beat box Rhum One.

Salut, j’aimerais d’abord que vous vous présentiez ?

Navis : Salut, j’ai 26 ans, ça fait 12 ans que je rap, j’ai actuellement des projets de disque underground genre mixtapes tu vois. Cela fait maintenant 4-5 ans que je fais pas mal d’impro et sur Strasbourg je suis reconnu pour ça. C’est la deuxième fois que je participe au J’attaque du mic. J’étais présent au premier évènement ou j’ai été éliminé en demi- finale mais cette décision prise par les juges avait été pas mal contestée par la suite…

Kadaz : Salut, j’ai 35 ans, ça fait 17 ans que je rap ; je suis un des membres de la Mixture qui a fait sortir le rap de Strasbourg grâce au tournée de Cut Killer, la F.F. etc…

C’est quoi vos projets à sortir prochainement ?

Navis : J’ai un album qui est écrit, j’attends un deal. J’ai un autre projet avec un rapper qui s’appelle Fish ça fait 10 ans que l’on rap ensemble. Mais je suis ouvert à toutes propositions de feat. où autre, le rap c’est ma passion.

Kadaz : On a le collectif Sans Pitié qui est là avec La Mixture et Sianard. On a des projets qui attendent d’être sortis. Si il le faut on les sortira en indépendant. Pour l’instant il y a toujours le clip “Le conflit” avec Fréro sur une instru de Retrack qui tourne. Le clip d’un deuxième morceau “A bout d’cran” qui arrive. Ainsi qu’un feat. avec Bouga de Marseille.

Navis, ça te fait quoi de gagner se battle et de te retrouver à côté de Kadaz qui est une figure de référence du rap Strasbourgeois?

Navis: En fait ça fait pas mal d’année que je le connais Kadaz. À l’époque j’ai commencé à apprendre à rapper avec la Mixture à la Grotte chez Moz.

Kadaz: De toute façon les MCs se connaissent tous ici. Le plus vieux rapper de Strasbourg c’est Fréro. D’ailleurs dédicace à lui et à Tombe et DJ ZumZum, le Color premier groupe de rap sur Strasbourg.

Kadaz

Pourquoi la scène Strasbourgeoise n’explose pas en France?

Kadaz: pour moi il y a toujours eu trois pôles du rap en France qui sont Paris, Marseille et Strasbourg. Mais la donne a été faussée d’entrer de jeu avec un mec qui ne nous représente pas du tout, tu vois. Premièrement il raconte des choses qui sont fausses, s’il a eu du shit à l’époque comme il le raconte, on lui aurait pris. Tu vois- moi je n’ai pas de problème avec le fait que sa mère a travaillé dur pour qu’il s’en sorte mais avec le fait qu’il mente dans ce qu’il dit. Deuxièmement, avec son créneau de rapper littéraire il nous fait passer pour des gens qui n’ont pas d’éducation or ce n’est pas le cas. Ensuite moi j’ai pas de problèmes avec lui s’il veut parler, il sait ou me trouver!

Comment qualifierais vous cette scène de rap Strasbourgeois?

Kadaz: Le rap dans sa forme la plus pure!

Navis: Ici c’est un cercle fermé. Il faut affirmer sa couleur, le rap Strasbourgeois a son identité.

Kadaz: Ici il fait froid, il pleut; beaucoup de parisien son venu sur la radio RBS ont voulu faire des freestyles et ce sont fait remballer par des MCs locaux. Ici il y a peut-être 15 groupes, mais ils sont tous authentique. On ne rigole pas ici, si tu n’as pas le niveau, il faut que tu travailles.

Comment vous voyez l’état du rap en ce moment?

Kadaz: Moi je suis rester bloqué en 93-95, c’était plus innovant. En France, il y a un sacré niveau. Il faut aussi que les gens tiennent sur scène, il faut continuer à faire les choses bien.

Navis: Moi aussi je suis resté bloqué en 95. Aujourd’hui il n’y a plus de gros classique, ils sortent des morceaux qui dur un certain temps, après c’est fini. Le sens de la musique à changé. C’est dommage parce qu’à Strasbourg il y a encore du respect pour cette musique.

Kadaz: Ouais, ici tout le monde se connaît

Navis: C’est clair, ici un dossier sur toi ça crève ta carrière.

Comment vous voyez le public Strasbourgeois?

Kadaz: le public il est là, il aime ce que l’on fait tu as bien vu ce soir!

Navis: peut être aussi parce que nous on leur parle directement on ne parle pas de pute ou de BMW tu vois?

Kadaz: de toute façon les rappers quand ils viennent ici, ils savent qu’il faut se préparer. Des concerts mémorables il n’y en a pas eu beaucoup: La cliqua, Fonky Family, NTM, IAM et c’est tout…

Navis: Les gens, il faut qu’ils viennent avec l’esprit hip hop sinon c’est pas la peine, si le mec sur scène, il se la raconte, ça ne va pas bien se passer.

Kadaz un dernier message à faire passer avant de partir?

Kadaz: Dit leur qu’à Strasbourg c’est du lourd; on est à côté de la Suisse, de l’Allemagne. Ici c’est authentique, il y a des gens partout qui sont bons…

Kadaz nous quitte avant que Rhum One le vainqueur du battle beatbox nous rejoigne

Rhum one mic d’or

Salut Rhum One peux-tu te présenter et quels sont tes projets?

Rhum One: J’ai commencé le beat box au collège ensuite j’ai continué au lycée, à l’époque, j’étais un fan de Hip Hop. J’étais le cancre de la classe, celui qui faisait des bruits de voiture au fond de la classe. Ca fait trois ans maintenant que je suis à fond dedans, j’ai fais le championnat de France de beat box, il y a trois ans à Angers. Après j’ai fait pas mal de projet solo, mais maintenant je suis au sein d’un groupe qui s’appelle Art District- c’est un mélange de Hip Hop, Soul, Jazz avec une batterie, un clavier, une basse et un chanteur américains qui vit à Strasbourg. Je suis axé sur le groupe plutôt qu’autre chose. Le beat box c’est une discipline assez difficile parce que quand le mec, il défonce, il défonce pour de bon mais quand il est nul c’est à la limite du ridicule. Moi je beat box sous la douche, dédicace à la douche! (Tout le monde rigole)

Pourquoi tu t’es inscrit au battle ce soir?

Rhum one: Turntableast c’est LE crew de Strasbourg, donc forcément si tu gagne se battle tu es respecté par la suite. Et puis il n’y avait que 2 beat boxers de Strasbourg moi et Beatson. Popof venait de Lorraine. J’avais envi de voir la réaction des gens, au début j’avais un peu le trac mais bon…

Navis: Quand tu fais une battle, tu as toujours une tension nerveuse et surtout pour le J’attaque du mic qui est un gros événement. Tu prends L1sociable, il s’entraîne depuis un an. Ce soir, il est rentré en pensant déjà au J’attaque du mic 4.

Justement le Turntableast tu en penses quoi aujourd’hui?

Navis: Franchement c’est eux qui font avancer pas mal de chose sur Strasbourg, avec la radio RBS, les soirées qui sont toujours super carrées. Tu prends RBS c’est notre centre urbain à tous, on sait ce qui se passe sur Strasbourg. Grâce au DJ sur RBS on ne passe pas 50 fois par jour le dernier morceau à la mode mais des sons hip hop underground qui viennent de NYC ou des groupes locaux. Ici on avait Rawkus 2 ans avant tout le monde.

Navis, quels on était les adversaires que tu craignais le plus ce soir?

Navis: La finale c’était chaud, Dandyguel il était très fort. Sinon L1sociable car c’est un sacré personnage, Madrina car c’est une fille donc tu ne sais jamais trop comment défier une fille. Chrome aussi est très fort, même si il manque un peu d’expérience.

À cet instant DJ Nelson et DJ Swa nous rejoignent

Nelson

Alors Nelson, première impression après le battle?

DJ Nelson: Vraiment bien, il y a eu une super ambiance et avec les juges ça c’est mieux passer que les années précédentes car les décisions étaient en concordance avec les avis du public. C’est bien parce que beaucoup de gens se sont investi dans cet événement, on a eu beaucoup de soutien et l’on a monté ça petit à petit, c’est presque un exploit à chaque fois et l’on va continuer. En plus même les MC de Paris était super content de faire un concert devant une salle comme ça. Tu sais Bazooka à balancé sur scène qu’il est venu de Paris jusqu’à Strasbourg pour trouver du vrai Hip Hop, ça me touche.

Navis: C’est vrai que le public a beaucoup évolué en 10 ans. Ici on aime par le R’n’B on aime le vrai hip hop. Les gens cherchent tous le temps des nouveaux trucs.

DJ Nelson: On fait ça par passion et, au final, on fait des événements qui sont plus carrés que d’autres structures pro, c’est parce que l’on est une bande de pote et que l’on est très dur les uns avec les autres.

Tu penses quoi du niveau?

DJ Nelson: Sacré niveau, on avait un peu peur parce que c’était le troisième et encore une fois les vrais MC était au rendez-vous. Au niveau du beat box, on ne s’attendait pas à un tel niveau, c’était vraiment une réussite.

Navis: Il y avait plein de jeunes rappers qui on faim, des anciens, il n’y avait que moi et l1sociable. Tu sais, il y a plein de rapper plus âgé sur Strasbourg qui sont vraiment trop fort mais ils ne veulent plus faire de battles.

DJ Nelson: Quelque part c’est normal. Ici les gens t’attendent, ils viennent pour te battre. Quand tu perds un battle à Strasbourg tu es un perdant pour tout le monde.

Navis: Quand tu viens à un battle il faut laisser ton égo de côté. Les mecs ne viennent pas pour leurs carrières

DJ Nelson, tu es beaucoup impliqué dans les battle de DJ (2X champion TKO), pourquoi ne pas organiser un concours de DJ sur Strasbourg?

DJ Nelson: Depuis 2006 je suis vraiment à fond la dedans, je participe à pas mal de compétition. Peut-être par la suite pourquoi pas. Cette année, je fais partie du jurie du TKO et ça c’est déjà une belle évolution.

Et quels sont vos projets avec le Turntableast?

DJ Nelson: Continuer à faire des soirées, on va préparer le DVD de j’attaque du mic 3. Et puis il y a Perso Loco et Talkbox qui arrive c’est un chanteur.

Comment tu trouves la scène locale?

DJ Nelson: Ici le public est tellement dur avec nous que le niveau évolue. Nous on frime pas parce que les gens n’aiment pas ça et en plus c’est notre caractère de rester proche des gens, mais parfois des gens essayent quand même de nous blesser et c’est dommage. Franchement si on voulait faire de l’argent, on n’organiserait pas une soirée comme ça. On a eu des réactions incompréhensibles de la part de certaine personne aussi. Par exemple des gens qui demandaient 500 euros pour s’inscrire au battle, ou bien des artistes que l’on voulait faire venir en concert qui exagérait carrément sur les prix. C’est vraiment dommage car en plus les têtes d’affiche ne sont pas toujours les meilleurs, ce soir, on a eu beaucoup de chance avec Bazooka et Grödash, ils sont vraiment très bon et le public à apprécier.

Navis: C’est la première fois en 13 ans que le Hip Hop me paye (en parlant du cash price qu’il a gagné). Une scène ça ne se refuse pas, je me fais plaisir avant tous.

Comme nous sommes tous réunis, 1DJ, 1MC, 1 beat boxer, j’aimerais que vous me disiez comment vous voyez la scène Hip Hop dans 5 ans?

DJ Nelson: Je ne sais pas, Wu Tang se sont séparés, Public enemy aussi. Nous on essaie de passer un peu tous à la radio en même temps on espère que ça va évoluer. Sur Strasbourg, les gens veulent des vrais textes alors qu’ actuellement la mode, c’est de faire la racaille ou le gangster. Il faut essayer d’apporter un truc plus conscient avec plus d’ouverture et moins de bling bling comme à Paris. Il y certain MCs qui ont 35 ans et qui rap des trucs qui n’ont rien à voir avec leur vie, c’est dommage, il y a d’autre chose à amener. En même temps ça évolue très vite, avec Turntableast on était en République Tchèque où l’on a fait la première partie de The Game, au Qatar on a fait salle comble donc aujourd’hui les connections ce font partout, le hip hop continu, la scène reste toujours très importante. Regarde ce soir, il y avait du niveau et le public était incroyable. Ce genre d’événement tu aurais pu l’organiser nul par ailleurs qu’a Strasbourg et tu le sais. Ailleurs il y aurait eu une embrouille ou alors les gens seraient partis avant la fin. Les gens sont restés en masse jusqu’à 4 heures du matin pour savoir qui allait être le champion et ça fait plaisir car c’est du vrai hip hop.

Navis: Tu as déjà vu ça une fois ailleurs que a Strasbourg?

Rhum One: Le beat box à Strasbourg reste un peu pauvre, le public veut que l’on refasse les sons de Usher, les trucs habituels que les beat boxers font pour se la raconter moi ça me soul. Je préfère travailler mes phases.

DJ Nelson: Ne confond pas un battle et une scène. Ne te pose pas de barrière!

Navis: J’aimerais remercier La Mixture, 1pierre2coups, Fish et le rap pour tout ce qu’il m’a apporté. Je n’ai pas fait 1 euros grâce au rap, mais il m’a donné une richesse infinie, le rap depuis que j’ai 13 ans c’est mon papa.

Dernière question pour DJ Swa, tu es un nouveau membre du Turntableast crew ça te fait quoi?

DJ Swa: J’ai toujours était proche maintenant je suis rentré dans le crew ça fait plaisir. Tu sais c’est Nelson qui ma donné envi de scratcher, ça fait trois ans que je traîne avec eux et avant de rentrer dans le crew, j’avais déjà une émission de radio sur RBS 91.9 qui s’appelle one love tous les mardis de 20 H à 22H. Là je suis officiel Turntableast c’est une famille…

L’interview se termine alors qu’il est 6 heures du matin, dans la salle, les membres du Turntableast rangent le matériel.

Quelles soirées mémorables qui a vue couronnée un MC et un beat boxer de talent.La ville de Strasbourg a encore une fois été au rendez-vous et a su montrer a tous que l’esprit du vrai Hip Hop était encore présent.

L’indépendance de cette ville et sa fibre artistique est restée intacte et bien loin des clichés et de la mode que suit le hip hop d’aujourd’hui. Ici le rap reste une passion maintenue en vie par des groupes organisant des évènements dans le seul but d’assouvir leur amour pour cette musique. Ce soir à était l’occasion de réunir toutes les personnes faisant avancer cette musique à Strasbourg autour d’une grande famille…

À l’année prochaine…
Remerciements à DJ Nelson et tous le Turntableast crew, Kadaz, Navis, Rhum One…

Site internet du Turntableast crew: www.turntableast.com

Myspace du Turntableast crew: www.myspace.com/turntableast

Myspace J’attaque du mic: www.myspace.com/jattaquedumic

Myspace Navis: www.myspace.com/navis67

Myspace Rhum One: www.myspace.com/rhumoneartdistrict

Myspace Kadaz: www.myspace.com/kadaz

Chronique et interview par K-lé pour STREETBLOGGER

About the author

    5 Comments. Leave your Comment right now:

    1. Merci pour la cronique ! Bonne continuation!

      Peace!

    2. Pingback: StreetBlogger » J’attaque du MIC 2- Le DVD

    3. Pingback: Clip de FRERO feat. KADAZ - MA VIE DANS C’BETON | StreetBlogger

    4. Pingback: StreetBlogger » J’attaque du mic 4 à Strasbourg “l’ultime combat”

    5. Pingback: StreetBlogger » Rencontre avec DJ P (Turntableast crew)

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>