aotp-logo.jpgLe 18.02.08 au New Morning était annoncé le concert de Army Of The Pharaohs un groupe certes très underground mais fortement attendu par le public parisien depuis la sortie de leurs deux premiers excellents albums que sont “Torture Papers” et “Ritual of battle”.

 

 

Nous avons eu l’occasion d’assister au soundcheck des Army Of The Pharaohs et rencontrer les différents artistes. On nous a annoncé qu’en première partie Kris Ransom un MC venu de L.A. aller nous présenter son nouvel album Cosmic Battle. On retrouvera également Babass un groupe de Villejuifs qui prépare sa Streettape et DJ Nix’on en ouverture. Mais la grosse surprise fut l’annonce de Sabac Red du groupe Non-Phixion.


sound-check.jpg

SOUNDCHECK

Vers 20H 30 DJ Nix’on accueil les premiers backpackers qui sont séduit par la prestation d’un jeune rapper nommé Loo-K; qui nous présente un morceau sur des scratch de DJ Nix’on.

Vers 21H 00 Babass le groupe du 94 rentre sur scène pour chauffer la salle sur des instrus très Dirty South. Le flow, du rapper est percutant, sur des textes très gangsta.

C’est ensuite au tour de Kris Ransom de rentrer sur scène, accompagné de son DJ il nous présente différents morceaux de son album. Les textes du Mc sont chargés de message positif, et le public est très vite conquis par l’état d’esprit du rapper. Mais bien loin d’être un simple MC, Kris produit aussi toutes ces instrus lui-même, et le résultat est assez bluffant, car les sons sonnent vraiment très lourds et très travaillés.

 

avant-premiere.jpg

AVANT PREMIERE

A la sorti de scène nous avons l’occasion de poser quelques questions à Kris…

Streetblogger: Salut Kris, alors cette scène c’était comment?

Kris Ransom (encore tout essoufflé): Salut, Franchement c’était excellent; un des meilleurs concerts que j’ai fais, le public est très chaud. J’aime bien ce genre d’endroit, on voit que les gens sont passionnés par la musique, j’apprécie.

Streetblogger: Tu nous a donné un aperçu des différents morceaux que l’on retrouve sur ton album, qu’est ce que tu as voulu transmettre au public?

Kris Ransom: J’ai voulu leurs montrer à quoi ressemble mon album, tu sais j’ai joué pas mal de morceau mais on n’avait que 15 min pour faire le live. D’habitude je communique plus avec le public, je parle de politique, de chose plus marrante aussi; mais la on n’avait pas trop le temps, donc on a était direct. En tous cas j’essaye de faire passer un message positif: “love, respect, no guns, positivity”.

 

img_4196.jpg

Streetblogger: Justement à travers tes textes et même à travers tes instrus on sent que tu essayes de rester authentique et faire du hip hop sincère, pas du commercial?

Kris Ransom: Tu sais je viens de L.A. je faisais parti d’un gang, (me montre le tatouage sur son bras). Je pourrais me la jouer gangster mais c’est idiot, ce qui sort actuellement en terme de HH commercial c’est nul. Pourquoi je parlerais d’armes et de gang alors que j’ai perdu des amis dans ce genre d’histoire. Moi j’essaye de rester positif.

Streetblogger: Parle moi un peu de ton label fully equipped entertainment?

Kris Ransom: C’est un label qu’on a monté avec un ami. Nous sommes totalement indépendant et on aimerait vraiment aller dans toutes les directions possibles, la musique mais aussi des films ectc… Tu sais c’est pour ça qu’on a choisi le nom fully equipped parce qu’on est comme une voiture avec toutes options. On est prêts, par exemple moi je suis acteur mais également DJ en même temps que MC et producteur. On va produire d’autres artistes aussi; notamment un rapper qui s’appel Hit from tha LBC qui était avec Death row avant.

Streetblogger: Quand est-ce que l’on aura l’occasion d’écouter ton premier album Cosmic Battle?

Kris Ransom: Très bientôt, d’ici fin mars on espère, je suis entrain de chercher un distributeur pour l’Europe.

Streetblogger: Merci Kris

Kris ransom: Merci à vous!!

C’est à cet instant que la foule se met à crier. Le concert de l’army of the pharaohs va commencer et c’est Reef The Lost Cauze qui rentre sur scène de façon très énergique. Le public est conquis d’entré de jeu et avec des morceaux comme “Problems” la foule se met a sauté en l’air. Puis Reef nous balance une interlude sexy ou il s’essaye à la drague sur “sexual healing” de Marvin Gaye avant que le DJ ne l’arrête en disant ” NO that’s sexy” et balance le morceau “Kiss” De Prince. Un jeu de scène très amusant et parfaitement bien rodé qui permet à Reef de s’approprier le New Morning. Le flow du MC est d’ailleurs destructeurs et très impressionnant on a l’impression que durant tout son show il se balade la ou la plupart des rappeurs auraient dérapées sévèrement. On sent bien que c’est un vrai MC qui a fait ses armes dans les battles.

 

aotp.jpg

ARMY OF THE PHARAOHS

Après une intro comme celle de Reef on s’attend donc à du très lourd. Outerspace montent sur scène, avec le morceau “Battle cry” et son instru dévastatrice, la foule est en délire. Le concert continu et instru après instru la foule hurle. Les deux Mcs de Outerspace se complètent parfaitement. C’est à ce moment que résonne “die motherfucker die” et c’est parti pour le morceau “Bloody Tears” tout le monde dans la salle saute en même temps que les Mcs présents sur scène.

Jus Allah en profite pour monter sur scène, en criant dès “say AOTP” et la foule reprend “AOTP, AOTP”. A son tour il nous gratifie de son flow destructeurs avec sa voix bien rauque il embarque le public dans son atmosphère très sombre. Le groupe au complet remonte alors sur scène pour quelques morceaux notamment “Lost Battles” et “Seven”.

 

img_4258.jpg

L’Army Of The Pharaohs quitte la scène et laisse place au membre de Non-Phixion, Sabac red. La foule est déjà en délire, quand il commence à lâcher son flow aux textes conscients, il délivre un message de paix et de positivité aux gens présents dans la salle. Sabac Red nous dit qu’il n’était jamais venu à Paris, c’est son premier concert et nous livre donc une rétrospective des morceaux cultes. D’abord 1995 avec “No tomorrow” puis 1997 avec le single “I shot Reagan” pour finir par 2002 “Black Helicopters”.

Il nous annonce la sortie de son nouvel album “The Ritual” à sortir très prochainement avant de rappeler toute l’Army Of The Pharaohs sur scène pour un dernier morceau.

Le concert se termine sous les applaudissements du public, content de l’instant qu’il on passer avec les différents artistes.

 

img_4272.jpg

Un gros concert donc avec des artistes underground qui ont su garder cette saveur unique de rap hardcore. Que ce soit Kris Ransom, Army Of The Pharaohs ou Sabac red ils ont prouvés qu’ils avaient un véritable talent à rassembler la foule mais également un talent incroyable à lâcher des rimes incroyables sur des textes réfléchis. On souhaite donc bonne continuation à tous ces MCs authentiques en espérant de les retrouver très prochainement sur CD ou en live pour d’autres petites pépites!!

Chroniqué par K-lé pour STREETBLOGGER.FR

About the author

1 Comment. Leave your Comment right now:

  1. Merci Kris Ransom!
    T’as reussi de faire “bouncer” le public @ New Morning!
    Merci AOTP!
    C’était terrible!
    Merci Yannick & Merci Sidy & K-lé!
    4 keeping the Mouvement Alive !!!
    Peace & Blessings
    Anna

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>