271.jpgLabel: Duck Down Records | Sortie: 06/2006

Voici le retour de la dream team du Hip Hop New Yorkais composé de Buckshot, Sean Price, Rock, Smif N Wessun, O.G.C. et bien d’autres.

Pour ce collectif tout a commencé en 1993 avec le premier opus classique de Black Moon “Enta da stage” sans suivirent les albums de Smif N Wessun et Heltah Skeltah.Quelques années plus tard sortiront “For the people” et “The chosen few” ; les deux premiers albums du collectif appelé Boot Camp Clik.

L’année dernière étaient sorties les albums de Sean Price (Heltah Skeltah), Buckshot (Blackmoon) et de Tek & Steele (Smif N Wessun) sous forme de collection très réussi appelé Triple Threat. Voici donc le troisième album de ce bataillon de MC et la surprise est de taille car dès les premières notes de “The last stand” on est conquis.

Je rassure les fans, le Boot Camp Clik est resté authentique avec des MCs surpuissant et des instrus à base de sample et de beats lourd produit par des pointures (9th Wonder, Da Beatminerz, Pete Rock, Large Professor, Marco Polo, Coptic, Sic Beats, Attic, Illmind, Ken Ring, Rune Rotter).Il suffit d’écouter des morceaux comme “Don’t you cross the line” produit par Sic Beats ou “He gave his life” sur une instrumental de Marco Polo pour comprendre que l’impact du crew est resté intact.

Le producteur 9th Wonder produit trois titres très réussis dont notamment “Here we come” intro de l’album qui plonge l’auditeur dans l’univers BCC et “Take a look in the mirror” qui colle parfaitement aux lyrics des MCs.

Une des grosses tueries de l’album est le morceau “1-2-3” produit par Pete Rock qui nous ramènent direct dans les années 90 et nous rend même nostalgique de cette époque ou tout n’était pas que commercial mais surtout artistique et innovant.

Au niveau des MCs, il n y a rien à redire même si les prestations de Buckshot et Sean Price sont un niveau au dessus des autres. Dans les morceaux “Let’s go” ou “Everybody knows now” les MCs démontrent leurs potentiels en glissant littéralement tout au long de l’instrumental. Le plus impressionnant reste sans doute l’alchimie entre les différents rappers.

The Last stand sorti sur le label Duck Down Records du grand Dru Ha est un album très bon et cohérent tant au niveau des MCs que des beats.Du premier au dernier morceau on ne s’ennui pas et on a même l’impression que c’est un peu court malgré les 14 morceaux de l’opus.La force du Boot Camp Clic est qu’ils ont su restés authentique et garder cette saveur underground si cher au rap des années 90.

En conclusion cet album est indispensable pour tout accroc de hip hop New Yorkais. Pour les autres une écoute est nécessaire juste histoire de se plonger ou se replonger dans l’ambiance et la magie des années 90. Le Boot Camp Clik démontre avec brio que le Hip Hop New Yorkais ne c’est pas éteint et qu’il compte bien maintenir le flambeau allumé!

Chroniqué par K-lé pour STREETBLOGGER.FR

Clip BOOTCAMP CLIK “Trading Places”

About the author

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>